Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPublic Image Limited › Compact Disc

Public Image Limited › Compact Disc

cd | 7 titres

  • 1 F.F.F.
  • 2 Rise
  • 3 Fishing
  • 4 Round
  • 5 Bags
  • 6 Home
  • 7 Ease

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Bill Laswell et John Lydon

line up

Jonas Hellborg, Bill Laswell, John Lydon, Ryuichi Sakamoto, Nicky Skopelitis, Tony Williams, Jebin Bruni, Mark Schulz

Musiciens additionnels : Aïyb Dieng (chatan pot), Malachi Favors (basse acoustique), Lakshminarayana Shankar (Shankar) (violon électrique), Steve Vai (guitare), Bernie Worrell (orgue), Steve Turre (didjeridoo)

chronique

Styles
rock

Il y avait le John Lydon punk, le John Lydon expérimental, génial brouilleur de pistes se servant de sa musique comme autant de doigts d'honneur à ceux qui l'avait enfermé dans la peau de Johnny Rotten et il y a aussi le John Lydon rock, celui qui laisse tomber tout concept pour en revenir à une forme de pureté essentielle...Et lui aussi je l'aime, en cette année 1986 tout spécialement. Fi de toute faribole, le P.I.L. nouveau s'intitule 'Album', 'Cassette', 'Compact disc' ou 'Video' selon le support sur lequel il est proposé et arbore une pochette clinique avec le logo du groupe qui a tout d'une pilule justement, parodie des produits génériques dans un univers aseptisé...John Lydon est alors seul aux commandes du navire, Jah Wooble, Keith Levene puis enfin Martin Atkins s'en sont allés; certains estiment même que Public Image Limited n'est plus qu'une farce. Personnellement, je n'adhère pas à cette théorie. Ok, l'originalité, c'est fini mais qu'importe, Lydon est au top et se paie le luxe d'un bon gros album de rock plein de guitares (avec des soli de Steve Vai !) produit par Bill Laswell. C'est tout lui, ça. 'Tu m'attendais là ? Je t'emmerde, je suis ici !'. Le plus jouissif est que même dans cet univers, notre homme parvient à se montrer créatif par une foule de détails (auxquels son producteur n'est peut-être pas étranger), ainsi la rythmique ethno-dub du début de 'Round' (on décèle aussi ce qui sonne peut-être comme un cithare dans 'Ease'), un 'Rise' dont les lignes semblent piquées à U2 mais où le chant si typique fait la différence, les cordes nageant dans la lourdeur de 'Fishing' et puis, il y a mon titre favori, 'Rise', un rouleau compresseur où Lydon retrouve une certaine colère punk mais d'une manière cynique, limite désespérée sur le refrain (mes aïeux, il me file le frisson à chaque fois)...Difficile pour moi d'être totalement objectif vis-à-vis d'un disque qui a occupé une place de choix dans mes découvertes de l'année 1986; si j'ai un respect infini pour les expérimentations des albums précédents, j'avoue apprécier cet aspect plus direct, plus mélodique de Public Image Limited. Par des aspects, il m'évoque 'Pandemonium' de Killing Joke (en moins noir) pour cette capacité à truffer des instrumentations lourdes de mille et unes touches subtiles qui renforcent la richesse des compositions. Bref, 'Compact disc', j'aime !

note       Publiée le mardi 8 février 2011

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Compact Disc' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Compact Disc"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Compact Disc".

ajoutez une note sur : "Compact Disc"

Note moyenne :        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Compact Disc".

ajoutez un commentaire sur : "Compact Disc"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Compact Disc".

SEN › vendredi 6 janvier 2017 - 21:39  message privé !

Les démos du 4ème disque de la version remastered sont à tomber !

Note donnée au disque :       
SEN › mardi 3 décembre 2013 - 19:41  message privé !

hé les gars, venez voir on va faire un trucs super chouettos mais par contre on dira à personne que c'est grâce à vous !

Note donnée au disque :       
dariev stands › mardi 3 décembre 2013 - 17:12  message privé !
avatar

Alors je ne suis pas certain, ayant du mal à cerner l'époque en question (85 à 88, j'étais né mais j'avais d'autres centres d'intérêts, et quelle période bizarre), mais il me parait plausible que l'équipe PiL, toujours très pointue en matière de comm, ait considéré contre-productif de mentionner des zicos de studio pour un groupe censé être un des plus radicaux du post-punk, et contenant MR Rotten en son sein qui plus est... PiL s'était déjà vraiment bien fait pointer du doigt avec "This is not a love song", et je crois que Rotten en avait plein le dos des attentes des gens à l'époque. Et puis ça cadre avec l'aspect du disque : aucune info, emballage générique. et pas sur que Bowie et Jackson criaient non plus sur tous les toits à qui ils devaient leur hits, à l'époque...

SEN › dimanche 24 novembre 2013 - 20:22  message privé !

A mon avis c'est fiable, vu que sur la page de Tony Williams il est également crédité sur l'album et pour les mêmes morceaux ! C'est incroyable quand même d'avoir un casting pareil et de pas le mentionner sur le disque !

Note donnée au disque :       
Twilight › dimanche 24 novembre 2013 - 15:09  message privé !
avatar

J'ai complété d'après les infos Wikipédia