Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMarilyn Manson › Born villain

Marilyn Manson › Born villain

cd | 14 titres

  • 1 Hey, Cruel World…
  • 2 No Reflection
  • 3 Pistol Whipped
  • 4 Overneath The Path Of Misery
  • 5 Slo-Mo-Tion
  • 6 The Gardener
  • 7 The Flowers Of Evil
  • 8 Children Of Cain
  • 9 Disengaged
  • 10 Lay Down Your Goddamn Arms
  • 11 Murderers Are Getting Prettier Every Day
  • 12 Born Villain
  • 13 Breaking The Same Old Ground
  • 14 You're so vain

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Marilyn Manson (chant, clavier), Twiggy Ramirez (guiatre, programmation, claviers)

Musiciens additionnels : Johnny Depp (batterie et guitares additionnelles), Chris Vrenna (production), Bruce Witkin (basse additionnelle), Jason Sutter (batterie additionnelle)

chronique

Après la débâcle que constituait ‘High end of the low’, Marilyn Manson n’avait nul droit à l’erreur et se devait de sortir THE album pour espérer un retour en grâce tant auprès des fans que des détracteurs dont nombre le considéraient comme un cadavre bien has been. Avec ‘Born villain’, il se plante à nouveau en beauté. Certes, ce disque n’est pas aussi mauvais que le précédent (c’eût été difficile) mais cela ne l’empêche pas de manquer cruellement d’inspiration et de consistance. D’ailleurs, je vous confie volontiers un petit secret , vous pouvez glissez directement jusqu’à ‘The flowers of evil’ dont le retrain efficace constitue la vraie bonne surprise de cette collection de chansons plutôt creuses. Ok, le démarrage pêchu de ‘Hey cruel world’ n’est pas si mauvais mais c’est du Manson tellement entendu et redondant…D’ailleurs autant en profiter, de même que le moyen single ‘No reflection’, parce que la suite va vous bercer plutôt que vous faire bondir. Dieu que c’est poussif ! Inutile de questionner le choix de la production sèche et dépouillée, il peut se justifier par bien des raisons à commencer par le goût de l’intéressé pour la new wave, le problème est que les riffs supposés l’habiller sont d’une vacuité assez terrifiante. Dire que Twiggy n’est pas du tout inspiré est un doux euphémisme; lui qui n’avait guère brillé sur l’opus précédent paraît tourner en rond et servir les mêmes recettes dégelées au micro-ondes. Son chanteur n’est pas en meilleure forme, usant jusqu’à la lie de ses tics vocaux mais sans le moindre génie mélodique. Heureusement, à partir de ‘The flowers of evil’, les choses s’améliorent légèrement, le disque semble gagner en densité. ‘Children of Cain’ s’avère un titre correct, plus orienté frigidaire et indus à l’ancienne, ‘Born villain’ avec sa touche claire hivernale, s’écoute volontiers, idem pour la treizième piste (‘Breaking the same old ground’), limite franchement sympathique dans sa mélancolie. Rien d’incontournable mais au moins on devine que le groupe essaie de franchir un cap, de composer de nouvelles choses, sans réellement y parvenir mais du moins ne baigne-t-il pas le 100% du temps dans son propre vomi. Cela reste un maigre butin malgré tout pour un cet album supposé redresser la barre et qui aurait mieux passé sous forme de mini amputé de la moitié de ses titres. Car à l’écoute de ‘Born villain’, en dehors d’une poignée de chansons, on s’ennuie ferme sur des passages ambient ou dépouillés totalement vains, pour tressaillir sur des riffs acérés totalement génériques et sans profondeur. Là pour le coup, c’est presque sans regret qu’on préparait la barque pour un exil définitif pour St-Hélène…Mais avec un mec comme Marilyn, rien n’est jamais joué comme le prouvera la suite.

note       Publiée le vendredi 24 juin 2016

partagez 'Born villain' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Born villain"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Born villain".

ajoutez une note sur : "Born villain"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Born villain".

ajoutez un commentaire sur : "Born villain"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Born villain".

Twilight › samedi 25 juin 2016 - 01:49  message privé !
avatar

En toute honnêteté, je l'avais trouvé merdique à souhait à sa sortie...En plus, le concert était pathétique...je l'ai acheté à la lumière de 'Pale emperor' dont la chronique arrive bientôt...Heureusement car si on est loin du chef-d'oeuvre, il n'est pas si merdique et en tout cas plus louable dans son intention que 'High end of the low' qui me semble la lie de la discographie de Manson...Il mérite quelques écoutes.

Note donnée au disque :       
Faust Méphistophélès › vendredi 24 juin 2016 - 19:33  message privé !

Mieux qu'un "the high end of the low", moins direct que "eat me drink me" cet album est le premier du sieur Manson que je me suis écouté à l'époque en sortant de la session perplexe. Certes pas un chef d'oeuvre mais c'est surement l'album le plus brut du Monsieur, voir expérimental dans la manière qu'ont les musiciens de tourner certains arrangements, effets de guitare. Et par moment on se sent confus de trouver ça difficilement écoutable, plus par accès que parce que c'est mauvais. Un de mes favoris. Pour le renouvellement et la prise de risque si c'était bien l'intention du groupe je concède 0.5 de plus à ma note de 4, légitime.

Note donnée au disque :