Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRamones › Halfway to sanity

Ramones › Halfway to sanity

cd • 12 titres

  • 1I wanna live
  • 2Bop 'til you drop
  • 3Garden of serenity
  • 4Weasel face
  • 5Go lil' Camaro go
  • 6I know better now
  • 7Death of me
  • 8I lost my mind
  • 9A real cool time
  • 10I'm not Jesus
  • 11Bye bye baby
  • 12Worm man

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Intergalactic Studios, New-York, USA

line up

Joey Ramone (chant), Johnny Ramone (guitare), Dee Dee Ramone (basse, chant), Richie Ramone (batterie)

Musiciens additionnels : Debbie Harry (choeurs sur 'Go lil' Camaro go')

remarques

chronique

Styles
punk
rock

‘Donc si la terre est bleue comme une orange, je décide que cette poire est grise…’, ‘Heu, écoute…’, ‘Non, non, toi, lis Orwell, la liberté de décréter que 2+2 =5’… Ouais, depuis qu’il est à la Fac de Littérature parce qu’il s’est trompé de bâtiment, Johnny-Claude (cf. la chronique de 'Road to ruin'), il est quand même un peu relou… Mais bon, on a toujours en commun ce goût immodéré des faux frangins Ramones. Rien à voir non plus avec ses élucubrations si j’en viens à vous parler de ‘Halfway to sanity’, un des albums mal aimés, voir négligés des quatre Américains. A tort. Sans vouloir jouer les élitistes, Johnny-Claude et moi, on pense que trop de gens se contentent des quelques morceaux de best-of qui sont souvent effectivement géniaux. Mais les Ramones, c’est plus que ça. On a trop insisté sur leur côté crétin (moi y compris), leurs limites musicales, toujours est-il que si leurs disques ne sont pas tous des chefs-d’œuvre, la majorité sont bons, très bons mêmes parfois. ‘Halfway to sanity’ frise plus que l’appellation. On est d’accord, il ne déroge en rien à la tradition Ramones niveau écriture et le début du disque est assez générique, du punk rock (plus rock que punk d’ailleurs) mais efficace cependant. ‘I wanna live’ avec son côté garage collège un brin propret demeure une réussite, idem avec le plus électrique ‘Bop ’til you drop’ qui rappelle les débuts. ‘Garden of serenity’ ? Limite gothic rock avec ses guitare légèrement froides, son refrain sexy as fuck. Rien à dire, le grand échalas, Joey, c’était un putain de chanteur ! Et puis, ce ‘Weasel face’, du punk aussi imbécile et sautillant que son tire. Johnny qui voulait conserver intacte l’image de keupon devait bien l’aimer, ce skeud, enregistré chez eux, dans la Grande Pomme. Il balance la sauce quand même et par moment, la grande perche, elle développe un timbre limite méchant auquel on était pas forcément habitués. OK, il y a la bluette ‘By bye baby’, insupportable, mais sinon ? ‘I know better now’ est un des tubes les plus injustement méconnus des Ramones, limite inattendu dans l’audace de sa mélodie. Il est dans le top 3 de Johnny-Claude et je ne suis pas loin de le rejoindre sur ce point. Quiconque apprécie le punk old school apprécie forcément ‘I’m not Jesus’ qui te remue les tripes et te donne envie de sauter partout. Signés par Richie tous deux dont c’est le dernier disque avec le groupe. On l’a peut-être mésestimé, le petit gars. Pour Dee Dee aussi, c’est la fin de la collaboration (enfin, non, puisqu’il continuera de composer des lignes pour ses collègues). À croire que tous deux se sont remués sang et eau pour leur chant du cygne (sur ‘I lost my mind’, Dee Dee est dément derrière le micro, frisant l’horreur punk’). Il dit pas que des conneries, Johnny-Claude, quand il affirme qu’il y a une ambiance franchement barrée et unique sur ‘Halfway to sanity’ et que c’est peut-être dû à une écriture bien répartie. OK, le bassiste signe ou co-signe la majorité des chansons mais Richie en a pondu deux (les meilleures), Joey trois (dont ‘Bye bye baby’ mais on sait que notre maladroit géant adorait la pop des 60’s). Le discret et dictatorial Johnny se contente de collaborer sur deux morceaux. Même le producteur, Daniel Rey a participé, comme sur ‘Too tough to die’. Voilà le deal, cet état de conscience si spécial, entre deux extrémités, la patte si particulière et jouissive de ce LP… Finalement, Johnny-Claude ne serait-il pas un génie à sa manière ? J’ai peur de l’envisager…

note       Publiée le mardi 13 décembre 2016

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Halfway to sanity" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Halfway to sanity".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Halfway to sanity".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Halfway to sanity".

Flesheaters Envoyez un message privé àFlesheaters

Vraiment un bon disque. Tres court, mais c'est parfait comme ca :)