Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRainbow › Rising

Rainbow › Rising

cd 1 • 6 titres • 33:43 min

  • 1Tarot woman06:08
  • 2Run with the wolf03:47
  • 3Starstruck04:04
  • 4Do you close your eyes02:58
  • 5Stargazer08:27
  • 6A light in the black08:11

enregistrement

Enregistré en février 1976 au Musicland Studio

line up

Jimmy Bain (basse), Ritchie Blackmore (guitares), Ronnie James Dio (chant), Cozy Powell (batterie), Tony Carey (claviers)

Musiciens additionnels : Munich Philharmonic Orchestra

remarques

chronique

"Rising", ce deuxième album de Rainbow place le groupe sur une autre sphère. La différence entre "Ritchie Blackmore's Rainbow" et ce "Rising" est énorme. Pourtant le premier essai était loin d'être mauvais. Mais là, on rentre de plein pied dans cette deuxième partie de décennie avec un album ultra-moderne. Déjà, ce qu'il faut savoir, c'est qu'entre les deux albums, le line-up a été entièrement revu et cela a son importance. Exit les musiciens d'Elf, bienvenue à la rythmique de plomb Jimmy Bain-Cozy Powell. Là, on ne rigole plus du tout ! On oublie les ambiances folk/country du premier album. La différence ici, c'est que le premier disque avait plutôt été enregistré dans le cadre d'un album solo de Ritchie Blackmore, comme une parenthèse dans sa carrière avec Deep Purple, alors que là, "Rising" représente une véritable démarche de groupe et surtout LE projet principal de Ritchie Blackmore. Le contexte est complètement changé, les cartes ont été redistribuées et le résultat est à la hauteur du talent des musiciens. "Tarot woman" et son synthé magique annonce la couleur, du rock ultra-lourd avec un feeling de folie. Franchement, cette entrée en matière de Cozy Powell (qui n'était pas encore spécialement connu à l'époque) est fabuleuse, d'un groove extraordinaire qui te met dans les meilleures dispositions pour un morceau de rock progressif lorgnant vers une rythmique de plomb que n'aurait pas renié Led Zeppelin. Dès ce premier morceau, le niveau est un cran au-dessus. La suite va continuer sur ce rythme de bûcheron sans pour autant être agressif ou rapide avec trois morceaux plus bruts de décoffrage, plus "Classic Rock". Les claviers donnent aussi ce p'tit côté Deep Purple qui apporte toute sa singularité à Rainbow, sa personnalité. Que ce soit "Run with the wolf", "Startruck" ou bien "Do you close your eyes, ces morceaux auraient pu clairement être écrits par le Mk. II des anciens compères de Blackmore, dans un style plus passe-partout que ne l'était "Tarot woman". Et puis aussi, Dio, c'est là où son talent explose. Il n'est plus en faire valoir de Blackmore sur le premier album. Ici, Ronnie se lâche et se met en avant avec son chant si puissant et charismatique. Et que dire de ce "Stargazer" époustouflant ? Il s'agit vraiment de la deuxième pièce maitresse de cet album, épique, avec des côtés proches du monument "Kashmir" de Led Zeppelin. Et dans le même ordre d'idée, le final "A light in the black" est une sorte de mix entre le côté épique, intense et speed de Rainbow avec les solos enlevés de Deep Purple. Bref, Rainbow casse la baraque ici ! Ce deuxième album, plutôt court, 6 titres, à peine plus de 30 minutes, garde encore un aspect progressif et un côté 70's sur une base beaucoup plus puissante et aboutie que par le passé. "Rising" représente les débuts de l'âge d'or du groupe avec une exécution et un style tellement plus efficaces.

note       Publiée le mercredi 8 avril 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Rising".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rising".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rising".

Fryer › mardi 12 mai 2020 - 20:21  message privé !

Chouette Holy Diver <3

Twilight › mardi 12 mai 2020 - 19:02  message privé !
avatar

yes, on va enfin avoir 'Holy diver' and 'Sacred heart' sur le site ?!?

torquemada › mardi 12 mai 2020 - 14:57  message privé !

On est déjà morts d’impatience pour « Bent Out Of Shape » :)

Note donnée au disque :       
Nicko › mardi 12 mai 2020 - 13:14  message privé !
avatar

Vous imaginez bien que les Dio vont débarquer... Patience, gardez vos munitions...

Note donnée au disque :       
Raven › mardi 12 mai 2020 - 11:58  message privé !
avatar

@dime : ben ils sont tous les deux dans mon rayon hard'n'heavy, section "disques de nain hurleur" (y a un Scorpions et y manque plus qu'un Accept pour faire joli - comment ça, Glenn ?) "Rainbow in the Dark" avec ce synthé complètement suranné mais kawaii, je crois que Cameron Diaz a contribué à me la faire réévaluer.

Note donnée au disque :