Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBrighter Death Now › All Too Bad - Bad To All

Brighter Death Now › All Too Bad - Bad To All

cd • 7 titres • 44:19 min

  • 1Mobile incinerator06:13
  • 2CowCunt05:47
  • 3Permanently soiled04:40
  • 4Personal booby trap04:54
  • 5Sex crazy Amerika04:59
  • 6Let everything rot06:07
  • 7Dissolved11:36

informations

Enregistré 2018-2021, Suède.

présenté sous le patronyme The Cult Of Brighter Death Now *Digisleeve+poster *divers supports numériques sur le bandcamp de BDN et Tesco organisation. *LP noir+poster+carte postale+code téléchargement *Picture en pochette sérigraphiée.

chronique

  • leeeet everyyyythiiiing rooooot

Alors que je m’étais quelque peu éloigné de toute cette scène indus qui commençait à me lasser par endroits voilà que je me rencarde au hasard de mes recherches sur les activités de Roger Karmanik. J’en étais resté à la dissolution en 2014 de l’incontournable Cold Meat Industry, certainement le label le plus influent de ces 40 dernières années en matière d’underground et surtout, et c’est là sa plus belle réussite, au-delà de son cercle d’origine. Alors quelle belle surprise de voir le label réanimé en 2018 (on se calme, ce n’est que pour accompagner Brighter Death Now, alors merci de réveiller ceux du fond qui se sont évanouis d’émotion à l’annonce de cette fausse nouvelle) et surtout de voir Tonton Roger de nouveau aux commandes de son rouleau-compresseur noise après un hiatus de quelques années, et le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas perdu la main d’un iota. Si le EP suivant, Everything is Gonna Be Alright, démontrera une capacité surprenante du Suédois à se renouveler sans se trahir ("Love Hard", quel titre crénom !) All Too Bad – Bad Too All relève plus du changement dans la continuité tel un clin d’œil au passé. Un retour évident sur les terres brulées du magnus opus May All Be Dead (l’intitulé, la pochette, les titres et l’ambiance générale) en plus "léger" peut-être mais qui prouve que la maitrise de Karmanik de son sujet demeure impressionnante. Le son plus ample, moins lourd que par le passé se concentre plus sur le power electronics mais n’enlève en rien la teneur pernicieuse du propos ("Mobile Incinerator", "Permanently Soiled", le génial et brutal "Let Everything Rot"). Le peu d’atmosphères "ambient" se déguste au forceps sur le final "Dissolved" et sa subtile progression (enfin subtile comme du Brighter Death Now bien évidemment !). Et le tube me direz-vous ? Ben le tube ici, c’est "Sex Crazy Amerika" et l’imparable combinaison de sa boucle principale et des éructations hystériques de Roger Karmanik. Cet humour si tordu typique de Brighter Death Now (frère jumeau de Deustch Nepal à ce niveau il faut l’avouer) donne une couleur et une saveur unique à tout ce que fait Tonton Roger. Après tant d’années, rester pertinent et efficace à la fois demeure l’apanage de peu d’artistes qui n’ont pas grand-chose à faire des attentes des autres. Et qui c’est le patron ? Ben c’est Tonton ! En vous souhaitant tout le mal possible, bonsoir.

note       Publiée le dimanche 24 mars 2024

Dans le même esprit, Marco vous recommande...

Brighter Death Now - May All Be Dead

Brighter Death Now
May All Be Dead

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "All Too Bad - Bad To All" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "All Too Bad - Bad To All".

notes

Note moyenne        7 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "All Too Bad - Bad To All".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "All Too Bad - Bad To All".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Ca passe tellement tout seul, avec le sourire jusqu'aux oreilles...

Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Depuis qu'il est revenu à la vie, Karmanik est inspiré comme jamais, celui-ci ne fait pas exception. Bonheur !

Message édité le 24-03-2024 à 23:27 par Shelleyan

Note donnée au disque :