Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRamones › Leave home

Ramones › Leave home

cd • 31 titres

  • 1Glad to see you go
  • 2Gimme gimme shock treatment
  • 3I remember you
  • 4Oh oh ! I love her so
  • 5Carbona not glue
  • 6Suzy is a headbanger
  • 7Pinhead
  • 8Now I wanna be a good boy
  • 9Swallow my pride
  • 10What's your game
  • 11California sun
  • 12Commando
  • 13You're gonna kill that girl
  • 14You should never have opened that door
  • 15Baby sitter
  • 16Loudmouth (live)
  • 17Beat on the brat (live)
  • 18Blitzkrieg bop (live)
  • 19I remember you (live)
  • 20Glad to see you go (live)
  • 21Chain saw (live)
  • 2253rd & 3rd (live)
  • 23I wanna be your boyfriend (live)
  • 24Havana affair (live)
  • 25Listen to my heart (live)
  • 26California sun (live)
  • 27Judy is a punk (live)
  • 28I don't wanna walk around with you (live)
  • 29Today your love tomorrow the world (live)
  • 30Now I wanna sniff some glue (live)
  • 31Let's dance (live)

enregistrement

Soundragon, New-York, USA, 1977. Les titres 16 à 31 enregistrés live au Roxy, Hollywood, Californie, USA, le 8 décembre 1976.

line up

Joey Ramone (chant), Dee Dee Ramone (basse), Johnny Ramone (guitare), Tommy Ramone (batterie)

remarques

chronique

Styles
punk

Moins d'une année après leur premier opus, les Ramones remettent ça avec 'Leave home' qui s'inscrit en toute logique dans la même lignée: trois accords barrés servis dans toutes les combinaisons possibles, des beats carrés, des textes quasi autobiographiques contant la vie d'ados paumés entre problèmes de filles et défonce à la colle... Le morceau 'Carbona not glue' fut d'ailleurs retiré du disque suite à une plainte de la dite entreprise (des détergents selon mes sources) et remplacé par 'Babysitter' sur les pressages suivants. Nous avons donc affaire à un album relativement sans surprise, plutôt correct, mais qui montre déjà les limites du genre. Un peu trop mélodique et lisse (contrairement à pas mal de chanteurs du style, Joey garde un timbre plutôt gentil, ce qui influe sur le feeling tout en apportant la touche personnelle) par rapport à son prédécesseur, il ne parvient pas à dégager la même efficacité mélodique. Trop limité pour être pop, trop 'doux' par rapport à la concurrence punk qui se précise en Angleterre (The Damned, The Sex Pistols, The Clash...) ou même aux USA (les potes de Dead Boys, The Germs,...), il tourne en rond sans décevoir totalement. Après tout, il porte la marque du son Ramones, argument parfait pour les fans autant que les détracteurs du groupe. Et puis restent quelques perles comme 'Commando', le presque mélancolique 'You're gonna kill that girl' , 'Carbona not glue' ou 'You should never have opened that door'. Qui plus est cette réédition propose pas moins de quinze morceaux live bonus qui permettent de mieux saisir leur côté rugueux (le son est d'ailleurs de bonne qualité). Pour moi, 'Leave home' conserve nettement sa place dans le trio des meilleures productions des New-Yorkais mais n'évite pas quelques faiblesses. Heureusement, les faux frères n'avaient pas grillé tous leurs jokers puisque 'Rocket to Russia' allait sortir quelques mois plus tard... 3,5/6

note       Publiée le mercredi 5 août 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Leave home".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Leave home".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Leave home".