Vous êtes ici › Les groupes / artistesSThe Sisters Of Mercy › A slight case of overbombing

The Sisters Of Mercy › A slight case of overbombing

cd • 12 titres

  • 1Under the gun
  • 2Temple of love (1992)
  • 3Vision thing
  • 4Detonation Boulevard
  • 5Doctor Jeep
  • 6More
  • 7Lucretia my reflection
  • 8Dominion/Mother Russia
  • 9This corrosion
  • 10No time to cry
  • 11Walk away
  • 12Body and soul

line up

Craig Adams (basse), Tim Bricheno (guitare), Andreas Bruhn (guitare), Doktor Avalanche (boîte à rythmes), Andrew Eldritch (chant), Wayne Hussey (guitare), Tony James (basse), Gary Marx (guitare), Patricia Morrison (basse), Ofra Haza (chant féminin), Terri Nun (chant féminin)

remarques

chronique

Je l'ai trouvée soldée, je l'ai prise pour la chroniquer...Pour le principe; en effet, autant 'Some girls wander by mistake' contenait nombre de titres indispensables, autant cette compilation-ci aurait plutôt tendance à réunir le moins bon. D'ailleurs, la mention 'Greatest hits volume one' et les couleurs de la pochette me laissent à penser que Andrew Eldritch se paie ouvertement la tête de l'auditeur, à moins qu'il ne s'agisse d'une exigence de la maison de disques. C'est une approche rétrospective qui est ici proposée. On commence donc par les derniers essais discographiques, le maxi 'Under the gun', sorte de slow insupportable, puis la version de 1992 de 'Temple of love' en duo avec la chanteuse orientale Ofra Haza; elle n'est pas désagréable mais n'apporte pas grand chose (notamment les guitares lourdingues). Viennent ensuite les morceaux de 'Vision thing' (largement majoritaires), soit le disque que j'apprécie le moins, je le confesse. C'est du goth'n'roll sympathique mais un peu lourdingue (beats primaires, guitares grasses), calibré FM. Le beau 'Floodland' est représenté par le dynamique 'This corrosion', le correct 'Lucretia' et le trop grandiloquent 'Dominion/Mother Russia' que je trouve pour ma part long et lassant. La période des Sisters of Mercy en tant que vrai groupe est gardée pour la fin avec trois excellents morceaux qui rappellent à quel point cette formation a pu être géniale et créer un son unique. Si vous la trouvez soldée, prenez-là mais à mon avis, cette compilation est plus que dispensable (surtout qu'elle ne présente pas le moindre inédit pour attirer le chaland).

note       Publiée le jeudi 16 août 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A slight case of overbombing".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A slight case of overbombing".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A slight case of overbombing".

Fabb74 › mardi 7 mai 2013 - 17:55 Envoyez un message privé àFabb74

Je suis fan d'Under The Gun!!! Fort dans le casque la longue tirade d'Eldritch est simplement dantesque pour ma part. Le reste est connu mais vaut le détour pour les versions longues si on est vraiment fan et pour bien sur Temple Of Love avec Ofra Haza.

Note donnée au disque :       
Kagoul › mardi 25 septembre 2012 - 01:07 Envoyez un message privé àKagoul

Under the gun est à se flinguer ...

Painkiller › lundi 6 avril 2009 - 00:07 Envoyez un message privé àPainkiller

Under the gun est magnifique je trouve.

SB › mercredi 20 février 2008 - 13:31 Envoyez un message privé àSB
D'accord avec la chro et Gaylord : une compil plutôt dispensable. M'enfin même si "Under The Gun" est une horreur, il y a quand même "Temple Of Love" (que j'affectionne particulièrement) et "Body and Soul".
Note donnée au disque :       
Gaylord › jeudi 16 août 2007 - 21:09 Envoyez un message privé àGaylord
Une compilation dispensable, comme beaucoup de compilations. On lui préfèrera les albums. Vaut tout de même le coup pour "Body and soul", introuvable ailleurs, et éventuellement la version de 1992 de "Temple of love". "Under the gun" est en revanche parfaitement dispensable comme l'a dit Twilight.
Note donnée au disque :