Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCradle Of Filth › Godspeed on the devil's thunder

Cradle Of Filth › Godspeed on the devil's thunder

cd | 13 titres | 71:26 min

  • 1 In Grandeur and Frankincense Devilment Stirs [2:27]
  • 2 Shat Out of Hell [5:04]
  • 3 The Death of Love [7:14]
  • 4 The 13th Caesar [5:36]
  • 5 Tiffauges [2:14]
  • 6 Trafic Kingdom [6:00]
  • 7 Sweetest Maleficia [5:59]
  • 8 Honey and Sulphur [5:38]
  • 9 Midnight Shadows Crawl to Darken Counsel with life [8:59]
  • 10 Darkness Incarnate [8:57]
  • 11 Ten Leagues Beneath Contempt [4:59]
  • 12 Godspeed on the Devil's Thunder [5:37]
  • 13 Corpseflower [2:42]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Daniel Lloyd Davey dit Dani Filth (chant), Paul Allender (guitare), Dave Pybus dit Herr Pubis (basse), Martin Skaroupka (Marthus) (batterie)

Musiciens additionnels : Mark Newby-Robson (clavier), Stephen Svanholm, Doug Bradley, Sarah Jezebel Deva, Carolyn Gretton, Luna Scarlet Davey (NB : la fille de Dani), Elissa Devins, Julie Devins, Leanne Harrison, Tonya Kay Rachel, Marshall-Clarke, Liz Willgoose, Laura Willgoose (chœurs)

chronique

Styles
heavy metal
metal extrême
black metal
metal
Styles personnels
black metal théatral

"Nymphetamine" avait fait grincer des dents, "Thornography" avait carrément fait fuir - voire vomir - la plupart des fans et Cradle Of Filth ne valait même plus la corde pour les pendre. Au mieux ils remplaçaient les belges et les blondes dans les histoires drôles entre potes les soirs de beuverie. Exit le talent de Dani dont, du reste, la coupe de cheveux commençait sérieusement à laisser à désirer ! C’est sans compter sur le savoir faire des sieurs Filth et Allender qui savent rebondir avec ce "Godspeed on the devil’s thunder". Avec Andy Sneap lui-même à la prod’, cet album marque le retour du Cradle Of Filth de "Cruelty… and the beast". Ce retour se voit dans la musique puisque la sonorité est sensiblement la même, il se voit aussi dans le concept puisque l’album est entièrement consacré à un unique personnage, le français (NDLA : cocorico !!!) Gilles de Rais, alias "Barbe bleue". On retrouve donc dans "Godspeed on the devil's thunder" la capacité de Cradle Of Filth à créer des ambiances uniques et inquiétantes. L’intro donne tout de suite le ton avec une musique que n’aurait pas renié Danny Elfman. Aussitôt après, dans les deux premiers morceaux – qu’il serait possible de regrouper - on peut entendre ce qu’aurait du être le morceau "Nymphetamine". Et c’est bien ce qu’est cet album, une session de rattrapage des albums postérieurs à "Damnation and a day". Sinon, les morceaux remarquables de cet album sont "Shat out of hell" et sa furie, "Tragic kingdom" et son solo de guitare (ce qui est rare chez Cradle) et les très belles instrus "Tiffauges" et "Corpseflower". Il y a tant de groupes qui ne comprennent pas leurs erreurs mais Cradle Of Filth les a comprises : qu’ils en soient remerciés ici par un 5 sur 6 et on espère le meilleur pour l’avenir, compte tenu – bien sûr - de l’age du groupe qui jamais je pense ne nous réenregistrera un "Principle of evil…", un "Dusk… and her embrace" ou même un "Midian".

note       Publiée le mardi 14 septembre 2010

partagez 'Godspeed on the devil's thunder' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Godspeed on the devil's thunder"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Godspeed on the devil's thunder".

ajoutez une note sur : "Godspeed on the devil's thunder"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Godspeed on the devil's thunder".

ajoutez un commentaire sur : "Godspeed on the devil's thunder"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Godspeed on the devil's thunder".

enslaver_666 › mardi 28 septembre 2010 - 15:52  message privé !

Oui, Dani Filth et co. ont compris de leurs erreurs, surtout que le main stream et la rockstar attitude n’apporte pas toujours du bon. COF ne réinvente pourtant rien du tout avec ce retour à un black-death métal symphonique mais le groupe nous a pondu là un album qui lui a redonné du sérieux. Épique, oppressant, grandiose, mélodieux, ténébreux, violent, ce sont tous des qualificatifs qui font de ce « Godspeed on the devil's thunder », le meilleur album du groupe depuis « Midian ». Filth ne sera jamais un bon chanteur, mais il y a longtemps qu’il n’avait pas livré une aussi belle performance sur un album. Allender nous offre lui-aussi une de ses plus solides prestations de riffs alors que Skaroupka, le nouveau venu derrière les fûts, permet au groupe de s’aventurer dans une musique plus rapide. À noter également les arrangements symphoniques qui sont possiblement les plus beaux et riches que le groupe ait offert à ce jour. Aucun titre ne ressort vraiment plus que d’autres, pas de tentative de single catchy et l’album s’écoute encore mieux comme un tout avec ces interludes instrumentales toujours aussi géniales au travers, ce qui appuie l’idée d’album concept. Pas de single, aucune compo qui sort du lot mais ça n’empêche pas que l’album est bourré de moments intenses et efficaces. Le fait qu’il prend toute sa qualité dans une écoute complète nous pousse peut-être moins à l’écouter souvent mais ça fait du bien d’entendre une telle œuvre venant de la part des gars de COF.

Note donnée au disque :       
Alex999 › jeudi 16 septembre 2010 - 13:44  message privé !

Après un Thornography qui est à mon sens le seul réel faux pas de leur carrière, Godspeed renoue avec leur gloire passée sans atteindre toutefois les sommets de Dusk et Cruelty. J'ai écouté le titre Lilith immaculate du prochain album : il est très bon et si le reste est de la même trempe on peut s'attendre à un grand album.

necromoonutopia666 › mercredi 15 septembre 2010 - 21:09  message privé !

Sortez les shotguns ça va saigner pour moi: J'aime beaucoup cet album (d'ou les 5 boules) mais je préfère le côté raccoleur de Thornography. Ce coté " tu la sens ma grosse prod et mes refrains catchy pour les djeun's) me fait un sacré effet. Mais le "retour aux sources" de Godspeed a du bon aussi, ca me rappelle cruelty et mes premiers emois métallique.

Note donnée au disque :       
torquemada › mardi 14 septembre 2010 - 22:51  message privé !

Vaguement écouté à sa sortie : certes, ils remontent la pente mais ça n'est guère brillant ("The Death Of Love", quelle horreur).

bloodyhours › mardi 14 septembre 2010 - 21:53  message privé !

Le batteur Martin Skaroupka a un jeu de batterie très ennuyeux, "groover" il connaît ?

Note donnée au disque :