Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIhsahn › The adversary

Ihsahn › The adversary

9 titres - 50:10 min

  • 1/ Invocation
  • 2/ Called by the fire
  • 3/ Citizen
  • 4/ Homecoming
  • 5/ Astera ton proinon
  • 6/ Panem et circenses
  • 7/ And he shall walk in empty places
  • 8/ Will you love me now ?
  • 9/ The pain is still mine

line up

Ihsahn (chant, guitares, basse, claviers), Asgeir Mickelson (batterie)

Musiciens additionnels : Kristoffer Rygg ([Garm] chant sur le titre 4)

remarques

chronique

Styles
metal
metal extrême
Styles personnels
sophistiqué

Dur de parler d'un tel album et pourtant il est assez facile de le résumer en quelques mots, tellement il est excellent. Ca m'en aurait d'ailleurs pris pas mal de temps pour bien le cerner. Là, Ihsahn, leader de la formation norvégienne de black metal Emperor, y va de son album solo. Et ça donne la suite du dernier album d'Emperor avant son split ! On savait que le norvégien voulait de tout temps faire évoluer son art, le diversifier, le rendre plus sophistiqué. Et voilà, Emperor terminé, Ihsahn débarque avec un "Adversary" magistral. On sent que là, il a voulu se lâcher totalement, sans barrière, faire exactement ce qui lui plaisait. Plus mélodique et lyrique que par le passé, tout en restant profondément metal, cet album montre une certaine facilité, une limpidité dans l'écriture du sieur. Tout semble couler de source. Le CD n'est pas difficile à rentrer dedans, les mélodies sont douces et faciles à assimiler, mais l'album est si riche et complexe qu'on peut passer 10-15 écoutes et encore découvrir de nouveaux éléments. Les morceaux sont tellement bien écrits, on a véritablement l'impression que c'est facile pour Ihsahn d'enchaîner les chefs d'oeuvres. Les arrangements sont léchés, on a l'impression d'avoir un mélange entre Arcturus, pour le voyage intersidéral, Emperor et Ulver, pour les parties non metal. Autant dire que niveau influences, on a la crème de la crème. Tout est doux, tranquille, facile, incroyablement inspiré et bien construit. A l'écoute de cet album, tout se passe comme si chaque note, chaque arrangement, chaque seconde avait été pensé et calculé pour un résultat tout simplement limpide pur et beau. Un album impensable tellement il est aboutit et réussi. L'album de l'année à n'en point douter !

note       Publiée le jeudi 28 septembre 2006

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The adversary".

notes

Note moyenne        32 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The adversary".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The adversary".

ericbaisons › dimanche 20 février 2011 - 00:49  message privé !

Utiliser le son des derniers Emperor pour faire ça c'est dommage. Début lourdingue

Note donnée au disque :       
Nerval › mercredi 11 mars 2009 - 10:00  message privé !

Vu en concert hier, c'était vraiment cool, bien que malheureusement court (première partie oblige). En live, les compos gagnent de la puissance comparées à la production un peu trop plate et lisse des albums. Et Ihsahn me fait toujours autant délirer avec son côté un peu précieux et sérieux quand il joue. Et puis on a eu droit à un "Thus Spake The Nightspirit" dantesque.

Morguurh › jeudi 29 mai 2008 - 09:18  message privé !
Perfection à l´état brut.
Note donnée au disque :       
Noohmsul › jeudi 1 mai 2008 - 14:59  message privé !
Le nouveau est sortis?? Faut que je me l'écoute!!^^ J'espere qu'il est aussi bon que celui-ci!
Note donnée au disque :       
toxine › mercredi 30 avril 2008 - 09:56  message privé !
Pas écouté, mais... yen a déjà un nouveau? Il chôme pas, l'animal.