Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBKate Bush › The Dreaming

Kate Bush › The Dreaming

cd | 10 titres | 43:22 min

  • 1 Sat in Your Lap [3:29]
  • 2 There Goes a Tenner [3:25]
  • 3 Pull Out the Pin [5:26]
  • 4 Suspended in Gaffa [3:55]
  • 5 Leave It Open [3:20]
  • 6 The Dreaming [4:41]
  • 7 Night of the Swallow [5:23]
  • 8 All the Love [4:29]
  • 9 Houdini [3:49]
  • 10 Get Out of My House [5:25]

enregistrement

Advision et Odyssey Studios, LOndres, Angleterre, 1981-1982

line up

Jimmy Bain (basse), Ian Bairnson (guitare, chœurs), Brian Bath (guitare), Kate Bush (piano, claviers, chant), Paddy Bush (harmonica, mandoline, cordes, chœurs), Stuart Elliott (percussions, batterie), David Gilmour (choeurs), Paul Hardiman (chœurs), Rolf Harris (didgeridoo), Preston Heyman (batterie), Gary Hurst (voix), Dave Lawson (synthétiseur, arrangements de cordes), Donal Lunny (bouzouki), Alan Murphy (guitare), Liam O'flynn (cornemuse), Del Palmer (basse, chœurs), Esmail Sheikh (batterie), Danny Thompson (uk) (basse), Eberhard Weber (basse), Stewart Arnold (choeurs), Geoffrey Downes (trompette), Percy Edwards (effets, voix), Gordon Farrell (voix), Richard Thornton (choeurs), Bill Whelan (arrangement cordes et cuivres), Sean Keane (violon)

remarques

Il s'agit du pressage catonné japonais à tirage limité

chronique

Le quatrième album studio de Kate Bush, "The Dreaming", est le premier sur lequel elle exerce un contrôle exclusif en tout points. On retrouve avec délectation l'univers fantasmagorique caractéristique de la jeune anglaise, mais il se dégage du disque une sensation de confinement, d'austérité que l'on ne trouvait pas sur "Never For Ever". A vouloir se faire le relais de l'étrange, "The Dreaming" a fini par le devenir lui-même. Plus le temps passe, et plus Kate se détache de ses premiers faits d'armes, parvenant peu à peu à développer un style d'écriture unique et solide, une homogénéité dont profite grandement l'album. A titre personnel, je trouve la touche finale qu'est "Get Out of My House" un peu regrettable. Un peu grotesque. Néanmoins, même sur ce titre, le travail sur les voix ne cesse de faire des bonds en avant, encore plus assuré et diversifié qu'il ne l'était déjà sur son effort précédent. Quant aux arrangements, ils laissent deviner une complexité et un raffinement extrême qui témoignent d'une vision claire et précise, celle d'une artiste qui s'affirme, ni plus ni moins. Ce qui pourrait paraître comme une faiblesse, l'absence de tubes, est en fait un atout certain. Bien que la plage titre et le schizophrénique "Sat in Your Lap" aient pu se loger sur sa compilation de 1986, aucune des plages de l'album ne semblent se prêter à la moindre concession. Parmi les plus belles réussites du disque, on compte l'angoissant "Pull Out the Pin", l'intrigant "Leave It Open", l'évanescent "Night of the Swallow" et le brumeux "All the Love", ou encore le dramatique "Houdini" où l'on retrouve déjà l'immense Eberhard Weber à la basse, et qui poursuivra l'aventure avec Kate Bush pour le plus grand bonheur de nos oreilles avides de sons magiques et feutrés. Chacun de ces titres annoncent en quelque sorte l'accomplissement que sera "The Ninth Wave" sur le "Hounds of Love" à suivre. "The Dreaming" étant, à mon sens, un album injustement boudé.

note       Publiée le samedi 17 avril 2004

partagez 'The Dreaming' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Dreaming"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Dreaming".

ajoutez une note sur : "The Dreaming"

Note moyenne :        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Dreaming".

ajoutez un commentaire sur : "The Dreaming"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Dreaming".

zugal21 › samedi 27 novembre 2010 - 18:23  message privé !

Délicieux et fantasque

Note donnée au disque :       
Akura › jeudi 22 avril 2010 - 12:54  message privé !

Cet album est incroyable. D'ombre à lumière, Kate Bush exprime tant la folie que la douceur. Je ne le connaissais pas, et comme bien d'autres en l'écoutant j'ai pris la grosse claque. J'aime beaucoup Night Of The Swallow et Get Out Of My House.

Lucy Dreams › mardi 1 mai 2007 - 17:39  message privé !
Cet album est mon préféré de Kate! C'est d'ailleurs pour cela que mon forum (fans francophones de Kate) s'appelle ainsi. Son écoute m'a complètement bouleversé, tant sur le plan strictement musical que sur le plan poétique. La recherche, l'expérimentation, atteignent de hauts niveaux avec cet album. La folie créatrice et l'insolite sont vraiment ce qui domine dans cet opus! Il s’agit à mon sens de son album le plus sombre dans le sens complexe et personnel du terme. On y trouve des énergies chtoniennes, l’inconscient, les peurs, les désirs toutes les énergies refoulées d’un individu. Kate transcende tout cela et en fait diamant brut, difficile à appréhender. Malgré les années et les albums qui les séparent, l Aerial est me pendant de The Dreaming : Il exprime l’élévation de l’âme, le recul face aux choses terrestres : la lumière après la douloureuse introspection.
Note donnée au disque :       
Fabb74 › vendredi 28 juillet 2006 - 10:51  message privé !
Voici un disque qui m'a mis une claque dont j'ai encore la trace. Kate Bush est à mon avis la plus grande! Album après album elle s'est toujours renouvelée, créant son propre style inimitable. Véritable pionnière, novatrice et avant-gardiste, beaucoup ont tenté de l'égaler (Bjork, Tori Amos, Emilie Simon, ...)sans être spécialement mauvaises, ces artistes n'ont pas réussient à atteindre le niveau de la Dame. The dreaming est pour moi son plus bel effort. Le talent de composition de Kate Bush est à son paroxysme, l'interprétation est incroyable. Les titres sont à la fois obscures et écorchés "Leave it open", "The dreaming", "Get out of my house", "All the love". Mais aussi mélancoliques et tendres "Night of the swallow". Tant de réussite et de maestra dans un simple album, une discothèque digne de ce nom se doit d'avoir The dreaming dans ses rangs.
Note donnée au disque :