Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNemesis › Music For Earports

Nemesis › Music For Earports

9 titres - 73:43 min

  • 1 Occultation 17:40
  • 2 Kopernikus 13:30
  • 3 Geological Justice 3:25
  • 4 Terraforming 4:55
  • 5 The Seer 3:55
  • 6 Dazzling Shadow 5:20
  • 7 Microcolony 7:00
  • 8 The Launch 4:20
  • 9 Talisman 13:00

enregistrement

Tracks 3, 7 Hassinen/Kastman May 2001 Tracks 1, 2, 9 Hassinen/Kastman/Virtanen April 2001. Track 6 Hassinen/Kastman March 1998 Track 4 Hassinen/Kastman February 1997 Tracks 5, 8 Hassinen/Kastman September 1996

line up

Ami Hassinen : Keyboards, synthétiseurs, guitares, basse & FX Jyrki Kastman : Keyboards, synthétiseurs & FX Jarkko Lahti : Keyboards & synthétiseurs sur Improkrator

remarques

Distributeur Indépendant la musique de Nemesis est disponible au site suivant : http://www.nettilinja.fi/~ahassine/

chronique

Styles
ambient
musique électronique
musique électronique atmosphérique
Styles personnels
musique Électronique ambiante

J’aime bien ce titre. Cette espèce de clin d’œil à la musique invisible de Brian Eno. Mais entre les deux titres, le lien est faible. Music for Earports est effectivement un album de musique ambiante, de musique planante. Enregistré entre 1996 et 2001, le groupe ne trouvait pas vraiment de moment opportun pour les présenter à son public, plus friand de rythmes cassés. Mais attention! Music for Earports n’est pas un ambiant platonique, invisible. C’est un beau voyage flottant, au delà des mots, au-delà du rêve.
De lourds bourdonnements métalliques résonnent dans un espace froid. La chute de lourds objets génère des ondes réverbérarices qui alimentent une dimension sonore inquiétante. Tout est suspense et est en suspension avec Occultation, un long titre aux effluves variés qui étonne par l’harmonie placide de son mouvement. De fines striures synthétiques parcourent les galaxies, perçant les rondeurs d’une sphère flottante. De fines notes s’installent et se perdent dans les souffles froids de ce cosmos où tout s’entend. Kopernikus suit dans les souffles d’Occultation. Une pulsation lourde forme une impulsion linéaire sur une ligne de basse moulante qui ondule avec un tempo fluide, qui devient groovy et sensuelle avec l’arrivée des percussions. La cadence augmente subtilement, masquée par les effets sonores analogues et une pléiade de stries filantes qui enrobent un titre au comble du déhanchement corporel. Un très beau titre, de l’ambiant comme je les aime. Geological Justice est un prélude ambiant au ronflement et effets sonores menaçants qui coule sur le rythme hésitant de Terraforming. Un titre aux mêmes ambiances, mais avec un léger tempo animé par des percussions séquentielles. L’effet est saisissant. On a l’impression de courir en rond, sur une substance qui ralenti tout effort corporel, poursuivi par des êtres étranges aux effets sonores et vocaux envoûtants. The Sheer est un souffle bourdonnant qui flotte sur une lourde basse. Ciselé par des striures métalliques, ce lent mouvement plonge l’auditeur dans une claustrophobie étouffante, aux bruits de fonds de plus en plus hétéroclites. On se croirait trappé dans le cœur de l’œuf d’Alien. Cette lente procession obscure ce poursuit sur Dazzling Shadow et son profond battement laconique. Microcolony évolue sur de superbes boucles électroacoustiques qui ondulent sur un mouvement fluide au rythme syncopé. De belles strates synthétiques coiffent le mouvement qui accentue le tempo sur des effets sonores sautillants et une belle flûte mellotronnée qu’on n’attendait pas. Un très beau titre qui nous conduit aux atmosphères spatiales de The Launch. Talisman clôture cet opus sur un long bourdonnement circulaire qui évolue lentement, sur des percussions tribales. Un peu à la Steve Roach. De fins accords de guitares ajoutent une profondeur aux harmonies soufflées par de belles strates enveloppantes qui ondoient comme le vent, à la recherche d’un souffle nouveau.
Music For Earports est un bel album de musique sombre et ambiante, avec juste ce qu’il faut pour éveiller l’appétit et pouvoir continuer à savourer la subtilité des errances des impulsions. Une musique létale qui nous fait voyager sans bouger et rêver, sans dormir. Aussi idéal que la pensée créative de Nemesis.

note       Publiée le lundi 18 décembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Music For Earports".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Music For Earports".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Music For Earports".