Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAsphyx › Asphyx

Asphyx › Asphyx

cd • 10 titres • 59:16 min

  • 1Prelude of the Unhonoured Funeral03:54
  • 2Depths of Eternity07:03
  • 3Emperors of Salvation05:00
  • 4'Til Death Do Us Apart06:18
  • 5Initiation into the Ossuary09:50
  • 6Incarcerated Chimaeras05:03
  • 7Abomination Echoes02:44
  • 8Back into Eternity06:44
  • 9Valleys in Oblivion07:16
  • 10Thoughts of an Atheist05:24

enregistrement

Enregistré en janvier et février 1994 au Stage One Studio, Bühne, Allemagne. Produit, enregistré et mixé par Andy Classent et Asphyx.

line up

Eric Daniels (guitare), Sander van Hoof (batterie), Ron van Pol (voix, basse)

Musiciens additionnels : Heiko Hanke (claviers), Tony Brookhuis (guitare)

remarques

Sorti en CD, cassette. Rééd. vinyle en 2011 (Night of the Vinyl Dead Records), 2014 (Ordo MCM), 2016 (Black Sleeves). Rééd. CD en 2012 (Del Imaginario Discos). Century Media rééditera cet album en 2009 avec "God Cries" dans la même compilation intitulée "Depths of Eternity", remasterisé, avec un autre artwork.
Illustration par Axel Hermann.

chronique

Asphyx, l'album... homonyme ! Éponyme ? "Celui, celle, ce, qui donne son nom à quelque chose ou à quelqu'un, à qui l'on se réfère, que l'on vénère" (CNRTL). Ben voilà ! Mais pourtant l'idole Martin van Drunen est parti juste après l'enregistrement de "Last One on Earth". Bagchus, un des deux fondateurs du groupe : aussi ! Faut voir ici le deuxième (troisième ? je me perds) chant du cygne d'un groupe qui ne comportera in fine plus aucune personne des débuts, cf. tellement d'autres groupes de death metal ou de grindcore... c'est comme si tu bossais pour une franchise en fait, ou pour ces équipes aux USA qui se baladent de villes en villes... La Marque ! C'est ça qui compte ! Donc sans Van Drunen, ayant quand même bien copyrighté le style, à quoi ça ressemble ? Ben ça ressemble à un groupe de très bon doom death, ou de death doom, enfin vous voyez. Avec un ersatz de LG Petrov au chant qui n'a joué que sur cet album - Entombed et Asphyx ont tourné ensemble il y a peu... Allez, c'est assez compliqué comme ça. Il est bon ou il est pas bon mon Asphyx ? Ben je dirais, comme pour tout album de ce groupe que je plussoie tout le temps : Asphyx, c'est jamais mauvais, ça fait le taf à savoir : faire des grimaces de débile en secouant la tête comme un âne et en grognant et hurlant comme un ours qui va pleurer lors des gros breaks doom avec des notes de guitare qui chougnent comme un elfe à qui on a coupé les oreilles. "Ouin, ouin ouin ouin, ouin... ouin... ouin...". Ensuite, la voix reprend un nouveau couplet bien gras, avant une accélération bien binaire qui dont le tempo sera crescendo (avec ptet un autre pont doom au milieu au cas où). Ces plans là, vous les retrouverez tout le long de leur discographie, et ici, sur cet album, je trouve qu'ils ont chopé cet aspect pour ne plus s'en passer. Donc finie la folie qui était bien liée au chant juvénile de van Drunen et bonjour le kif dans la continuité. Le groupe resplittera juste après cet album. Quoi, encore ?

note       Publiée le vendredi 24 janvier 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Asphyx".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Asphyx".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Asphyx".