Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWEberhard Weber › Stages of A Long Journey

Eberhard Weber › Stages of A Long Journey

  • 2007 • Ecm 1920 • 1 CD

cd • 12 titres • 73:29 min

  • 1Silent feet 7:37
  • 2Syndrome 7:44
  • 3Yesterdays 5:03
  • 4Seven movements 5:54
  • 5The colours of Chloé 7:19
  • 6Piano transition 4:11
  • 7Maurizius 7:04
  • 8Percussion transition 3:03
  • 9Yellow fields 7:01
  • 10Hang around 4:17
  • 11The last stage of a long journey 11:06
  • 12Air 3:10

enregistrement

Theaterhaus, Stuttgart, Allemagne, mars 2005

line up

Jan Garbarek (saxophones soprano et ténor), Marilyn Mazur (percussions), Eberhard Weber (basse, contrebasse), Rainer Brüninghaus (piano), Wolfgang Dauner (piano), Gary Burton (vibraphone), Nino G. (human beatbox), Reto Weber (batterie) et le SWR Stuttgart Radio Symphony Orchestra

remarques

chronique

La dernière chose à laquelle on était en droit de s'attendre, c'était à un album en concert d'Eberhard Weber ! Son premier après plus de trente années de bons et loyaux services, imaginez un peu ... L'occasion fait le larron : l'idée étant de célébrer à la fois les vingt ans de la Maison du Théâtre de Stuttgart et les soixante-cinq ans bien tassés du bassiste. Conviés à la fête, quelques fidèles parmi les fidèles : le vibraphoniste Gary Burton, l'envahissant Jan Garbarek et l'indéfectible Rainer Brüninghaus qui doit pourtant partager son siège avec le devenu très rare Wolfgang Dauner, un de ses anciens employeurs. Mis à part quelques reprises empruntées au répertoire ami, notamment le "Syndrome" de Carla Bley, seul véritable moment étiqueté jazz du concert, c'est à une visite guidée des moments clefs de la carrière de l'allemand à laquelle nous sommes conviés. Le répertoire s'attarde autant sur ses premiers faits d'armes que sur la brève expérience Colours, s'attardant par deux fois sur le pourtant mitigé "Orchestra" jusqu'aux dernières notes de son tout dernier né, "Endless Days". Il faut dire que la présence de l'orchestre de la radio locale apporte une dimension philharmonique toujours approchée sur disque mais rarement atteinte avec autant d'authenticité qu'ici, et pour cause ! Son apport considérable se révèle capital et transfigure littéralement certains titres autrement ennuyeux ("Seven Movements", réduit à sa portion congrue). Les arrangements concoctés pour l'occasion permettent une relecture en profondeur de certains des thèmes fétiches de l'artiste, leur donnant une force et une vigueur qui permet de mettre définitivement en perspective le travail de l'allemand. "Stages of A Long Journey" rend justice à la musique d'Eberhard Weber au-delà des mots, statuant sur le fait que celle-ci dépasse depuis toujours le cadre conventionnel du jazz pour proposer sa propre relecture du genre à travers le filtre des cultures occidentales, rejoignant les rêves de troisième courant si cher à son compatriote Gunther Schuller.

note       Publiée le samedi 1 mai 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Stages of A Long Journey".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Stages of A Long Journey".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Stages of A Long Journey".