Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBrighter Death Now › Everything is gonna be alright

Brighter Death Now › Everything is gonna be alright

vinyl 10" • 4 titres

  • 1I tell the truth
  • 2Prepared for life, with a knife
  • 3There's a rule
  • 4Love hard

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Enregistré par Roger Karmanik entre 2018 et 2021.

line up

Roger Karmanik (voix, effets, manipulations)

Musiciens additionnels : Åsa Tedebro (chant), Peter Swedenhammar (basse, synthé, guitare, boîte à rythmes sur 'Love hard')

remarques

https://brighterdeathnow.bandcamp.com/
Inclut une carte postale 'The rule is no'.

chronique

Là, c’est comme si je descendais les escaliers en queue de pie, m’installait à la table princière, seul, sans convives, et hurlait pour faire résonner l’écho du hall: ‘Yesssssss !’. Roger Karmanik est bluffant; avec son projet Brighter Death Now, il a su donner une vraie forme esthétique au power electro, lui injecter une dose d’humour noir et surtout le faire durer. Car ils ne sont pas des légions à être capable d’aligner tant de disques dans un tel genre sans que cela ne vire à l’exercice de style ou à la redondance (sans compter ceux qui multiplient les collaborations pour repousser la putréfaction). Alors qu’on l’avait cru foutu, le Suédois s’est relevé, a ressuscité sa créature et est même capable de créer du neuf, de l’excitant ! ‘Everything is gonna be alright’, c’est du Karmanik royal, avec une production moins saturée, plus claire, mais n’en révélant que mieux le doigt du compositeur. ‘I tell the truth’ confirme la méthode, un rythme à la boîte descendu dans les basses, ralenti pour sonner caverneux, des bribes d’une interview (dispo sur Youtube) d’un malade expliquant sa condition, avec cet étrange ‘I’m not completely like other people’ calme qui résonnera à l’intérieur de beaucoup, des larsens mais moins saturés, plus comme des vagues, mixées au second plan. Cette pièce dégage presque quelque chose d’émouvant, une forme de manifeste de la différence qui constate, ne revendique pas. ‘Prepared for life with a knife’ se veut plus agressif mais conserve ce parti-pris de contours plus nets, moins saturés, conférant un vrai souffle frais à la musique de Brighter Death Now. ‘There’s a rule’ installe une atmosphère dark ambient interlope rythmée par une loop discrète de rythme qui n’est pas sans évoquer le camarade Lina Baby Doll (Deutsche Nepal, Frozen Faces...), la tension enfle mais jamais trop. S’élève alors la voix déformée, spectrale, rappelant la maxime ultime: ‘There’s a rule, the rule is no’. Le coup de maître comme une cerise pourrie sur une tarte au compost, c’est pourtant ‘Love hard’ sonnant limite comme une forme d’EBM tribal aux contours serpentins interprété par une femme, en l’occurrence Åsa Tedebro, ex-Send no flowers. Franchement, le groove sied à merveille à Brighter Death Now et démontre simplement qu’un projet apparemment limité dans son codex peut au contraire en explorer bien des nuances, se redécouvrir sans cesse et même pondre un tube ! Karmanik, à l'instar du punk, ne meurt pas.

note       Publiée le jeudi 19 mai 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Everything is gonna be alright" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Everything is gonna be alright".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Everything is gonna be alright".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Everything is gonna be alright".

saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Ok, celle du bandcamp est différente - largement moins bien

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

oui

Note donnée au disque :       
saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

C'est la bonne pochette ?

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Totalement d'accord, j'y ajouterais Deutsch Nepal. Ca montre que le père Karmanik avait du nez, il a signé des trucs dispensables certes mais aussi la crème du genre...

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Il tue celui-là, comme le tout dernier All Too Bad (quant à lui dans une ambiance beaucoup plus gluante et macérée). Impressionnant comme les gros bras de chez Cold Meat refusent de crever et pour certains se bonifient (ISN, MZ.412, BDN) dans un registre musical pourtant contraignant.

Message édité le 20-05-2022 à 09:20 par wotzenknecht