Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRamones › End of the century

Ramones › End of the century

cd • 18 titres

  • 1Do you remember rock'n'roll radio ?
  • 2I'm affected
  • 3Danny says
  • 4Chinese rock
  • 5The return of Jackie and Judy
  • 6Let's go
  • 7Baby, I love you
  • 8I can't make it on time
  • 9This ain't Havanna
  • 10Rock'n'roll high school
  • 11All the way
  • 12High risk insurance
  • 13I want you around (soundtrack version)
  • 14Danny says (demo)
  • 15I'm affected (demo)
  • 16Please don't leave (demo)
  • 17All the way (demo)
  • 18Do you remember rock'n'roll radio ? (demo)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Gold Star Studios, Excalibur Studios, Devonshire Sounds Studios, Salty Dog Studios, Original Sound Studios, Los Angeles, Californie, USA. Produit par Phil Spector

line up

Joey Ramone (chant), Dee Dee Ramone (basse), Johnny Ramone (guitare), Mary Ramone (batterie)

Musiciens additionnels : Barry Goldberg (piano, orgue), Dan + David Kessel (guitares additionnelles), Steve Douglas (saxophone), Jim Keltner (batterie)

remarques

chronique

6 janvier 1980, Johnny et Dee Dee tirent la gueule…Avec le groupe au complet, ils viennent d’écouter la version finale de leur cinquième opus, ‘End of the Century’ et si Joey et Marky dodelinent de la tête en rythme, eux ne partagent pas leur enthousiasme. Oui, les Ramones rêvaient d’un vrai succès public, autre chose que de l’estime, d’où la collaboration avec le légendaire Phil Spector réputé pour son ‘Wall of sound’. Un sacré barjot, celui-là, qui a même menacé Dee Dee avec un flingue en studio ; bosser avec lui n’a pas été une sinécure, même si Marky a plutôt apprécié. Et puis cette pochette ! Poser sans blouson de cuir, dur à avaler pour Johnny tellement à cheval sur le look Ramones et soucieux de leur image punk. J’ai moi-même longtemps fait partie de ces crétins qui boudaient ce disque des ‘traîtres’ Ramones mais l’âge et la maturité venant, je me rends compte qu’il est en fait très bon. Certes, ce n’est plus le son des débuts mais la fougue rock’n’roll n’a nullement disparu et ce disque met en avance les extraordinaires qualités musicales du groupe (si si). Mélodiquement tout d’abord ; on se demande bien comment il n’a pas mieux marché à l’époque avec des chansons de la trempe de ‘Rock’n’roll high school’, ‘Do you remember rock’n’roll radio ?’ et son délicieux groove surf. On songe à une version punk des Beach Boys, une formation que les faux frangins ont toujours apprécié, donc où est la surprise ? Dans une veine plus dure, nous trouvons des perles également telles que ‘Chinese rock’, ‘Let’s go’ (limite sombre dans sa suite d’accords jouissive), ‘This is ain’t Havanna’ ou ‘I’m affected’. Bien sûr, il y a la reprise des Ronettes, ‘Baby, I love you’ qui sonne un peu bluette avec ses cordes (mais les parties de batterie sont superbes et Joey, une fois encore se montre magistral derrière le micro). Plus peut-être que les disques précédents, ‘End of century’ démontre le talent de nos jeunes gens, même dans un registre aussi restreint. Bien qu’il n’ait rien à prouver, Marky confirme qu’il est quand même un putain de batteur, précis dans son jeu ; Joey assure à fond, un vrai bon chanteur, lui. Quant à Dee Dee, ses mélodies frappent dur et juste, simplement mais de manière imparable. Outre les titres mentionnés, on retiendra encore ‘I can’t make it on time’, ‘High risk insurance’ ou même ‘The return of Jackie and Judy’. Et la patte du producteur ? Il est certain que le son est énorme, riche ; contrairement à ce que je pensais ado, il rend pleinement justice au son Ramones, certes plus produit et moins rugueux mais également plus fougueux. Cette version propose d’ailleurs en bonus les versions démo qui, curieusement, n’apportent pas grand chose de plus et sonnent même un peu plat… ’Fun fun, rock’n’roll high school’, c’est plus qu'un slogan !

note       Publiée le lundi 2 mai 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "End of the century".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "End of the century".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "End of the century".

vigilante › samedi 4 juillet 2020 - 09:29 Envoyez un message privé àvigilante

J'avais lu une fois que Dee Dee était tellement défoncé durant le tournage de ce film que les scénaristes ne lui avaient finalement conservé qu'une seule réplique ("Where is the pizza ?"), il était incapable de l'apprendre...ils ont laissé tomber.
Trop punk.

Dun23 › mercredi 4 mai 2016 - 16:47 Envoyez un message privé àDun23

Jamais pu blairer ce groupe et si Rock n Roll High School fait partie de leurs meilleurs titres, ça ne fait que confirmer ce que j'en pense. La référence à Baffie est drôle.

Klarinetthor › mercredi 4 mai 2016 - 13:53 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Musicalement ca passe, mais le son... (et certaines orchestrations dont on se souviendra en 2500).

Note donnée au disque :       
dariev stands › mardi 3 mai 2016 - 12:49 Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

Mon préféré des Ramones (et j'ai tout écouté, oui car à 16 ans je m'emmerdais grave). Chro bien vue. Johnny fait vraiment une tête de 6 pieds de long au 1er rang, mais en même temps je l'ai jamais vu autrement. Ce disque aurait du 1/ cartonner, vu que les 2 morceaux avec "rock'n'roll" sont des tubes rétro dignes de Grease ou de "Crazy Little Thing Called Love" 2/ prouver que non, le punk n'a jamais eu l'intention de faire table rase des vieilles gloires, tout juste d'occulter la sophistication et le prog. Au passage, précisons que si ce disque peut ressembler au Beach Boys, ce sont bien les Beach Boys d'avant Pet Sounds, nuance importante. Pas de pop sophistiquée ici, hormis "Baby I Love You" (je pense qu'à ce moment-là Lou Reed, Jonathan Richman et John Lennon ont du crever de jalousie devant Joey Ramone, qui est ici un putain de chanteur immense. Pas seulement naïf.). Il y a même "Chinese rock", un des titres punk les plus vicieusement bourrins du groupe, écrit à l'origine par Dee Dee pour les Johnny Thunders (un autre punk rétro, tiens). Disque de circonstance pour le printemps et le retour des journées claires !

Note donnée au disque :       
Arno › lundi 2 mai 2016 - 22:22 Envoyez un message privé àArno

A gauche, Laurent Baffie.