Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNordvargr › Metempsychosis

Nordvargr › Metempsychosis

cd | 10 titres | 37:44 min

  • 1 Into the cycle of all and nothing [01:36]
  • 2 Metempsychosis [03:47]
  • 3 First East [04:20]
  • 4 At the crossroads of immortality [05:31]
  • 5 Invocation of a malicious spirit [04:04]
  • 6 Salve Teragmon [03:23]
  • 7 Manifestation [02:03]
  • 8 Sweet death triumphant [04:08]
  • 9 Consolamentum [02:47]
  • 10 Livet tar slut [02:03]

enregistrement

Composé, interprété et masterisé par Henrik Nordvargr Björkk, Villa Bohult, Suède, juin-octobre 2017. "Livet Tar Slut" composé par Jag Föredrar Analt ; artwork par Dehn Sora.

line up

Nordvargr

Musiciens additionnels : Thomas Ekelund (Trepaneringsritualen), choeurs sur "First East".

remarques

2018 : CD digisleeve trois volets ; limité à 500 ex.
2018 : LP transparent, comprend le titre "Silent Host" en lieu et place de "Salve Teragmon" ; limité à 200 ex.
2018 : K7 blanche, comprend le titre "Silent Host" en lieu et place de "Salve Teragmon" ; limité à 100 ex.
2018 : divers formats numériques disponibles

chronique

A bien y réfléchir, la discographie de Henrik Nordvargr Björkk pourrait très bien se situer quelque part entre celles de Frank Zappa et de Muslimgauze, autant par son aspect gargantuesque que protéiforme. Depuis ses premiers pas discographiques le Suédois n'a eu de cesse d'explorer, d'expérimenter en faisant fi des modes ou mêmes des attentes d'autrui (noise, indus, EBM, ambient etc.), que ce soit avec Mz.412, en solo ou en collaboration. A contrario ces mêmes collaborations, récemment avec son compatriote Thomas Ekelund de Trepaneringsritualen ou l'excellent Anima Nostra avec l'artiste Margaux Renaudin ont sensiblement influencé ses travaux actuels. C'est le cas de "Metempsychosis" : la transmigration des âmes selon Nordvargr, variation sur un thème récurrent de nombreuses religions et spiritualités avec pour twist majeur le fait de donner à l'âme la liberté de choisir où, quand et comment. Et c'est bien selon ses propres termes que le géant nordique redéfinit son univers ou du moins offre de nouvelles variations. Si l'on baigne toujours dans une dark ambient macabre caractéristique du style Nordvargr, l'album se démarque par des attaques frontales portées par des basses ronflantes qui ne dépareilleraient pas chez Godflesh (le jouissif "First East" avec Ekelund, "Salve Teragmon" et son petit côté électro) et des mantras vindicatifs délivrés avec force (le terrible "Sweet Death Triumphant"). La tension retombe par endroit, en laissant malgré tout un goût de cendres dans la bouche ("Consolamentum"), maigre répit dans ce maelström produit avec classe. La voix de Nordvargr est d'ailleurs mise en avant comme jamais elle ne l'avait été, et force est de constater que l'effet est plus qu'efficace. On appréciera de même l'équilibre apporté au déroulement de l'album entre pièces ambient et éclats épiques, ainsi que sa durée relativement courte, soin qui participe grandement à sa réussite. Cette approche plus directe, "musicale" et beaucoup moins ésotérique confère à "Metempsychosis" un statut à part dans le corpus du Suédois, et prouve que son talent ne semble toujours pas révéler le moindre signe d'essoufflement.

note       Publiée le lundi 13 mai 2019

partagez 'Metempsychosis' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Metempsychosis"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Metempsychosis".

ajoutez une note sur : "Metempsychosis"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Metempsychosis".

ajoutez un commentaire sur : "Metempsychosis"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Metempsychosis".

taliesin › jeudi 16 mai 2019 - 08:16  message privé !

Entre ceci et le nouveau MZ, j'ai du retard à rattraper, vite vite ;-)

Demonaz Vikernes › mardi 14 mai 2019 - 11:26  message privé !

Et bien moi je n'ai pas beaucoup apprécié cet album. De manière générale, depuis 2012, et en mettant de côté le plutôt réussi "Wermland Atonal 1", j'accroche moins aux œuvres solo du suédois.

Note donnée au disque :       
Marco › lundi 13 mai 2019 - 20:11  message privé !
avatar

Vu sa productivité la difficulté de trouver un label sérieux qui assure... Et oui, financièrement, c'est pas simple de rentabiliser un support physique, surtout maintenant.

Note donnée au disque :       
nicola › lundi 13 mai 2019 - 19:02  message privé !

Pas les moyens, probablement. Ça coûte des sous de sortir un dixe.

Dead26 › lundi 13 mai 2019 - 16:16  message privé !

Chez C.Law le choix est vite vu parmi tous les projets pionniers dans le genre.

Suis vraiment accroc à cet album et ce depuis sa sortie. J'ai découvert ici un aspect musical de Nordvargr que je ne connaissais pas encore. Plus seulement du dark ambient. Des voix, du tribal et du rampant mêlé à une petite sauce à la Trepaneringsritualen, un régal.

Par ailleurs je pige pas que le Nordvargr ai sorti autant de trucs en version digitale, pas de cds.

Note donnée au disque :