Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMarilyn Manson › The high end of low

Marilyn Manson › The high end of low

cd | 16 titres

  • 1 Devour
  • 2 Pretty as a ($)
  • 3 Leave a scar
  • 4 Four rusted horses
  • 5 Arma-godd**n-motherfuck**kin-geddon
  • 6 Blank and white
  • 7 Running to the edge of the world
  • 8 I want to kill you like they don't do in the movies
  • 9 WOW
  • 10 Wight spider
  • 11 Unkillable monster
  • 12 We're from America
  • 13 I have to look up just to see hell
  • 14 Into the fire
  • 15 15
  • 16 Arma-godd**n-motherf**kin-geddon (Teddy bear remix)

line up

Ginger Fish (batterie), Marilyn Manson (chant), Twiggy Ramirez (guitare, basse), Chris Vrenna (claviers), Fred Sablan (basse)

remarques

Existe en édition double cd

chronique

Styles
metal
rock

'Marilyn Manson remercié par sa maison de disque suite à l'échec commercial de son dernier album' pouvait-on lire dans la presse courant 2009... Pauvre antéchrist déchu ; en quelques années, celui que l'on présentait comme l'un des ennemis publics numéro 1 aux USA, cauchemar des puritains et idole des ados en rébellion, se retrouve le nez dans la boue dans l'indifférence quasi générale. Pauvre rockeur du diable qui n'effraie plus personne... Il me paraissait d'autant plus sympathique dans sa déchéance mais ce n'est pas cela qui fait vendre des disques, d'autant que son précédent album n'avait pas fait l'unanimité. Avec ce nouvel essai, Marilyn Manson n'avait pas droit à l'erreur et il a échoué. Premièrement, au lieu de se montrer noble dans la chute, il s'est révélé lâche en sacrifiant l'audace au profit de la sécurité... 'Allez, Twiggy, ramène tes fesses, au trot ! Nous avons un album de gros rock à guitares à produire'... Et c'est parti pour 'Arma-goddamn-motherfuckin-geddon', 'Blank and white', 'Pretty as a Swastika', 'Wight spider'... Mais l'esprit n'y est plus, voilà des plans entendus moult fois, le groupe se répète, se singe, sans efficacité, de manière pathétique et, galvanisé après sa reprise de Depeche Mode, tente même de les imiter sur l'accord de 'Leave a scar'... Difficile quand on a décidé de renoncer à son cirque de renouer avec la belle époque... Autant se lancer dans une orientation plus profonde avec des plans blues ('Four rusted horses', 'Running to the edge of the world'), pas si mal d'ailleurs mais qui en a quelque chose à foutre ? Même la tentative de marcher sur les traces de Nine Inch Nails ('WOW') sonne bien timorée et rate donc son but. 'The high end of the low' se révèle donc comme une galette où notre homme bouffe à tous les râteliers pour redorer ses galons avec pour résultat un produit incohérent dans ses ambiances. Quant à la provocation, elle marchait sans doute il y a dix ans mais là, 'Pretty as a Swastika', 'Arma-Goddamn-motherfuckin-geddon'... hein... tout de même, les kids ont grandi depuis. Est-ce là tout ce qu'on peut attendre d'un personnage aussi intelligent que Brian Warner ? Remonter l'ancien line-up presque au complet n'aura pas suffi, on cherche en vain le titre qui se détache et seules les ballades telles que 'Running to the edge of the world' ou éventuellement la bonne bourrée de 'We're from America' sauvent le disque du naufrage total sans l'empêcher pour autant de s'embourber bien profondément dans le marécage... Marilyn Manson n'est plus l'antéchrist, il a dû renoncer à ses ailes pour embrasser une humanité toute banale... Et si, redevenu Brian Warner, il pouvait enfin songer à relever la tête ? L'avenir nous le dira...

note       Publiée le mercredi 26 janvier 2011

partagez 'The high end of low' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The high end of low"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The high end of low".

ajoutez une note sur : "The high end of low"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The high end of low".

ajoutez un commentaire sur : "The high end of low"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The high end of low".

Klarinetthor › mardi 16 décembre 2014 - 23:02  message privé !

on remonte un peu avec ce dernier, merci Glouglou pour l'étincelle.

nowyouknow › vendredi 5 août 2011 - 16:45  message privé !

après l'immonde eat me drink me j'avais bien aimé cet album. mais au final ca reste bien moyen même si contrairement au précédent et au suivant y'a quand même un petit paquet de morceaux pas mals: devour, four rusted horses, blank & white, i want to kill you, into the fire & 15...

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › jeudi 4 août 2011 - 21:03  message privé !

c'est pas la gloire des 90's, début 00's... mais pour moi manson a toujours été assez putassier donc pas de grosse surprise avec celui... génie aux abonnés absant mais quand même de la bonne came.Quant à la voix je réagis toujours comme pisseuse tant je la trouve dégueu-classe-charismatique

Note donnée au disque :       
Lord Sébastyén › jeudi 27 janvier 2011 - 17:10  message privé !

Idem que Golden Age of Grotesque et Mechanical Animals... Un album avec 2 ou 3 compos franchement bien foutues et le reste à jeter...

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › jeudi 27 janvier 2011 - 07:57  message privé !

un peu mieux que le precedent - pas dur (Four rusted horses & Running sont chouettes), mais toujours mediocre. Devour & Leave a scar prenne la suite de Just a car cras away pour ce qui est de l'ininspirité absolue. Je me souviens que la sortie de cet album etait l'une des dernieres que j'ai passé sur un forum de manson. Et a l'image d'un manson desespere qui fait revenir Twiggy, ben les "fans" etaient tellement desesperes qu'ils son allés jusqu'a trouver cet album genial en maitnenant qu'il n'avait rien a voir avec le precedent. Aaaahh le desespoir...

Note donnée au disque :