Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTaman Shud › Viper smoke

Taman Shud › Viper smoke

cd • 10 titres

  • 1Hissing Priest's Remains
  • 2The Ziggurat, A Mirage
  • 3The Hex Inverted
  • 4I Tego Arcana Dei
  • 5Viper Smoke
  • 6Summon The Cursed, Curse The Summoner
  • 7Book Of Lies
  • 8Crime Cycle
  • 9Moonstruck Psychic Violence
  • 10By The Smoke From Below The Lamp Is Kindled Above

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

remarques

Existe en LP avec le cd en insert. https://tamanshud1.bandcamp.com/music

chronique

Taman Shud ? Encore une référence à Lovecraft et Cthulu ? Ah non, pas vraiment…Je vous laisse vérifier sur Wikipédia quant aux tenants et aboutissements de cette incroyable histoire de cadavre inconnu découvert sur une plage d’Australie car je manquerais d’espace ici. L’allusion à la mythologie ‘Lovecraftienne’ ne tombe pas de nulle part non plus car la musique de ce groupe anglais est mystique à souhait. Piochant dans un psychédélisme grinçant et macabre, y ajoutant des éléments gothiques écorchés et une larme de stoner, les musiciens développent ce qu’ils décrivent comme du nécro-psychédélique. Traduction: éteignez les lumières, allumez des chandelles noires (si vous êtes doués en géométrie, disposez-les en pentagramme) de même que pas mal de bâtons d’encens que vous répartirez à votre guise dans toute la pièce histoire de disposer d’un halo de fumée. Si en plus des copines jolies sont dans les parages, pourquoi ne pas les inclure dans la mise en scène ? Maquillage macabre de rigueur ainsi que nudité, médaillon argenté et barbouillage sanguinolent…La cérémonie peut débuter, avec une intro instrumentale, lourde, grésillante, avec orgue entêtant en arrière-fond, thématique reprise sur le second titre, lent, mystique, tendu, comme une forme doom de deathrock. Avec ‘The hex inverted’, cette option se précise, le rythme s’accélère, labouré par la basse, la guitare nappant l’avant-scène de grincements et toujours cette voix en arrière-fond, à la fois en retrait et omniprésente, une voix qui par instant, se laisse complètement aller à quelque chose de plus écorché, limite hurlé. Et, ça continue dans une forme de deathrock bourrée d’énergie, épicée de quelques flashes hallucinés. Avec ‘Viper smoke’, le combo assume l’aspect cérémoniel de sa musique en proposant un titre occulte à souhait, plus lent mais accompagné d’un clavier liturgique du plus bel effet (pour les participants de votre cérémonie, c’est le moment d’allumer un bong) qui tournoie au milieu des accords tendus d’une guitare jusqu’au glissement vers un pont valsé avant que le tout n’éclate, le chanteur se mettant à hurler comme en transe. ‘Summon the cursed’ ? On vire carrément dans le punk, sans jamais perdre cette tension noisy qui caractérise le disque de bout en bout car niveau production, il ne faut pas chercher le moindre son clair, la moindre trace de sérénité, tout est noir, étouffant, une musique destinée aux sous-terrains, aux fosses et autres chambres fermées, sans fenêtre si possible. C’est franchement puissant, maîtrisé, tendu, explosif, occulte, entre culte et exorcisme. Un parfait bad trip entre spliff et acides avec une bouffée de mysticisme en prime notamment dans les passages les plus ambient.

note       Publiée le mercredi 21 septembre 2016

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Viper smoke" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Viper smoke".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Viper smoke".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Viper smoke".

Klarinetthor › mercredi 5 octobre 2016 - 16:13 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Je crois que j'aurais du me deplacer... on s'y fait bien a cet album

Note donnée au disque :       
Rikkit › jeudi 29 septembre 2016 - 00:33 Envoyez un message privé àRikkit

Danzig un peu aussi.

Klarinetthor › mercredi 28 septembre 2016 - 19:39 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Le nouveau sort vendredi et ils font un petit concert pour feter ca le lendemain a Londres; c'est pas mal, ca s'inscrit dans la foulée des groupes psychés et noisy du sud de l'ile mais ils ont leur patte sombre. Ca devrait donner en live.

Note donnée au disque :       
Jesuis › jeudi 22 septembre 2016 - 23:13 Envoyez un message privé àJesuis

De la façon dont ça gueule je pense aussi a du Killing Joke, grosse découverte merci.

Bref ça brasse pas mal d'influences