Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRamones › Subterranean Jungle

Ramones › Subterranean Jungle

cd • 12 titres

  • 1Little bit o' soul
  • 2I need your love
  • 3Outsider
  • 4What'd ya do ?
  • 5Highest trails above
  • 6Somebody like me
  • 7Psycho therapy
  • 8Time has come today
  • 9My-my kind of girl
  • 10In the park
  • 11Time bomb
  • 12Everytime I eat vegetables it makes me think of you

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Kingdom Sound, Long Island, New York, USA

line up

Joey Ramone (chant), Dee Dee Ramone (basse, choeurs), Johnny Ramone (guitare), Marky Ramone (batterie)

Musiciens additionnels : Bill Roger (batterie additionnelle)

remarques

chronique

Styles
punk
rock

La pochette de ‘Subterranean Jungle’ est assez symbolique de la situation du groupe à l’époque. Marky, derrière la vitre sale du wagon, va bientôt être viré en raison de son alcoolisme problématique (un concert annulé en raison de sa non présence, parmi d’autres anecdotes), Joey ne va guère mieux coincé entre ses tocs, sa rancœur contre Johnny, la boisson, Dee Dee, toujours en pleine défonce, se tient droit mais s’appuie. Johnny est au premier plan, le seul à essayer encore de rétablir l’ordre dans une machine qui tient la route mais avec de plus en plus de fuites…Pas étonnant dans ces conditions que le disque inclue trois reprises, plutôt sympa d’ailleurs. Le skeud marque une rupture avec l’effort amorcé depuis quelques sorties pour gagner plus de reconnaissance commerciale ; Johnny l’intégriste a enfin pu affirmer davantage ses vues et le son général s’en ressent, renouant quelque peu avec le côté punk du départ. Du coup, niveau atmosphère, l’album se montre réussi. Le frustré dans l’histoire sera Joey qui aura l’impression de sentir sa liberté créatrice se restreindre sous la pression de son guitariste, ce qui se traduit par un aspect mélodique moins marqué niveau chant. Encore que… ’Subterranean jungle’ contient son lot de bonnes choses niveau punk rock : ‘What’d y'a do’ (franchement excellent), ‘Highest trails above’, ‘Psycho therapy’ (super lui aussi), ‘Time has come today’, plus pesant et sombre, ‘In the park’… On a souvent placé le disque dans la lignée des prédécesseurs controversés chez certains fans, négligeant un vrai potentiel qui tient peut-être du miracle vu les conditions de travail mais qui demeure cependant, surtout avec le test des années. Je n’ai jamais été contre les tentations pop des Ramones mais ce retour aux racines est une vraie bouffée d’air pour estomper le ratage de ‘Pleasant dreams’ et préparer au bon ‘Too tough to die’ un an après. Les faux frangins ont souvent été annoncés comme finis, has been, ruinés artistiquement, mais ils ont toujours tenus bon car ils ne savaient rien faire d’autre, croyait-on. Aujourd’hui que les quatre fondateurs ont rejoint le paradis des rockers, on réalise enfin que c’est surtout parce qu’ils savaient le faire comme personne… ’Subterranean jungle’ n’en est qu’une preuve supplémentaire.

note       Publiée le lundi 16 mai 2016

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Subterranean Jungle" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Subterranean Jungle".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Subterranean Jungle".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Subterranean Jungle".