Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSRyuichi Sakamoto › Beauty

Ryuichi Sakamoto › Beauty

cd | 11 titres | 51:29 min

  • 1 You Do Me [edit] [5:05]
  • 2 Calling from Tokyo [4:26]
  • 3 A Rose [5:11]
  • 4 Asadoya Yunta [4:35]
  • 5 Futique [4:08]
  • 6 Amore [4:54]
  • 7 We Love You [remix] [4:46]
  • 8 Diabaram [4:13]
  • 9 A Pile of Time [5:34]
  • 10 Romance [5:32]
  • 11 Chinsagu No Hana [7:27]

enregistrement

Take One Studio, Zero Studio, Onkio Haus Studio, Sound Inn Studio, Tokyo, Japon et Platinum Island Recording Studio, New York City, USA, 1989

line up

Sly Dunbar (batterie), Arto Lindsay (chant, narration), Eddie Martinez (guitare), Youssou N'dour (chant), Ryuichi Sakamoto (piano, claviers, chant), Lakshminarayana Shankar (Shankar) (double violon), Brian Wilson (chant), Robert Wyatt (chant), Jeff Bova (programmation), Jimmy Bralower (boîte à rythme), Alex Brown (chant), Milton Cordona (shekere), Kirk Crumpler (claviers, programmation), Dinesh (tabla), Mato Fuji (samples), Yoriko Ganeko (chant, sanshin), Shem Guibbory (violon), Nicky Holland (chant), Bun Itakura (guitare), Marc Johnson (contrebasse), Jill Jones (chant), Dally Kimoko (guitare), Misako Koja (chant, sanshin), Like A Moose (batterie), Carlos Lomas (guitare), Mark Nelson (contrebasse), Masaya Nishida (programmation), Seidou Outtara (percussions, choeurs), Sang-Won Park (kayagum), Pino Palladino (basse), Daisy Paradis (sitar), Robbie Robertson (guitare), Angel Rogers (chant), Sanba (chant), Bill Seely (fairlight), Laura Shaheen (choeurs), Anita Sherman (chant), Shingo Take (synclavier), Kazumi Tamaki (chant, sanshin), Nana Vasconcelos (percussions), Larry White (basse), Paco Ye (percussion, chant)

chronique

Styles
pop
world music
Styles personnels
fusion

Si "Beauty" n'est pas le plus célèbre album de l'ancien Yellow Magic Orchestra, Ryuichi Sakamoto, celui-ci aura fait néanmoins tout son possible pour y parvenir. L'approche peut paraître opportuniste ; il y a peu, le musicien venait juste d'enchaîner une série de collaborations fructueuses avec David Sylvian, rencontrant même le succès avec "Forbidden Colours", titre issu de la bande originale du film "Merry Christmas, Mr.Lawrence", composée par ses soins et où il partage l'affiche avec David Bowie ! Le timing est donc parfait. "Beauty" est un album de pop moderne, nourri d'un brassage de culture assez vaste qui pour l'époque demeure plutôt inédit. Fort logiquement, on se met à penser que l'esthétique japonaise y sera fort représentée, et pourtant ce n'est pas elle qui prédomine ("A Pile of Time"). Partageant la plume sur la plus grande partie des plages de l'album avec Arto Lindsay (Lounge Lizards), l'artiste abstrait brésilien est pour beaucoup dans l'étrange sophistication qui se dégage de morceaux comme "Calling from Tokyo", "Futique" ou "Amore" ; une guitare flamenco croise des sonorités asiatiques sur un rythme chaloupé de bossa pendant que le lion du Sénégal, Youssou N'Dour, fait des vocalises en arrière plan... L'Afrique a donc aussi une place de choix ("Diabaram", avec le même Youssou N'Dour), et le Vieux Contient n'est pas en reste puisqu'il a droit à une reprise, celle du "We Love You" des Rolling Stones façon body music et solo de ukulélé, avec en guests rien de moins que Brian Wilson (Beach Boys) et Robert Wyatt ! C'est clair, Sakamoto s'amuse. Et s'il ouvre les hostilités avec "You Do Me" en conviant Jill Jones, c'est peut-être moins pour mimer Prince que pour démontrer tout son talent de producteur dans des domaines où on ne l'attend pas nécessairement. On l'aura compris, "Beauty" nous invite à un métissage intégral, se refermant sans doute sur sa plus belle note, le traditionnel "Chinsagu No Hana" où officient chorale féminine et orchestration sur mesure.

note       Publiée le mardi 7 juin 2005

partagez 'Beauty' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Beauty"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Beauty".

ajoutez une note sur : "Beauty"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Beauty".

ajoutez un commentaire sur : "Beauty"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Beauty".

(N°6) › lundi 2 juillet 2018 - 19:03  message privé !
avatar

"Calling from Tokyo", dans la scène de night-club de "Black Rain" de Ridley Scott, fameux polar eighties à Osaka (qui ressemble un peu à Blade Runner la nuit), juste avant qu'Andy Garcia ne perde la tête (ah ah, je m'aime bien dès fois). Il est typique d'une certaine idée années quatre-vingt (encore) très Peter Gabriel de la world music cet album, mais dans la meilleure acceptation de la forme. Bon, venant de Sakamoto, y a jamais trop de risque de tomber sur un os.

NevrOp4th › jeudi 17 septembre 2009 - 10:55  message privé !

Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de disque venant de la part de R.Sakamoto. Admirant son travail sur Furyo et le dernier empereur et adorant par dessus tout Sweet Revenge, Beauty a un parfum unique et généreux dans la longue discographie du japonnais. En effet, ici on a a faire à un album de world music côtoyant très sereinement des compositions électronique et des musiques traditionnel japonaise, africaine et chinoise. Et le résultat en demeure excellent et agréable, à chaque instant un tour du monde n'est pas loin . Un très bon disque et surtout une très bonne découverte, car la surprise de me retrouver face à se genre d'ovni ( en quelque sorte) m'a fait l'effet d'une petite bombe. Les sonorités asiatiques et africaines démontre éclectisme de Sakamoto et cette volonté d'exploré toutes les sortes de langages existant sur cette planète. A Rose est ma préféré pour l'instant, quel beau morceau.

Note donnée au disque :