Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKilling Joke › Fire dances

Killing Joke › Fire dances

cd | 10 titres

  • 1 The gathering
  • 2 Fun and games
  • 3 Rejuvenation
  • 4 Frenzy
  • 5 Harlequin
  • 6 Feast of blaze
  • 7 Song and dance
  • 8 Dominator
  • 9 Let's all go (to the fire dances)
  • 10 Lust almighty

line up

Jaz Coleman (chant, production), Paul Ferguson (batterie), Geordie (guitares), Paul Raven (basse)

chronique

Si l'aspect le plus primal de la culture musicale humaine a souvent fait bon ménage dans la musique underground (beaucoup de rythmiques tribales sont à la base même de plusieurs pièces indus old school), il n'a jamais été aussi présent chez un groupe post punk que chez Killing Joke. Un nom aussi païen pour leur album ne pouvait mieux convenir tant il prend les allures d'une cérémonie rituelle. Que l'on écoute cette rythmique martelante et folle qui frise la transe parfois (le bien nommé 'Frenzy', 'Song and dance'...), ainsi que ces lambeaux de guitare torturées qui se tordent comme des serpents blessés... C'est un parfum de fin du monde qui flotte, l'avènement d'un âge où les survivants des temps révolus se disputent des bribes de futur... Le chant de Jaz est moins rageur qu'avant mais cela n'a rien de rassurant, c'est une touche de passion meurtrie qui s'y dissimule, la même que l'on retrouvera en plus soft sur 'Night time'. Avez-vous remarqué sur la set-liste ? Pas de réels hits que l'on trouve sur tout bon best of... Rien d'étonnant, 'Fire dances' est un bloc, une œuvre qui s'écoute d'un trait pour en saisir l'atmosphère générale et la comprendre, car si voilà un album qui parle à nos pulsions nos plus profondes, il ne se dévoile pas pour autant si rapidement et diverses écoutes seront nécessaires pour s'en emplir totalement. S'il est juste de dire qu'il préfigure 'Night time', il est encore plein de cette rage qui caractérisait 'Killing Joke'... une galette à mi-chemin entre deux mondes, comme un rituel de purification.

note       Publiée le jeudi 28 décembre 2006

partagez 'Fire dances' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fire dances"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fire dances".

ajoutez une note sur : "Fire dances"

Note moyenne :        27 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fire dances".

ajoutez un commentaire sur : "Fire dances"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fire dances".

born to gulo › mercredi 11 novembre 2015 - 07:27  message privé !

Voilà... mais du coup, quand tu le fais, c'est parfois une agréable humiliation.

Raven › mercredi 11 novembre 2015 - 02:04  message privé !
avatar

Un genre de Picasso des deux ou trois premiers, en fait (déjà que le troisième est assez biscornu). C'est même quasiment du free jaz ces "tubes" noisy-moches, si on compare avec le suivant, dont la limpidité new wave balaie direct tout souvenir qui resterait éventuellement de cet espèce de gribouillis dance-punk de traviole... Pas le plus mauvais, mais celui que j'ai toujours le moins envie de ressortir pour retenter.

Powaviolenza › lundi 6 octobre 2014 - 17:40  message privé !
avatar

song and dance...................

Note donnée au disque :       
Harry Dickson › mercredi 19 juin 2013 - 12:22  message privé !

Dans les Danses du Feu du Solstice d'Eté, tu chanteras Mother Earth. Rejuvenation.

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › dimanche 15 novembre 2009 - 19:00  message privé !

Après une petite dizaine d'écoutes, il me semble meilleur que les deux précédents - mais reste évidemment à des lieues en-dessous de l'éponyme. Il m'évoque un peu une sorte de société primitive née de l'apocalypse (relatée par le premier et What's this for). Pas mal de passages grisants, comme l'accélération à la fin de "Frenzy".

Note donnée au disque :