Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAsphyx › Incoming Death

Asphyx › Incoming Death

cd • 11 titres • 47:48 min

  • 1Candiru02:40
  • 2Division Brandenburg03:05
  • 3Wardroid04:41
  • 4The Feeder04:07
  • 5It Came from the Skies03:30
  • 6The Grand Denial07:08
  • 7Incoming Death01:56
  • 8Forerunners of the Apocalypse03:43
  • 9Subterra Incognita05:07
  • 10Wildland Fire03:41
  • 11Death: The Only Immortal08:10

enregistrement

Batterie et voix enregistrées par Michiel Toenink et Tom Meier au Tom Meier Studio Recordings. Guitare et basse enregistrées par Paul au Mörserstudio. Mixé et masterisé par Dan Swanö à l'Unisound Studio.

line up

Paul Baayens (guitare), Stefan Hüskens (batterie), Martin van Drunen (voix), Alwin Zuur (basse)

remarques

Sorti en cd, vinyle, cassette et en version digitale. Illustration par Axel Hermann.

chronique

Asphyx continue tranquilou d’enfiler les albums. Celui-ci est déjà sorti il y a quelques mois, mais il m’a fallu encore du temps pour bien digérer sa substantifique crasse - car un Asphyx, ça se décante, ça s’affine, c’est comme le pinard, c’est comme le fromage, il faut attendre le bon moment, faut le laisser embaumer la pièce ! Toujours avec Van Drunen aux manettes vocales (déchirées), le groupe fait un peu tourner les remplaçants de la team niveau batterie avec l'arrivée de l'international allemand Tormentor et repart avec un album qui peut donc paraitre encore bien basique, construit par une batterie et des riffs héritiers du crust punk ou du doom massif et guttural… mais laissez-vous donc emporter par cet art de faire tourner les mélodies simplistes, laissez-vous bercer par les douces harmonies de Martin l’éternel enroué, dégobillant toujours avec ses aigus douloureux des textes nihilistes et tout marquetés de cogites sur la décomposition et la mort ! Après, je ne sais pas vraiment quoi ajouter pour vous donner envie de racheter un autre album de death metal très simpliste et gras, vu qu’il y a déjà le Obituary qui est sorti… mais sachez que vous aurez votre dose, du massif, du musclé, mais en même temps du sombre, du très sombre… en fait, Asphyx sait depuis un moment intégrer le glauque du monde dans des morceaux qu’on pourrait très bien écouter en faisant n’importe quoi de relaxant, et finalement, ne saura être d’une grande aide durant les gros coups de pompe… Asphyx c’est le démon patché qui rigole en s’ouvrant le bide de ses grandes griffes, ce n’est pas un fantôme tourmenté, Asphyx c’est le catcheur zombie qui glousse à l’idée de voir le monde s’écrouler dans la boue et la moisissure, ce n'est pas Grief, Asphyx c’est votre bide qui crie famine et qui va roter quand tout sera englouti, ce n'est pas l'anorexie mentale face à la désintégration, Asphyx, ce sont les canines qui poussent et les rictus qui montent quand vous assistez à une explosion nucléaire, quand le tsunami est en formation, quand les troupes sont visibles au loin, venues pour tout raser, et rajouter une dose de sel, parce que "delenda Carthago". Pour résumer, Asphyx : c’est du bon death metal !

note       Publiée le mercredi 24 mai 2017

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Incoming Death" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Incoming Death".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Incoming Death".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Incoming Death".

Potters field Envoyez un message privé àPotters field

Pas régularisé celui-là encore. Mais les single m'ont pas trop convaincu.