Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWEberhard Weber › Pendulum

Eberhard Weber › Pendulum

  • 1993 - Ecm, 1518 (1 cd)

cd | 9 titres | 53:40 min

  • 1 Bird out of cage [5:06]
  • 2 Notes after an evenning [4:16]
  • 3 Delirium [5:22]
  • 4 Children's song N°1 [5:48]
  • 5 Street scenes [5:28]
  • 6 Silent for a while [7:46]
  • 7 Pendulum [8:45]
  • 8 Unfinished self-portrait [4:39]
  • 9 Closing scene [6:36]

enregistrement

Tonstudio Bauer, Ludwigsburg, Allemagne, 1992

line up

Eberhard Weber (basse, claviers)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
minimal

Refroidi par les exercices en solitaire limite abscons que nous avait desservi Weber à la fin de la décennie précédente, il était normal d'être empli d'appréhensions à la sortie de ce "Pendulum" réalisé seul cette fois. Pourtant l'univers feutré et doucement autiste de "The Following Morning", paru en 1976, nous avait déjà démontré que Eberhard Weber était capable d'accomplir de fort belles choses en comité restreint. Exploit hélas jamais réédité, et ce n'était pas faute d'essayer ... Que "Chorus" et "Orchestra", malgré leurs bonnes intentions, aient débouché sur des exercices aussi stériles reste un mystère. Mais les erreurs sont là pour être commises. Les erreurs ne sont utiles que si elles nous instruisent, et Eberhard Weber n'a jamais prétendu viser la perfection, qui plus est, sans jamais commettre d'impairs. "Pendulum", unique album que le bassiste sera amené à publier durant les années quatre-vingt dix, est une réussite. Sans doute même son chef-d'oeuvre. Toutes les tentatives passées, toutes les quêtes que le bassiste s'était mis en tête de résoudre, toutes les pistes tracées, empruntées ou abandonnées par l'artiste ces vingt dernières années se retrouvent concentrés dans cette heure d'errance à la mise en place parfaite, fort d'une cohésion exemplaire dans son propos. Comme sur "Orchestra" pourtant, l'album se décline en un enchaînement ininterrompu de solo de basse. La différence, c'est que Weber se donne et les moyens et le temps d'explorer toutes les facettes de sa musique en recourant aux overdubs pour ajouter ici des nappes, là des percussions, en somme, tout un panel de profondeur de champ différent que traversent de part en part une catégorie tout aussi étendue d'émotions. Mélodique avant d'être technique, soucieux de mettre en valeur la qualité d'écriture et le soin tout particulier apporté aux ambiances dans une minutieuse et constante recherche d'équilibre, chaque titre de "Pendulum" est comme un petit trésor caché, objet de mille et une intentions, qu'il ne tient qu'à nous d'explorer.

note       Publiée le samedi 24 avril 2010

partagez 'Pendulum' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Pendulum"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Pendulum".

ajoutez une note sur : "Pendulum"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pendulum".

ajoutez un commentaire sur : "Pendulum"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pendulum".

Thierry Marie › lundi 19 juillet 2010 - 13:10  message privé !

De la poésie pure. Pas une note en trop, pas une note manquante. La quintescence d'un artiste trop discret. Chapeau bas, respect, un grand monsieur...

Note donnée au disque :