Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEmperor › Anthems to the welkin at dusk

Emperor › Anthems to the welkin at dusk

cd | 8 titres

  • 1 Alsvartr
  • 2 Ye entrancemperium
  • 3 Thus sapke the nightspirit
  • 4 Ensorcelled by khaos
  • 5 The loss and curse of reverence
  • 6 The acclamation of bonds
  • 7 With strength I burn
  • 8 The wanderer

enregistrement

Memorial hall of Grieg, octobre à décembre 1996

line up

Ihsahn (chant, guitares, claviers), Samoth (guitares), Alver (basse), Trym (batterie)

remarques

L'édition de 1998 comporte les bonus tracks suivants :
9/ In longing spirits - 10/ Anno a Satana - 11/ The loss and curse of reverence (live)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal symphonique

Le mini "Reverence" avait annoncé la couleur : un album beaucoup plus brutal que par le passé, et en effet, il l'est ! La production est à la hauteur du niveau d'Emperor, c'est-à-dire très haut. Le son est surpuissant, trop puissant même ! Hélas, l'ambiance n'est pas aussi sombre et prenante que sur le génial premier album. En revanche, la maîtrise est parfaite. L'album est beaucoup plus complexe qu'avant, le groupe a perdu de sa spontanéité. À mon avis, ils ont voulu trop en faire même si le résultat est bien au-delà de la masse des autres formations de black metal de l'époque. Il y a énormément d'arrangements classiques, de mélanges de black-metal brutal avec des claviers. Sur certains titres, le mélange passe très bien ("Ye entrancemperium", "Thus spake the nightspirit" ou le magnifique "With strength I burn") mais sur d'autres, cela devient très confus et pas très inspiré ("The acclamation of bonds"). Emperor a voulu, ici, frapper un grand coup avec un album ultra-recherché, mais le résultat en est parfois trop complexe, trop lourd. Cependant, il vaut largement la peine. Je dirais qu'au lieu d'un chef d'œuvre quasi-annoncé, on a un très bon album de black metal complexe, la suite nous prouvera que le groupe sait canaliser sa puissance...

note       Publiée le samedi 29 juillet 2000

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal symphonique

Emperor. Un album, un style, une époque. "Anthems To The Welkin At Dusk" est à la fois une fin et un début, une concrétisation et une ouverture. Concrétisation brutale d'ambiances magiques et inqualifiables dont le groupe a prouvé la maîtrise avec son précédent album, et ouverture sur la richesse des arrangements, le flottement des phrases, prototype du futur et controversé "Prometheus". Le son bourdonne, il est compact et tranchant, propice à des chevauchements symphoniques parfois aux frontières du perceptible tant le rendu est dense, mais propageant à merveille la couleur planante et spatiale associée aux motifs guerriers de cet album atypique. Les enchevêtrements de claviers cordes/cuivres, tantôt rythmiques, tantôt volant la mélodie, semblent jaillir des guitares aux harmonies dérangeantes (très semblables à celles de "Domination" de Morbid Angel) pour y être réengloutis quelques mesures plus tard. Pour achever cette constante impression de mouvement, la batterie blast encore et encore de manière faussement imprécise mais au contraire volontairement chaotique. Il en résulte un maelström étouffant de sonorités, très agressif dans son ensemble, servi par un chant impeccable. Chaque titre est un hymne, avec son cortège de subtilités, ses chœurs, ses cors, sa propre guerre. Les accalmies, relativement prononcées, n'en sont pas moins orageuses et forment d'improbables transitions au milieu du déluge. Influence incontestable pour une scène entière (Nokturnal Mortum en tête), pièce de maître intemporelle, "Anthems To The Welkin At Dusk" mérite tous les honneurs, et même bien plus.

note       Publiée le jeudi 6 décembre 2007

partagez 'Anthems to the welkin at dusk' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Anthems to the welkin at dusk"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Anthems to the welkin at dusk".

ajoutez une note sur : "Anthems to the welkin at dusk"

Note moyenne :        165 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Anthems to the welkin at dusk".

ajoutez un commentaire sur : "Anthems to the welkin at dusk"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Anthems to the welkin at dusk".

Langouste-mayonnaise › mardi 10 juillet 2018 - 17:08  message privé !

Tiens je réécoutais Emperor tout à l'heure, moment nostalgie en souvenir du collège. L'intro est magique, on peut difficilement faire plus prout-prout. J'ai quand même zappé après parce qu'y faut pas abuser. Vais quand même retest Nightside truc, juste pour rigoler.

Jesuis › dimanche 23 février 2014 - 17:16  message privé !

Cette production est magique, c'est ça le plus gros point fort de ce disque

H2O › dimanche 17 novembre 2013 - 01:05  message privé !

Le seul problème de cet album c'est le son de la batterie. Je m'y fait toujours pas. Mais c'est un super album de Black sympho bien rêche malgré tout.

Note donnée au disque :       
julius_manes › samedi 9 novembre 2013 - 12:51  message privé !

@Int : Ouais, pas mal, mais un peu trop "chargé"... Dans le genre, je préfère PEM et DAC de DIMMU...

Note donnée au disque :       
Kronh › vendredi 15 juin 2012 - 21:40  message privé !

Et woué, pas mauvais mais fondamentalement prétentieux et ultra lénifiant. Ihsahn passe en un album de l'essentiel au puéril, bel exploit. Sinon de l'idée, et niveau technique ils se démerdent encore pas trop mal, dommage que ce soit en vain...