Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSkinny Puppy › The Process

Skinny Puppy › The Process

11 titres - 43:15 min

  • 1/Jahya
  • 2/Death
  • 3/Candle
  • 4/Hardset head
  • 5/Cult
  • 6/Process
  • 7Curcible
  • 8/Blue serge
  • 9/Morter
  • 10/Amnesia
  • 11/Cellar heat

enregistrement

Produit par Dave Ogilvie et Skinny Puppy 1992-1995

line up

Nivek Ogre, D.R. Goettel, cEvin Key

remarques

Réédition sur le label de cEvin Key

chronique

‘The Process’ est un chef-d’œuvre, autant être clair dès le début. Et comme tous les chef-d’œuvres, il a été accouché dans la souffrance : composé dès 1992 après la sortie de ‘Last rights’, il va subir maintes avanies dont la pire sera la mort par overdose de Dwayne Goettel. Amputée d’une de ses entités vitales, le chiot malingre se disloque et ‘The Process’ finalisé devient un album posthume. De ce fait, sa tonalité oscille entre noirceur irrémédiable (‘Jahya’, ‘Cult’) et exorcisme (‘Death’, ‘Hardset head’, ‘Process’), avec parfois des illuminations (‘Candle’). La voix de Ogre, débarrassée du trop plein de distortion, s’avère touchante et déjà se profile ce qu’il en fera à l’avenir. ‘The Process’ est du Skinny Puppy sans aucun doute, moins torturé dans ses compositions, plus direct. Mais ce qu’ils ‘perdent’ en agressivité (ce qui est relatif vu les bombes electro-crossover que sont ‘Death’ ou ‘Hardset head’), les canadiens le récupèrent en ambiances dépressive et en mélodies. Etant donné le caractère unique de ce groupe, toute comparaison de leurs albums entre eux est d’avance condamnée à l’échec. Chaque disque de ce groupe répond à une logique propre, à un instantané de l’état d’esprit de ses protagonistes. Bien sûr, certains sont plus accrocheurs que d’autres, et ‘The Process’ demande peut-être plus d’efforts à son auditeur., mais il figure pour ma part dans le palmarès meilleurs albums de tous les temps. Il ne nous reste plus qu’à prier pour que la magie opère à nouveau.

note       Publiée le vendredi 5 septembre 2003

partagez 'The Process' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Process"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Process".

ajoutez une note sur : "The Process"

Note moyenne :        33 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Process".

ajoutez un commentaire sur : "The Process"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Process".

Procrastin › vendredi 23 novembre 2018 - 14:35  message privé !

Je ne connais que celui ci, mais quelle tuerie!

enslaver_666 › jeudi 12 juin 2014 - 17:06  message privé !

L'album intrus de Skinny Puppy, paru alors que le groupe était séparé. Celui qui a bien failli ne pas voir le jour, celui qui n'a jamais été supporter par une tournée et, avec "Bites", l'album le plus mis de côté aujourd'hui par le groupe sur leurs setlists. Dans son style également, "The Process" est clairement à part de ses prédécesseurs. Nous faisons tous le même constat, les compos sont beaucoup moins chaotiques, plus conventionnelles dans leurs structures, plus directes. On joue dans le métal indus avec guitare lourde et drum au coeur de nombreux titres, si bien que les keyboards servent parfois à enrober. Ogre offrait pour la première fois, une voix tout au naturel, sans effet. Les sonorités crues et mécaniques de l'industriel sont abandonnées au profit de quelque chose de plus électro. Certains parlent des pressions de la compagnie de disque sur le groupe pour qu'il prenne cette direction à la NIN, ce qui explique peut-être les tensions internes qui sont arrivées. Le trio offre des mélodies et des ambiances peu expérimentées dans le passé. On baigne dans le désespoir, le tragique, comme s'ils savaient ce qui s'en venait pour eux. Une nouvelle direction musicale quelque peu étonnante, surtout après "Last Rights", mais qui nous fait mieux comprendre la voie qu'a pris le groupe depuis sa réunion.

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › mercredi 1 août 2012 - 11:35  message privé !

J'me rend compte que cet album est sorti la même année que Antichrist superstar de Manson... et je leur trouve des similitudes, ben y en a une qui est nettement plus cool et tubesque que l'autre...mouahahahahahaha...hum pardon et c'est pas celui de l'idole déchue des vieux jeunes/jeunes vieux. Niveau crédibilité skinny puppy se pose là quand même. Certainement un des album indus 90's les plus géniaux avec pandemonium de killing joke.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › vendredi 14 janvier 2011 - 13:02  message privé !

Les 3 chefs d'oeuvre de SK et les Ohgr ça n'a pas vieilli c'est clair.

Note donnée au disque :       
julius_manes › mercredi 8 décembre 2010 - 14:05  message privé !

Que dire de plus? Magistral, magique même... de là à dire que Nivek OGRE et Cevin KEY sont les GARCIMORE et MAJAX de l'électro-indus, il n'y a qu'un pas... que je viens de franchir...

Note donnée au disque :