Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKilling Joke › Turn to red

Killing Joke › Turn to red

ep • 4 titres

  • 1Turn to Red
  • 2Nervous System
  • 3Are You Receiving
  • 4Almost Red

enregistrement

Ingé-son : Mark Lusardi

line up

Jaz Coleman (chant, claviers), Paul Ferguson (batterie), Geordie (Kevin "Geordie" Walker) (guitare), Youth (Martin "Youth" Glover) (basse)

remarques

artwork par Mike Coles - ceci est la réédition 2004 sur le label Malicious Damage. Elle contient 4 inserts et le vinyle est rouge transparent. Certaines éditions originales, sur Island, ne contiennent que 2 ou 3 titres, ainsi qu'un "lock groove" qui répète "Red" à l'infini à la fin de la face B.

chronique

Styles
post punk
psychédélique
Styles personnels
dub / space rock

Commencer son premier skeud par une version dub d’un morceau se trouvant sur la face B (encore que le macaron indique deux faces B, faut-il y voir un signe ?), fallait oser. Surtout quand le résultat est aussi hanté que ce Turn to Red, où seules des bribes du chant originel de Coleman surnagent entre des effets, des breaks de batterie et une chambre d’écho qui ont tout d’une production made in Jamaica. La basse de Youth vrombit, la guitare de Geordie s’accroche aux barbelés, tandis que la batterie de Ferguson esquisse des motifs typiques du post-punk sous influence afrobeat de l’époque. Killing Joke réussit à frapper encore plus fort avec Nervous System, un putain de tube, à la basse noire comme l’ébène, slappée comme chez Funkadelic, sous les harangues de la voix blanche et aux accents prophétiques de Jaz Coleman. Comment qu’on dit dans ces cas-là ? « Ouille Ouille Ouille maman !! ». Il va de soi que la symbiose entre musiques noires et punk blanc était ici bien mieux digérée que chez les Clash (dont le bassiste aurait été incapable de jouer de tels trucs), sur lesquels Killing Joke avait tout simplement 10 ans d’avance niveau son, avec ce 4-titres qui tourne à lui seul la page des années 70. Sans exagérer : aussi avant-gardiste que l’arrivée du rap parmi le boucan de la no-wave new-yorkaise à la même époque. Les punks anglais, derrière leur tchatche de durs à cuire anti-prog et anti-psyché, avaient pourtant bel et bien plusieurs maîtres à penser dans les versants anglais de ces courants un peu vite étiquetés « pompeux »… J’en veux pour preuve ce spartiate et hyper dansant Are You Receiving, du Butthole Surfers avant l’heure, en plus carré ; et qui se prend un méchant coup de phasing sur la fin (et ces claviers bien old-school), ne laissant aucun doute sur l’influence du space-rock et de ses apôtres - la tribu Hawkwind (que Johnny Rotten suivait de près). D’où la connexion évidente entre ce 4 titres ravageur et le premier Public Image. Le dub est là, lui aussi, il ne manquait que la vision apocalyptique et urgente de Coleman pour que le chef d’œuvre soit au rendez-vous. Turn to Red à des airs de diatribe anti-communiste qui semble avoir fait flipper la presse de l’époque, si l’on n’en croit la chronique du Melody Maker ajoutée en insert dans la pochette. « Metallic sound peels my ears / Chaos for breakfast ». Tu crois pas si bien dire, Jaz. C’est aussi le titre d’un classe coffret de titres rares et autres singles dont je viens de remarquer l’absence en ces augustes pages… Chose à réparer, je m’y colle avec joie. À noter que les fadasses Dead 60’s leur chiperont la pochette flippante, tandis que des centaines de groupes seront influencés par le son de ce disque, invraisemblable de modernité pour 79. Indispensable.

note       Publiée le lundi 19 janvier 2009

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Turn to red".

notes

Note moyenne        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Turn to red".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Turn to red".

Reflection › mardi 5 mars 2013 - 20:07  message privé !

Pour sur que c'est le meilleur titre de KJ ! Ca ne va pas plaire aux fans mais j'aurais préféré qu'ils poursuivent dans cette voie., même si je suis fan de leur premier album éponyme ! Ca me fait halluciné quand je vois 1979...

Demonaz Vikernes › lundi 4 mars 2013 - 21:48  message privé !

Sur le premier CD du bootleg archive 1, il y a une version... bon sang, il étaient fou.

Note donnée au disque :       
Seijitsu › lundi 4 mars 2013 - 21:44  message privé !

Je ne l'avais pas monté à 6 ce sommet de space post-punk depuis le temps ? Voilà qui est réparé.

Note donnée au disque :       
zugal21 › lundi 4 mars 2013 - 21:32  message privé !

c'est où pour mettre un smiley qui se prosterne ?

Note donnée au disque :       
Solvant › lundi 4 mars 2013 - 21:21  message privé !

C'est clairement mon morceau préféré de KJ. Un genre de dub génial.

Note donnée au disque :