Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAsphyx › Death...The Brutal Way

Asphyx › Death...The Brutal Way

cd • 10 titres • 49:27 min

  • 1Scorbutics04:26
  • 2The Herald03:33
  • 3Bloodswamp03:56
  • 4Death the Brutal Way03:52
  • 5Asphyx II (They Died as They Marched)06:40
  • 6Eisenbahnmörser05:42
  • 7Black Hole Storm05:35
  • 8Riflegun Redeemer05:40
  • 9Cape Horn06:53
  • 10The Saw, the Torture, the Pain03:10

enregistrement

Produit par Asphyx. Enregistré par Frank Klein Douwel au Sonic Assault Studio, hiver 2008-09. Mixé et masterisé par Dan Swanö à l'Unisound, mars 2009.

line up

Paul Baayens (guitare), Bob Bagchus (batterie), Martin Van Drunen (voix), Wannes Gubbels (basse, voix)

remarques

Sorti en cd. Une version limitée avec un DVD live également disponible (le DVD, c'est l'enregistrement de la reformation du groupe au Party San 2007). Une version vinyle chez Ibex Moon et War Anthem Records. Une rééd. cassette en 2015 chez Floga Records. llustration par Mick Koopman.
Tous leurs albums sont d'ailleurs sortis chez Century Media. Line up instable, label : OK.

chronique

2009, la veille d'une nouvelle ère. Une nouvelle ère de quoi ? Une nouvelle ère d'Asphyx ! C'est écrit dans le livret, je paraphrase : "on aime bien faire des concerts, mais bon, les derniers bons albums qu'on a fait c'est The Rack et Last one on Earth ; on pose la barre haute, on vous dit qu'on va pas se planter, on peut pas. On se reforme, mais c'est pas pour rigoler. Beuargh.". Eh oui. Retour de van Drunen, ça faisait un bail. Réanimation d'Asphyx sans Eric Daniels, Bagchus restant le seul rescapé de ces décennies chaotiques, arrivée de Baayens, guitariste de Thanatos, au jeu sobre et efficace. Notre bon vieux Gubbels est toujours au poste du beugleur bassiste pentaclé, ses graviers trachéitiques donnant les épices nécessaires à la voix scrofuleuse de van Drunen. Bon casting, et alors, l'écoute mon bon Monsieur ? Je vais faire dans l'emo, désolé encore, mais ce disque, ce fut ma porte d'entrée chez Asphyx, avec direct ensuite "The Rack" pour vérifier. "Death, the Brutal Way" (ce titre!) est l'album qui m'a dragué, celui qui m'a porté vers ces paysages désolés si bien décrits par ces chevelus mi chauves au regard patibulaire. Oui, ici ça va parler de guerre, fini Satan, ça va parler humanité avec un "we hate you" façon van Drunen qui irait bien dans une manifestation ultra violente contre le lean management, les fonds de pensions et autres assurances privées ("Riflegun Redeemer") ; la guerre n'est pas en reste, enfin le moral des troupes, atteints de scorbut pendant l'invasion des territoires qu'on appelle sud-américains aujourd'hui ("Scorbutics") - entendre van Drunen hurler "no more vegetabeeeeeeeeeulllzzzz to eat" me fait à chaque fois lever les bras au ciel de contentement ! Asphyx va également nous conter les débandades militaires propres à l'hiver russe ("Asphyx II"), la marine version Edgar Poe ("Cape Horn"), les machines de guerre que l'Europe a subi de la part des casse bonbons que vous connaissez ("Eisenbahnmörser"), de la SF apocalyptique ("Black Hole Storm") et... la mort, la souffrance, enfin voilà, c'est du death metal, avec le morceau éponyme qui est proprement monstrueux de bourrinage, "Eisenbahnmörser" faisant des clins d'œil au death inspiré des rafales de balle ! Et du doom qui bousille les nuques vous en aurez, lors de nombreux breaks estampillés Asphyx, ou même formant la colonne de morceaux comme "Asphyx II". Enfin, cet album est brutal, ne fait pas du tout dans la finesse, est d'une efficacité bolt throwerienne, botte des culs et ravine la gueule ; c'est un exutoire formidable, d'un sombre bien assumé mais pas du tout diabolo et satanas comme sous la précédente ère soulburnée. Quel plaisir de retrouver ce groupe se taper un deuxième zénith après deux trois descente en Fédérale ! Bon, c'est formateur, comme on dit : "les petites divisions, ok, ça joue moins bien, mais faut bien encaisser la violence". Conclusion ? One auf ze mejor de Asphyx, si vous voyez mes boules.

note       Publiée le mercredi 29 janvier 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Death...The Brutal Way".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Death...The Brutal Way".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Death...The Brutal Way".

Potters field › vendredi 31 janvier 2020 - 11:32  message privé !

et moi c'est là que je m'y suis remis, marrant. sinon oui c'est pareil que hail of bullets, mais bizarrement je kiffe ce asphyx et pas tellement le hob.

pokemonslaughter › mercredi 29 janvier 2020 - 21:33  message privé !
avatar

ce disque est surtout sorti après le premier Hail of Bullets, qui est EXACTEMENT le même... Du coup j'ai été déçu, plus rien de putride ici ou de spécifique, juste du death direct et bien fait avec une prod qui pue la gomina. Même God cries était plus original et personnel. j'ai arrêté Asphyx ici perso.

Potters field › mercredi 29 janvier 2020 - 15:34  message privé !

Un putain de retour en grâce. Depuis Last one effectivement c'était assez moyen Asphyx, autant dire que cette baffe je l'attendais vraiment pas. Une prod surpuissante, que des tubes. Ca fait fait plaisir d'avoir d'autres disques ornés du logo le plus classe du death.