Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAktuala › S/t

Aktuala › S/t

lp • 6 titres

  • 1When The Light Began11:51
  • 2Mammoth R.C.4:35
  • 3Altamira2:23
  • 4Sarah' Ngweha5:45
  • 5Alef's Dance6:25
  • 6Dejanira5:46

enregistrement

Milan, Italie, 1972

line up

Walter Maioli (haut bois arabe, flûte de bambou, flûte basse, piccolo, flûte traversière, harmonica, reeds, sifflet, djembe, percussions), Daniele Cavallanti (saxophone soprano et ténor), Antonio Cerantola (guitare acoustique 6 et 12 cordes, balalaika, zither, dulcimer, violon), Lino Vaccina (bongos marocains, koborò, percussions africaines, tabla, gong, xylophone, sifflet, cymbales, scie musicale, marimba, percussions), Laura Maioli (tambura, percussions, sifflets)

remarques

chronique

Styles
folk
jazz
world music
Styles personnels
psychédélique

Pochette atroce... Prog italien... Années soixante-dix... Bla bla bla... À force, ça a fini par devenir un running gag au sein même de la rédaction de Guts of Darkness. Sauf que cette fois, la musique gravée sur ce disque risque de ravaler les préjugés et la mauvaise foi de ceux qui pensent s'en tirer à bon compte en laissant un commentaire lapidaire sur une laideur qui n'échappe à personne et qui ne nécessite pas qu'on lui fasse davantage de publicité. Il est dit au sujet du groupe italien Aktuala qu'il est la réponse aux anglais du Third Ear Band. Aucune raison d'essayer de se la jouer plus original que les autres en allant piocher une autre référence dont personne n'aura entendu parler ; ce parallèle, personne ne peut le nier. Un parallèle sans doute bien trop évident mais qui rend toutefois justice à ce que les époux Walter et Laura Maoili se sont efforcés de créer. Comme pour nos amis anglais, Aktuala emprunte bien plus son esthétique aux rêves enfumés des groupes psychédéliques qu'aux prétentions néoclassiques des formations étiquettées prog. Cinq musiciens pour un rendu acoustique complètement déphasé par rapport aux styles de musique qui dominent alors le marché. Percussions en tout genre (tabla, bongos, djembe, marimba, xylophone), instruments à vents (flûte, haut bois, saxophones) et instruments à cordes (guitares classiques, balalaika, violon) donnent le ton d'un album qui modestement ouvre une brèche vers ce que l'on qualifiera bien assez tôt de musique du monde. Celle de Aktuala est encore emprunte de mystère, et n'évoque pas nécessairement l'Afrique ou l'Asie, mais peut-être bien ce continent perdu qui alimente le fantasme des hommes depuis si longtemps et dont la culture, pour survivre, se serait disséminée un peu partout aux quatre coins du globe. Les six titres de leur premier album n'adoptent pas le profil des ragga qui ont fait la réputation des britanniques (un titre comme "Mammoth R.C." est même carrément free jazz), mais plus simplement celui de la bande sonore d'un voyage onirique qui célèbre la magie de l'instant.

note       Publiée le jeudi 16 novembre 2006

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "S/t".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/t".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/t".

Hymnos › vendredi 17 novembre 2006 - 09:33  message privé !
Voilà un chroniqueur avec des oreilles, une tête et cœur. Ne rigolez pas, ce n'est pas si courant !… Exit la pochette, bonjour la musique, et là pas grand-chose à dire, ci ce n'est qu'on est encore un peu en dessous du THIRD EAR BAND selon moi. Mais peu importe au fond car ça reste une pièce de choix, le genre d'album qui fait la fierté des dicothèques tournée vers les essentiels.
Note donnée au disque :