Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSThe Sisters Of Mercy › Exile on Euphoria

The Sisters Of Mercy › Exile on Euphoria

cd 1 • 13 titres

  • 1Intro
  • 2First and last and always
  • 3Train/Detonation Boulevard
  • 4Ribbons
  • 5Crash and burn
  • 6Summer
  • 7Amphetamine logic
  • 8Giving ground
  • 9Will I dream
  • 10Temple of love
  • 11On the wire
  • 12We are the same Susanne
  • 13Dominion/Mother Russia

cd 2 • 10 titres

  • 1Romeo down
  • 2War on drugs
  • 3This corrosion
  • 4Something fast
  • 5Flood II
  • 6Snub noise
  • 7Vision thing
  • 8Anaconda
  • 9Alice
  • 10Bei mir bist du schön

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré live au Forum, Londres, Angleterre, le 6 septembre 2000, excepté les trois derniers titres du deuxième cd extraits de la tournée anglaise de 2001

remarques

chronique

Dans le cas de certaines formations comme les Sisters of Mercy, c'est un véritable jeu ; les albums officiels sont si minoritaires que le collectionneur averti en arrive aisément à posséder le double voir le triple de pirates. Ce cd, je l'ai trouvé par hasard chez un disquaire de Reykjavik et parmi les motivations de l'achat, outre le fait qu'il s'agit d'un double, compte pour beaucoup aussi la set-list incluant des morceaux de toutes les époques (tant qu'à faire) mais surtout un paquet d'inédits, supposés sortir sous forme de trois singles dès 1998, projet qui bien entendu n'a jamais vu le jour. Parmi eux, le superbe 'Summer', 'War on drugs' (présent sur d'autres bootlegs), 'Will I dream', 'Romeo down', 'Snub noise', 'Bei mir bist du schön', une reprise de Leonard Cohen ('Susannne') ; le plus intéressant est de voir à quel point ils s'inscrivent dans le son Sisters période 'Vision thing' avec rythmiques plombées, riffs tranchants et programmation alors que Andrew Eldritch n'a eu de cesse de fustiger encore et toujours son public goth (il n'a rien fait pour les éloigner de ses concerts non plus). Le son est correct pour un pirate mais les vocaux demeurent un brin lointains et l'enregistrement empêche de bien capter les subtilités des structures (exception faite de la programmation qui ressort plutôt bien) ; 'Exile on Euphoria' et les pirates proposant ces compositions ne remplaceront donc jamais un nouvel album auquel personne ne croit plus depuis près de vingt ans. Les classiques du groupe sont interprétés de manière relativement convaincante (avec accélération du tempo pour 'Amphetamin logic' et 'First and last and always'), preuve que les musiciens engagés à l'époque assuraient plutôt correctement leur boulot. Pas grand chose de plus à dire sur ce skeud, ça tient la route, ça compte son lot d'inédits mais on reste frustrés de devoir sans cesse se contenter d'un son approximatif pour déguster des nouveautés. 3,5/6

note       Publiée le mercredi 14 septembre 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Exile on Euphoria".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Exile on Euphoria".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Exile on Euphoria".

Twilight › dimanche 18 septembre 2011 - 16:42  message privé !
avatar

Nulle part...

Darkstar Seven › dimanche 18 septembre 2011 - 14:12  message privé !
avatar

J'y pense, où peut-on trouver une version studio de "Crash and burn" ?