Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeus › In a bar, under the sea

Deus › In a bar, under the sea

15 titres - 60:18 min

  • 1/ I Don't Mind Whatever Happens (0:46)
  • 2/ Fell Off the Floor, Man (5:13)
  • 3/ Opening Night (1:38)
  • 4/ Theme from Turnpike (5:46)
  • 5/ Little Arithmetics (4:30)
  • 6/ Gimme the Heat (7:38)
  • 7/ Serpentine (3:17)
  • 8/ A Shocking Lack Thereof (5:52)
  • 9/ Supermarketsong (1:56)
  • 10/ Memory of a Festival (1:52)
  • 11/ Guilty PLeasures (4:23)
  • 12/ Nine Threads (3:34)
  • 13/ Disappointed in the Sun (6:03)
  • 14/ Roses (4:57)
  • 15/ Wake Me Up Before I Sleep (2:53)

enregistrement

Galaxy Studios, Mol, Belgique, 1995

line up

Deirdre Cooper (violoncelle), Eric Drew Feldman (orgue Hammond, piano, percussions), Ian Humphries (violon), Bart Maris (trompette), Charles Mutter (violon), Nic Pendlebury (violon), Jules De Borgher (batterie, percussions), Klaas Janzoons (violon, piano, synthétiseur, voix), Stef Kamil Carlens (basse, guitare, chant), Rudi Trouvé (piccolo, harmonica, chant), Craig Ward (guitare, ukulele, saxophone, voix), Tom Barman (guitare, orgue Hammond, samples, percussions, chant), Didier Fontaine (choeurs), Pieter Lamot (trombone), Dana Colley (saxophone), Jim Brumby (percussions), Piet Jorens (piano, gong)

chronique

Styles
rock
pop
Styles personnels
alternatif

En dépit d'orientations mal définies et malgré leurs défauts (ou grâce à ceux-ci), la machine dEUS avance à pas de géant et surfe sur la vague de la respectabilité en dépit de tout bon sens. Après avoir joui de la mise en perspective du duo Vermeersch/Vervloesem (X-Legged Sally), c'est à présent Eric Drew Feldman (Cpt.Beefheart, Pixies) qui se retrouve en charge de la production. Tout naturellement, le second dEUS, "In a Bar, Under the Sea", va se revêtir de l'esthétique du claviériste, confortant dEUS dans ses avancées en territoires avant-gardistes. Et c'est ce qui constitue la réussite incontestable de ce disque ; être parvenu à mêler expérimentations en tout genre avec leur sens mélodique (ou ce qu'il en reste). Un prolongement en quelque sorte de l'épisode "My Sister=My Clock", avec cette fois, cependant, l'impression tenace qu'ils savent où ils vont, comment ils y vont, et surtout pourquoi ils y vont ! Bâti autour d'un sample d'un autre grand - "Far Wells, Mill Valley" de Charles Mingus - "Theme from Turnpike" est un morceau malade et paranoïaque qui extrapole cette folie et cette angoisse que les notes piquées au jazzman suggéraient déjà. Mais peut-être que la plus belle réussite du genre sur tout l'album est le boîteux "A Shocking Lack Thereof", une certaine idée de comment Tom Waits danserait une valse générée par des bidules électroniques... Ce n'est pas pour autant que dEUS va désormais s'abandonner complètement à la recherche sonore pure ; il garde malgré tout les rênes d'une pop élégamment modelée ("Serpentine"), toujours inquiétante, lorgnant parfois sur des développements aux connotations progressives ("Gimme the Heat","Little Arithmetics", "Guilty Pleasures" et "Roses" qui finissent tous leur course dans des constructions alambiquées et explosives), ne laissant derrière lui qu'une petite poignée de titres ouvertement dispensables. "In a Bar, Under The Sea" restera l'album le plus entier de dEUS, sans concessions aucunes, avec ses bons comme ses mauvais côtés.

note       Publiée le samedi 29 mai 2004

partagez 'In a bar, under the sea' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "In a bar, under the sea"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "In a bar, under the sea".

ajoutez une note sur : "In a bar, under the sea"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In a bar, under the sea".

ajoutez un commentaire sur : "In a bar, under the sea"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In a bar, under the sea".

kaplan › jeudi 4 avril 2013 - 13:26  message privé !

"Roses"... Quel petit chef d'oeuvre de tension avec ses breaks intelligents... Ce morceau à lui seul mérite l'acquisition de cet album...

Note donnée au disque :       
ribosome › vendredi 11 août 2006 - 02:03  message privé !
?!
Note donnée au disque :       
Sheer-khan › samedi 29 mai 2004 - 12:19  message privé !
avatar
"être parvenu à mêler expérimentations en tout genre avec leur sens mélodique (ou ce qu'il en reste).". Je connais peu Deus, mais ce disque me semble loin d'être essouflé en terme de sens mélodique!! En tout cas, voilà un groupe qui méite bien sa place sur guts, merci proggy pour ce nouveau cadeau!