Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSkinny Puppy › Bites and Remission

Skinny Puppy › Bites and Remission

cd • 17 titres • 69:06 min

  • 1Film02:19
  • 2Smothered hope05:14
  • 3Glass houses03:21
  • 4Far too frail03:43
  • 5Solvent04:38
  • 6Sleeping beast06:01
  • 7Glass out03:25
  • 8Brap01:11
  • 9Assimilate (R-23)06:33
  • 10Deadlines06:14
  • 11Blood on the wall02:57
  • 12Ice breaker03:13
  • 13Christianity01:32
  • 14The choke (regrip)06:11
  • 15Social deception02:58
  • 16Basement03:28
  • 17Last call05:57

enregistrement

Produit et enregistré par cEvin Key et Dave Ogilvie aux Mushroom Studios, Vancouver BC, Canada, 1984-1985

line up

Cevin Key (claviers, bandes, samples, effets, percussions, basse), Nivek Ogre (chant, claviers, percussions, effets)

Musiciens additionnels : Wilhelm Schroeder (claviers sur 12,14), Tom Ellard (effets sur 9), D.Plevin (basse sur 3 & 11), Chris Sheppard (mix sur 14)

remarques

L'édition PIAS s'intitule "Remission & Bites" et diffère légèrement dans la track-list.
Réédition sur un seul cd du mini 'Bites' (1984) et de l'album 'Remission' (1985), amputés de quelques morceaux

chronique

Autant dire que l'arrivée des canadiens mythiques aura secoué le monde de la musique électronique. Echappé du projet pop neo-romantique Images In Vogue (avec Don Gordon qui fondera Numb par la suite), cEvin Key et Nivek Ogre prennent la scène industrielle d'assaut en proposant d'entrée un style unique, marquant de par sa noirceur, torturé comme peu de projets savent l'être. Les ambiances glauques et pesantes sont déjà présentes et ce dès l'instrumental 'Film', sorte de thème inquiétant échappé d'un cauchemard des plus déplaisants. La peur et la mort rôdent, la folie guette : le classique 'Smothered hope' nous offre une première confrontation avec la voix décalée et peu rassurante d'Ogre sur fond de mélodies froides et de beats minimalistes. Atmosphères macabres, sonorités electro très 80s ('Far too frail', 'Sleeping beast') et electro-body-music ('Deadlines', l'excellent 'Last call'), intermèdes bizarres ('Brap', titre aux nombreux avatars live, 'Blood on the wall' et son saxo, le très atmosphérique 'Christianity'), Skinny Puppy affiche d'emblée sa différence et une conception de la musique résultant à la fois d'un héritage varié et d'un esprit dérangé ('Social deception'). Les canadiens se paient même le luxe de faire bouger le monde gothique sur les dance-floor avec le tubesque 'Assimilate' (ici présenté dans une version remixe musclée par rien de moins que Richard 23 de Front 242), inoubliable par l'aspect addictif de sa rythmique et le chant fantômatique d'un Ogre halluciné et hallucinant. Jamais sereine et souvent contradictoirement mélodique, la musique du chiot malingre est une expérience pour les sens, éprouvante mais tellement jouissive ! Le coup de grâce tombe avec 'The choke' et sa version regrip extraordinaire : ambiance indescriptible au bord de la folie, chant destructuré, réverb' et delay, mélodies et basses incroyables...sans nul doute un des meilleurs titres des canadiens (en tout cas un de mes préférés :p ). Surréaliste, dérangée, épileptique, addictive, dansante, inquiétante...la liste pourrait être encore bien longue, mais la musique parle d'elle-même... Après la morsure ('Bites'), pas de Rémission possible ! Indispensable bien évidemment, comme le reste de la discographie. Allez hop au boulot !

note       Publiée le samedi 17 juillet 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Bites and Remission".

notes

Note moyenne        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bites and Remission".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bites and Remission".

Coste › mercredi 25 novembre 2015 - 20:06  message privé !

Du bien bon, mais la compile "Bites" contient plus de perles indispensables tout en gardant le meilleur de celle-ci.

Note donnée au disque :       
taliesin › mardi 30 décembre 2014 - 20:56  message privé !

Je ne détiens pas cette "compile", mais bien le LP et le EP originaux, qui valent largement 5 boules chacun ;-)

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 3 août 2012 - 17:29  message privé !
avatar

Skinny Puppy disent aussi beaucoup devoir aux Legendary Pink Dots et à Portion Control (tous deux débutant en 80-81)

novy_9 › vendredi 3 août 2012 - 10:35  message privé !

Skinny Puppy a sorti son 1er mlp en 1984, Klinik en 1985, bon c'est pareil en gros, mais avant klinik il y avait Absolute Body Contol qui date de 1981 (avec Dirk Ivens) !! et biensur Front 242 qui existait en 1980, je pense que les membres de Skinny Puppy ont été bcp influencé par les pionniers qu'étaient Front 242, ils ont perçu les possibiltés qui s'ouvraient à eux avec un album comme "Geography" de 242. il ne faut pas oublier aussi Bill Leeb qui créa FLA en 1986 et qui était dans le Skinny Puppy des débuts.

Note donnée au disque :       
enslaver_666 › vendredi 3 août 2012 - 00:45  message privé !

Skinny Puppy et Klinick ont été formés pas mal dans les mêmes années, oui. Par contre, je qualifierais la musique des Puppies un niveau plus sombre et décadente. Niveau vocal, Ogre était aussi plus sinistre que bien des frontmen du mouvement indus/ebm de l'époque. Ça reste un avis personnel.

Note donnée au disque :