Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBrighter Death Now › Great Death II

Brighter Death Now › Great Death II

cd | 7 titres | Great Death II min

  • 1 Great Death II [3:23]
  • 2 Adipocere [8:21]
  • 3 Anvs Praeparati [6:19]
  • 4 Mortarium [12:06]
  • 5 DeathCraft [6:26]
  • 6 Exsurge Morto [20:20]
  • 7 Laudate Dominum II [13:17]

enregistrement

1993-1994

line up

Roger Karmanik

remarques

CD 2 du coffret Great Death.

chronique

(suite de Great Death I) ...Roger me regarda en souriant puis, levant les yeux dans ses machines, déclara d'un air solennel : "La mort est partout ! Chez toi, dans ta télévision, dans ta radio, dans ta famille. Tu pourris dès que tu cesse de grandir, tu te nécroses et tu te retrouves face à un choix : lutter pour retarder ton heure, ou sourire en l'attendant. La mort est dans l'humour. C'est l'absurde qui se fait écho. Le cycle dans un miroir. Les enfants pleurent en naissant. Rient en jouant. Se taisent lorsque le pire des hommes assouvit sur eux son désir de vivre. Ils pleurent, s'infectent et meurent. Le pire des homme rit, puis pleure et meurt aussi. Et le corps de tous les hommes, de toutes les femmes, de tous les enfants morts retournent ici, pour se faire broyer, déchiqueter avant de retourner au travail. C'est éternel. C'est le rendement. L'usine." C'était suffisant pour attiser mon envie de ressortir vivant mais pas assez pour tempérer mon excitation. Il fallait que je comprenne ce qui se passe, pourquoi ici des corps étaient rivés devant un clip de disco, pourquoi là-bas des cadavres de tout-petits avaient été soigneusement disposés dans ce qui s'apparentait à une parodie de jardin d'enfants. On aurait dit une suite de dioramas grandeur nature, dont chaque personnage était relié par divers tubes à une cuve, comme si chaque période quotidienne ou banale de la vie avait été recréé ici, avec des cadavres, dans ces relents de pourriture. "Je te l'ai dit, tout respire la mort. Je ne suis que jardinier. Homme d'affaires. Je sème, je plante, je brûle et je sème. Je recycle." Sur ma droite, des corps sans âme s'affairent à meuler leurs semblables dans des grands récipients. Le substrat brunâtre est sucé par un système de tuyauterie complexe tandis que les résidus finissent dans une broyeuse. Les ouvriers semblent peu concentrés à leur tâche et c'est sans surprise que je me suis fait éclabousser tandis que je me penchais au dessus des scies en métal qui tournent inlassablement au fond de la cuve. En relevant la tête, j'ai la désagréable surprise de découvrir que mon guide a quitté mon champ de vision. Je m'enfonce plus avant dans ce cauchemar d'acier et de sang, là où les roulements de machines sont de plus en plus présents – les martèlements résonnent dans ma cage thoracique comme en écho à mon battement de coeur, puis à mon horloge interne – mais où est-il donc parti ? Dans cette quasi-obscurité je n'ai que les vagues réflexions des mares de sang pour m'éviter les collisions, tandis que le bruit se fait de plus en plus oppressant au fur et à mesure que je m'approche des mécanismes les plus antiques, comme cette colossale horloge mécanique d'une bonne quinzaine de mètres de haut, qui tourne lourdement dans le vide avec pour seul cadran la roue nécrosée à huit branches – le cycle de l'usine, dont le centre me fixe soudainement – c'est moi, je suis au centre et la roue tourne autour, comme assiégé par une danse macabre qui n'attend que la fin de mon mécanisme pour nourrir le sien. Tandis que se referme dans ma tête le piège de cette construction inhumaine, je repense à ces chants que l'on entendait si souvent à l'église, qui prennent tout leur sens en le perdant totalement : on ne chantait par pour dieu, on le chantait pour soi, pour sa peur et son salut, mais point de salut, la danse continue, le cercle se rapproche, tourne de plus en plus lentement tandis que mon coeur ralentit – Ce n'était pas un guide, c'était juste un passeur... (suite sur Great Death III)

note       Publiée le lundi 9 mars 2009

partagez 'Great Death II' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Great Death II"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Great Death II".

ajoutez une note sur : "Great Death II"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Great Death II".

ajoutez un commentaire sur : "Great Death II"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Great Death II".

Dead26 › samedi 25 avril 2015 - 22:51  message privé !

(Culte l'intro et l'outro !!!) Étage supérieur avec ce deuxième volet Great Death qui reste un véritable chef d'oeuvre de musique industrielle à ambiance de mort dans une vieille usine désaffectée ou les cadavres nourrissent les machines (oui rien que ça!). Mention spéciale pour Adipocere & Anvs Praeparati 2 titres sublissimes ainsi que la longue plage Exsurge-Morto avec tous ces sons pas bien rassurants et cette espèce de montée en puissance qui me fait dresser le mandrin à chaque écoute, du grand art !!!

Note donnée au disque :       
taliesin › mercredi 12 novembre 2014 - 10:24  message privé !

Ouiii, Adipocere est un titre excellentissime !!!

Note donnée au disque :       
p2h › mardi 11 novembre 2014 - 13:12  message privé !

"Adipocere" m'impose toujours le respect à chaque écoute.

Note donnée au disque :       
born to gulo › mercredi 11 mars 2009 - 09:32  message privé !

arrrrrrg, exsurge morto ... arg, laudate II ... raaaah, lovely

Note donnée au disque :