Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBrighter Death Now › Disobey

Brighter Death Now › Disobey

cd | 7 titres | 1997.02.28 min

  • 1 Intro-vert [10:59]
  • 2 Adipocere [9:00]
  • 3 Convulsive [12:00]
  • 4 Matricidal [6:36]
  • 5 No Pain [4:38]
  • 6 WAR [6:38]
  • 7 29 Bleedholes [9:26]

dvd | 6 titres | 2003.05.17 min

  • 1 I Wish I Was A Little Girl - Again [10:05]
  • 2 Voices [7:30]
  • 3 Innerwar [6:27]
  • 4 American Tale [5:56]
  • 5 I Hate You [11:11]
  • 6 Happy Nation [16:43]

enregistrement

CD enregistré live à Rostock en 1997. DVD enregistré live à Rostock en 2003.

line up

Roger Karmanik, Peter Andersson

remarques

Dualdisc CD/DVD dans un boitier DVD gaufré. La section multimédia contient des photos du concert.

chronique

Quand deux vieux frères de goulot se retrouvent pour se payer du bon temps, ça laisse des traces. Que ceux qui trouvent les thématiques de Brighter Death Now immatures ravalent leur chique : ils en auront pour leur argent. La partie DVD de ‘Disobey’ nous montre Peter Andersson et Roger Karmanik en grande forme, déguisés en femmes et assurant la première moitié du set en perruque, talon-aiguilles et sac à main avant d’être visiblement mis en échec par la chaleur de leurs costumes. L’image est mauvaise comme peut l’être un mauvais enregistrement de concert underground, saturée de bleu et de rouge, mais le son lui est très correct, visiblement capté en prise directe. A noter, une setlist ‘Innerwar’/’May All Be Dead’ (les deux albums qui reviennent visiblement le plus en live) bien montée, une exécution bien arrosée (la flemme de compter les bouteilles) et quelques bonus qui ne manqueront pas de faire sourire certains, comme les photos des préparatifs où l’on apprécie les bijoux de famille de Peter coincé dans un magnifique string rouge. La partie CD témoigne d’un live plus ancien avec évidemment aucune trace de ‘May All Be Dead’, mais dont l’éprouvant ‘Matricidal’ et la reprise de ‘Thomas 29 Needles’ de Deutsch Nepal en ’29 Bleedholes’ auront raison de votre condition physique. Le son y est lourd et abrutissant, et bien qu’il soit nettement plus clair que la moyenne des lives de Throbbing Gristle, il reste une inévitable mais un peu trop forte réverbération qui a tendance à noyer les subtilités, si tant est qu’il y en ait. Ca déchire grave comme disent les jeunes, mais à petite dose tant la violence est condensée. 4,5/6

note       Publiée le samedi 4 avril 2009

partagez 'Disobey' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Disobey"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Disobey".

ajoutez une note sur : "Disobey"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Disobey".

ajoutez un commentaire sur : "Disobey"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Disobey".