Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTToday Is The Day › Pain Is a Warning

Today Is The Day › Pain Is a Warning

cd | 9 titres | 43:25 min

  • 1 Expectations Exceed Reality [03:10]
  • 2 Death Curse [02:53]
  • 3 Pain Is a Warning [06:32]
  • 4 Wheelin' [02:38]
  • 5 The Devil's Blood [05:51]
  • 6 Remember to Forget [06:45]
  • 7 Slave to Serenity [06:14]
  • 8 This Is You [03:59]
  • 9 Samurai [05:23]

enregistrement

Enregistré et mixé au God City par Kurt Ballou. Masterisé par Alan Douches. Produit par Steve Austin.

line up

Steve Austin (guitare, voix), Ryan Jones (basse, chœurs), Curran Reynolds (batterie).

Musiciens additionnels : Nate Newton (chœurs), Kevin Baker (chœurs).

remarques

Sorti également en vinyle, et fichiers téléchargeables disponibles sur le bandcamp du groupe : https://todayistheday.bandcamp.com/album/pain-is-a-warning-2

chronique

Après une circonvolution autour de la violence, interne, externe, parfois bien visée, parfois tellement étalée qu’elle déborde et tombe de la table, nous avons la suite de cette dissertation autour de l’idée de douleur faite musique, par le bruit, le grind ou encore le austin noise core metal si on ne veut pas se fouler à chercher une case allant nickel. Eh bien on peut dire qu’en 2011, Steve a enfin trouvé la voie de la sérénité. Naaaan, j’décooooonne. La douleur est un avertissement, il la connait bien cette alarme interne, tellement bien qu’il ne semble jamais l’écouter… ce disque se veut donc toujours douloureux pour l’auteur, entouré encore une fois de deux gars mais dont je ne peux dire grand chose à part que ceux-ci jouent dans « Wetnurse », groupe assez inclassable, jouant quelque chose qui ressemble à un mélange de screamo, de rock chaotique et de metal compliqué mais dont malheureusement je ne trouve pas grande trace dans l’objet chroniqué ici. On est chez Steve, on enlève ses chaussures quand on rentre. Ironie de l’ouroboros, cet album est enregistré par quelqu'un de bien plus connu, à savoir Kurt Ballou dont le « When Forever Comes Crashing » avait lui-même été produit par Steve Austin il y a une décennie… Et comme Converge, le Today is the Day de 2011 n’a pas grand chose à voir avec celui de 1998… Stylistiquement, malgré une entame qui rappelle les grands moments métalliques de TITD fait de riffs amples et de batteries type « pistolet à clou », on va vite naviguer sur une mer en fusion, ou néo-metal rime avec grind, Unsane avec coca light, riffs californiens debout sur le BMX avec comptines pas sympas, où beuglantes se feront de plus en plus graves, finis les hurlements porcins, vive le côté guttural of the pain. Se découvre encore, par moment, le côté faussement doux de notre auteur, sorte de loup déguisé en confident et meilleur ami, ou bien encore comme une espèce de démon Eminem personnalisant la « mauvaise conscience », murmurant sourire en coin au pêcheur qu’il faut assumer toutes les mauvaises décisions, c’est à dire les meilleurs choix de la vie. Sauf que là, contrairement aux précédents essais « mère-grand longues dents » ou « coup de pied de biche dans les genoux », ces moments faussement rock and roll ou chanson sont plus inoffensifs, comme le titre éponyme qui tire ce riff bêtassou à la Fu Manchu jusqu’à la lie, jurant quand même pas mal avec le propos général qui se veut encore ouille, aïe, pas taper, je suis méchant, j’ai des armes automatiques dans le garage ! Et ce « sauf que là » va s’étaler sur d’autres morceaux, rendant l’écoute longuette, et là ce n’est pas parce qu’on a une overdose de violence sourde comme dans le bizarre « Sadness Will Prevail », mais juste parce que les atmosphères se veulent plus rock / metal bas du front. Ces beuglantes le verre de whisky à la main ne sont pas très inventives, écoutez « Wheelin’ » , le refrain de « Samurai », « The Devil’s Blood », ça ne fait pas mal du tout, pas besoin d’avertissement, le gars est très bavard, et on déroule les accords à la AC/DC histoire de caser le nom de ce groupe dans une chronique de temps en temps. Alors, bien sûr, vous n’achèterez pas l’ersatz d’un CD d’Airbourne si vous voulez tenter l’expérience « Pain Is a Warning » mais vous aurez de temps en temps l’impression d’écouter le doppelgänger de Phil Rudd à la batterie, j’annonce ! Le patchwork tire donc moins vers le glauque, l’électronique, les collages sonores, l’agression mais va tous azimuts vers ce qui se fait de plus simpliste dans les descendants du blues et du rock : hard, punk, chansons pop qui se veulent faussement mignonnes, avec des toutes petites pointes de metal extrême et de noise comme le faisait si bien Austin auparavant… mais ces appels du pied aux genres établis feront bien plouf, parce que, j’ai vérifié, le gars ici ne tchatche pas de motos ni de nénettes ou de strip tease et de vivre la vie à fond, nan, les paroles restent collés au mensonge, à la peur, la solitude, l’isolation, la marge et ça ne marque pas vraiment l’esprit de la même manière… et c’est même bien pénible à force d’écoute ! Les moments se voulant les plus poignants n’ont plus cette fonction repoussoir, telle une jolie pâquerette poussant au milieu du fumier, l’expérimentation est très limitée, les gros boudins hard rock simplistes ne collant vraiment pas à ce qu’est devenu le monstre Today Is the Day avec le temps. Cet album restera donc un élément mineur dans la discographie du Monsieur, une tentative plutôt ratée vers un propos plus « dans ta face » mais qui n’arrive pas à la cheville des précédentes furies, sans compter ces chansonnettes qui là, faute d’une instrumentation bien pauvre font un peu bailler : qu’il est long ce « Remember to Forget », quelle casserole inoffensive cette « This Is You » ! Alors que ces mêmes chansons folk schizo me foutaient la frousse auparavant, pouvant causer de nombreuses réflexions à l’auditeur sur sa propre capacité à être dingo et auto-destructeur. Ici, ça donne envie de sortir ce bon vieux « Dirty Deeds Done Dirt Cheap », un album d’Elliot Smith ou tout simplement un autre Today is the Day…

note       Publiée le lundi 14 mars 2016

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'Pain Is a Warning' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Pain Is a Warning"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Pain Is a Warning".

ajoutez une note sur : "Pain Is a Warning"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pain Is a Warning".

ajoutez un commentaire sur : "Pain Is a Warning"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pain Is a Warning".

born to gulo › lundi 14 mars 2016 - 12:05  message privé !

Pas mal, cet album de Marylin Manson.

Note donnée au disque :