Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCabaret Voltaire › The crackdown

Cabaret Voltaire › The crackdown

cd • 13 titres

  • 124-24
  • 2In the shadows
  • 3Talking time
  • 4Animation
  • 5Over and over
  • 6Just fascination
  • 7Why kill time (when you can kill yourself)
  • 8Haiti
  • 9Crackdown
  • 10Diskono
  • 11Theme from Doublevision
  • 12Moscow
  • 13Badge of evil

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Trident Studios, Londres, Angleterre, décembre 1982.

remarques

Les titres 10-13 proviennent d'un mini bonus fourni avec la première version du LP. https://cabaretvoltaire.bandcamp.com

chronique

Si je ne suis pas très fan de ‘The covenant, the sword and the arm of the lord’, ce n’est pas tant que le groupe y opère un virage plus accessible car en réalité la démarche a déjà été amorcée depuis deux ans. Avec de vraies réussites. ‘The crackdown’ par exemple, un bel exemple de cohabitation entre un esprit expérimental et une volonté d’élargir le public. Sans trop de surprise, on y trouve de l’EBM, normal pour des pionniers de l’électro, mais version inconfortable, froide, non que le style soit réputé pour sa chaleur mais la fonction de faire danser n’est clairement pas à l’avant-plan même si le but n’est pas de l’éviter. ’24-24’ ou ‘Talking time’ peuvent faire illusion avec leur groove 80’s un peu haché mais difficile d’en dire autant pour ‘In the shadows’ dont les sonorités glacées, tristes, baignent le tout d’une dura évoquant davantage les architectures industrielles à l’abandon que les dancefloors. ‘Animation’ prend d’ailleurs une coloration plus sombre avec des vocaux graves, des jets de cuivre, ne manquant pas d’évoquer des ambiances dont s’inspireront les Belges de Front 242. A partir de ‘Over and over’ pourtant, le disque parait prendre un virage nettement plus sec et post punk/cold wave. Rythmiques funk tranchantes, entièrement dépourvues de chaleur, chant profond, sonorités interlopes; la danse se fait plus épileptique, folle; une torpeur huileuse, étouffante se répand (‘Fascination’). Transpercée d’éclats cinglants, ainsi l’excellent ‘Why kill time (when you can kill yourself), LE tube de Cabaret Voltaire, titre totalement mésestimé à mon sens, rappelant une version sèche, pas sexy du tout de D.A.F., la parenté avec les Allemands se révélant encore plus pertinente sur ‘Crackdown’. Histoire de bien s’égarer l’esprit avant de renouer avec des ambiances louches que la production claire ne dissipe pas (le très réussi ‘Haiti’ avec ses spasmes maladifs de trompette, le post punk halluciné de ‘Diskono’ ) avec des moments de grâce au moment où l’on s’y attend le moins: les deux pièces finales. Le splendide ‘Moscow’ n’est autre qu’une piste d’ambient industriel évoquant les Virgin prunes de ‘New form of beauty’ ou Einstürzende Neubauten et ‘Badge of evil’ une redéfinition du dub version jazz-indus glauque pour cave sans autre lumière que celle filtrant à travers les carreaux cassés d’un soupirail. Evidemment, on reprochera au combo de faire feu de tout bois et de ne pas réellement développer de fil conducteur. Il y en a un, le talent. Si certaines sonorités peuvent sonner datées, l’ensemble est écrit et produit avec beaucoup de soin, avec un accent marqué sur les ambiances, dansantes ou non. J’adore ce disque.

note       Publiée le mercredi 15 juin 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The crackdown".

notes

Note moyenne        6 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The crackdown".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The crackdown".

ProgPsychIndus Envoyez un message privé àProgPsychIndus

Effectivement je ne sais pas si le CABS des 70ies ou des 80ies a un fil conducteur, ca part toujours dans tous les sens , c'est un groupe ultra créatif depuis les débuts , et oui c'est ca le talent je suis d'accord.

Message édité le 19-06-2022 à 02:34 par Progpsychindus

Note donnée au disque :       
Scissor Man Envoyez un message privé àScissor Man

Il est plutôt bon ce disque mais c'est vraiment le maxi 45 tours (soit les 4 dernières pistes du CD) que j'écoute le plus souvent et à plusieurs reprises. C'est le cab' que je préfère.

Message édité le 16-06-2022 à 15:53 par scissor man

Note donnée au disque :