Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAsphyx › Deathhammer

Asphyx › Deathhammer

vinyl 33t • 10 titres • 47:18 min

  • 1Into the Timewastes03:40
  • 2Deathhammer02:27
  • 3Minefield07:28
  • 4Of Days When Blades Turned Blunt03:22
  • 5Der Landser06:54
  • 6Reign of the Brute02:59
  • 7The Flood03:03
  • 8We Doom You to Death06:44
  • 9Vespa Crabro02:50
  • 10As the Magma Mammoth Rises07:51

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Batterie et voix enregistrées au Harrow Studio. Guitare et basse enregistées au Mörser Studio. Produit par Harry Wijering, Paul Baayens et Asphyx. Mixé et masterisé par Dan Swanö à l'Unisound Studio.

line up

Paul Baayens (guitare), Bob Bagchus (batterie), Martin Van Drunen (voix), Alwin Zuur (basse)

remarques

Sorti en CD et LPs de diverses couleurs.

chronique

Styles
metal extrême
death metal
doom metal
Styles personnels
doom death / death doom

Martin van Drunen. Mon héros vocal. Je voudrais tellement balancer ma souffrance comme lui là, en mode pataud, les couilles dans l'étau, les yeux percés par des clous de métal. MAIS, je ne peux pas, je ne suis pas chanteur de death metal, et encore moins celui qui a pondu sa voix sur les deux premiers albums du groupe, chroniqués ici même, albums sortis avant un premier split et une reformation qui amènera valser les voix au micro jusqu'au second split du groupe. Mais qui dit deuxième séparation, dit deuxième reformation en 2007 avec le retour de mon asthmatique torturé préféré avec un "Death... the Brutal Way" qui m'avait déjà bien rincé les rognons. En 2012 réapparaissait enfin de derrière les fagots des bois de la désolation un "Deathhammer", qui amènera le groupe à jouer un paquet de concerts. Pour ceux du premier rang qui suivent, Asphyx joue du death metal (cf. titres des albums), mais un death non pas "à la" portal, mais à la poutral, tout court... les morceaux rapides ne font effectivement pas dans le poulpesque niveau batterie (boom bap boom bap boom bap), et ceux estampillés "doomés" sont donc plus lents, mettant encore plus en avant le côté glotte qui se comprime du chant de van Drunen. Les guitares elles seront celles qui peut-être vous ennuieront le plus, étant donné que les riffs se ressemblent vraiment tous beaucoup et sont vraiment très très patauds et simplistes, que les solos sont vite oubliés, mais, bon, quand on écoute Asphyx il ne faut pas s'attendre à voir Satriani débouler et jouer pour vous public un solo avec les genoux en faisant le poirier (quoi c'est pas possible ? je fais ce que je veux dans ma chronique !). Ce qui me plait, moi, public solo, ce sont aussi les breaks tout simplimo, juste là pour vous faire acheter des séances d'ostéopathie après concert, tout ça dans cette ambiance reniflant encore un peu le cercueil pas frais : palme à ce sujet au morceau "We Doom You to Death", doom death comme son nom, le plus abouti du disque dans le registre "plus aucun fucking espoir man! Ils sont tous morts, Jimmy !". Hypnotique par l'effet même de la répétition de ces riffs tous bêtes, de l'alternance entre morceaux rapides et incantatoires, et puis grâce aussi à cette impression de se faire masser les synapses par un slugathron (cousin néerlandais du slugathor), ce disque est idéal pour la sieste et la marche à pied lente et méditative. Il m'ennuiera un peu quand je ne serai pas dans ce mood, ne retrouvant le chouia de je ne sais quoi qui faisait que je bavais littéralement de plaisir en écoutant "Last One on Earth" par exemple (la folie peut-être ? la fougue de la jeunesse ?). Ce disque lent, surproduit avec un max de basse, sympathique mais grognon, ne peut définitivement pas s'écouter en n'importe quelle condition. Bourrin mais doux mais pas non plus d'une abyssale insanité, doomy mais pas trop dépressif, Asphyx fait aussi plaisir comme on dit dans les com' de football et attire donc comme un aimant démoniaque quatre boules dorées sur son cercueil de plomb.

note       Publiée le lundi 23 février 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Deathhammer".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Deathhammer".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Deathhammer".

Potters field › mardi 24 février 2015 - 12:44  message privé !

asphyx, le seul come back réellement bandant en ce qui me concerne. avec une préference pour deathhammer quand même, même si brutal way etait déjà très bien.

Klarinetthor › lundi 23 février 2015 - 23:29  message privé !

perso il me claque bien depuis sa découverte, autant que Last one on Earth

Note donnée au disque :