Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKilling Joke › Outside the gate

Killing Joke › Outside the gate

cd | 10 titres

  • 1 America
  • 2 My love of this land
  • 3 Stay one jump ahead
  • 4 Unto the ends of the earth
  • 5 The calling
  • 6 Obsession
  • 7 Tiahuanaco
  • 8 Outside the gate
  • 9 America (extended mix)
  • 10 Stay one jum ahead (extended mix)

line up

Jaz Coleman (chant, musique), Jimmy Copley (batterie), Jeff Scantlebury (percussions), JC 001 (rap)

chronique

Styles
new wave
rock
Styles personnels
new wave/ rock 80's

J'ai souvent entendu dire beaucoup de mal de 'Outside the gate'. Il est vrai que la période des 80's n'a pas toujours été faste pour certains artistes en terme de créativité et des sons 80's, ce disque en déborde : des claviers, parfois efficaces, parfois daubesques, des touches de rap de fort mauvais goût même si très discrètes ('Stay one jump ahead', véritable caricature du Killing Joke d'antan), une rythmique hachée typique de l'époque... Voilà du Killing Joke commercial, assez banal même... Killing Joke ? Vraiment ? En fait, cet album était destiné à être un travail solo de Jaz Coleman mais la compagnie de disques a cru bon de... vous connaissez l'histoire. Du coup, nous voici pourvus d'un ratage presque total, à quelques exceptions prêt. Parmi les réussites, je citerais 'America', assez proche dans son côté flamboyant de l'esprit de 'Night time' ; j'aime également la mélancolie très mélodique de 'My love of this land' gorgée d'esprit cabaret (même si cela s'entend peu dans la musique elle-même). On retrouve le même genre d'approche sur 'The calling'... écoutez donc en détails, les touches cabaret, presque music-hall sont nettement identifiables mais les orchestrations restent plutôt rock en matière de sonorités. C'est un mélange risqué qui ne marche pas sur 'Until the ends of the earth' et qui surtout finit par lasser à la longue ; le timbre de voix, les montées de claviers, ça va un moment mais il ne faut pas en abuser. Un morceau comme 'Tiahuanaco' met le doigt sur une seconde faiblesse du disque. Dans ce cas, si la mélodie est tout à fait correcte, elle manque cruellement de colère, de passion et sonne un peu trop comme du méchant Duran Duran pour être honnête. 'Outside the gate' par son côté ironique permet au 'groupe' de conclure en sauvant les meubles mais rien de plus. 'Outisde the gate' est décidément trop plat, trop doux, trop dans l'air de son temps et surtout dénué de passion... Killing joke est devenu une sale blague qui ne fait plus rire personne.

note       Publiée le mardi 21 mars 2006

partagez 'Outside the gate' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Outside the gate"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Outside the gate".

ajoutez une note sur : "Outside the gate"

Note moyenne :        22 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Outside the gate".

ajoutez un commentaire sur : "Outside the gate"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Outside the gate".

zugal21 › jeudi 3 décembre 2015 - 21:30  message privé !

Songs from the Victorious City se révèle ici chiant à l'usage ; et son Pink Floyd symphonique chiant tout court

Note donnée au disque :       
Kagoul › jeudi 3 décembre 2015 - 20:35  message privé !

Ah oui tiens faut que je me réécoute ça ! Sinon en 2016 Jaz devrait sortir pas mal de choses dont une longue messe symphonique (n'oublions pas que Jaz est prête !) basée sur la musique de Killing joke !! et puis son "Requiem for Nirvana". décidément jaz est un hyper actif, il m'étonnera et me fascinera toujours !

Note donnée au disque :       
Rastignac › jeudi 3 décembre 2015 - 20:24  message privé !
avatar

Tu parles de Sumer, et là je retrouve dans mon puits un disque de Coleman avec Anne Dudley tournant autour de l'Egypte et de sa musique, bien plus tranquille que Killing Joke, genre "world". Cépamal. (sorti deux ans après celui-ci).

Kagoul › jeudi 3 décembre 2015 - 20:01  message privé !

Jaz s'est basé sur les principes de la numérologie sumérienne pour le tempo et la structure de certains morceaux :-) De plus à la base cet album devait être un album solo de Jaz, et il devait être orchestral, mais avec toutes cette histoire de pression du label, les instruments classiques ont été remplacés par du synthé pouet pouet, et le disque est sorti sous le nom de Killing Joke ! N’empêche que je le trouve foutrement bon, et parfois quand j'ai envie d'écouter du Killing joke, et bien c'est celui là :-) Différent mais c'est ça aussi Killing Joke, tous bons à leur manière. America / my love of this land /obsession / Tiahuanaco et outside the gate sont des titres que j'adore personnellement ! ça vaudrait le coup que Jaz et Geordie nous le ressorte façon orchestral comme ils l'auraient voulu à la base ! pour finir le seul truc que je trouve pas réussi : c'est la pochette ^^

Note donnée au disque :       
Raven › mercredi 18 novembre 2015 - 17:09  message privé !
avatar

...oh...Tiahuanaco...(surtout le dernier tiers, imparable)...j'ajoute une boule juste pour celle-là, tiens.

Note donnée au disque :