Vous êtes ici › Les groupes / artistesGEgberto Gismonti › Sanfona

Egberto Gismonti › Sanfona

  • 1981 • Ecm ECM 1203/4 • 2 CD

10 titres - 96:01 min

  • 1/ Maracatu (21:10)
  • 2/ 10 Anos (7:33)
  • 3/ Frevo (8:12)
  • 4/ Lôro (5:34)
  • 5/ Em Família/Sanfona/Dança Dos Pés/Eterna (8:24)
  • 6/ De Repente (16:08)
  • 7/ Vale do Eco (7:46)
  • 8/ Cavaquinho (7:59)
  • 9/ 12 de Fevereiro (8:09)
  • 10/ Carta de Amor (5:06)

enregistrement

Talent Studio, Oslo, Norvège, novembre 1980 et Munich, Allemagne, 1980

line up

Egberto Gismonti (guitare, piano, accordéon, orgue), Zeca Assumpção (basse), Néné (percussions, batterie), Mauro Senise (flûte, saxophone alto et soprano)

remarques

chronique

Styles
jazz
musiques du monde
Styles personnels
fusion > roots

Egberto Gismonti aborde les années quatre-vingt dans un esprit de synthèse. "Solo" rendait hommage à sa manière à dix ans de bons et loyaux services. "Sanfona" procède à peu près de la même manière et viendrait comme un complément idéal - mais copieux - à ce résumé de carrière qui n'a pourtant jamais cessé de se remettre en question. "Sanfona" est double. Le premier disque permet à ces amis de l'Academia de Danças de briller pour la première fois à l'échelle internationale. Parmi les titres revisités à cette occasion, l'incontournable "Frevo", "Em Familia" et un "Maracatu" sept fois plus long que la version d'origine ! Dans le contexte du groupe, basse et batterie remplissent l'espace par la dynamique de leur jeu alors que flûte et saxophone viennent apporter une touche passionnelle supplémentaire aux mélodies inspirantes écrites par Gismonti. Les zones de silence et les variations qui s'opèrent au sein de ce morceau simple devenu suite n'est pas sans rappeler la trame narrative qui avait fait de "Quarto Mundo" la réussite que l'on sait sur "Danca das Cabeças". Formellement, il est désormais indiscutable que le langage dans lequel l'auteur s'épanouit le mieux est bien celui du jazz même si - et c'est précisément ce qui fait tout son charme - il lui apporte des couleurs originales. Le second disque revient à une formule en solo puisque ce qu'il nous propose d'écouter est un récital d'Egberto Gismonti capté en concert à Munich. C'est donc à nouveau le Gismonti de "Solo" qui s'exprime ici sauf que les seules touches de clavier qu'il touchera ici seront ceux d'un accordéon sur "Vale Do Eco". Ailleurs, guitare et voix suspendent avec toujours autant de magie des décors féériques où pluie et beau temps régulent l'imaginaire du compositeur fertile. Deux disques, même s'ils apportent chacun une facette différente, c'est peut-être beaucoup. C'est peut-être même de trop si on déjà en sa possession un disque comme "Solo". Mais "Sanfona" est magré tout le meilleur résumé que Gismonti aurait jamais pu souhaiter.

note       Publiée le jeudi 27 juillet 2006

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Sanfona" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Sanfona".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Sanfona".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Sanfona".