Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMarilyn Manson › Holy wood

Marilyn Manson › Holy wood

cd | 19 titres

  • 1 Godeatgod
  • 2 The love song
  • 3 The fight song
  • 4 Disposable teens
  • 5 Target audience
  • 6 "President dead"
  • 7 In the shadow of the valley of death
  • 8 Cruci-fiction in space
  • 9 A place in the dirt
  • 10 The nobodies
  • 11 The death song
  • 12 Lamb of God
  • 13 Born again
  • 14 Burning flag
  • 15 Coma black
  • 16 Valentine's day
  • 17 The fall of Adam
  • 18 King kill 33°
  • 19 Count to six and die

enregistrement

Enregistré aux Mansion et aux Holly Studios

line up

Ginger Fish (batterie), Madonna Wayne Gacy (claviers), John 5 (guitares), Marilyn Manson (chant, claviers, guitare), Twiggy Ramirez (guitare, basse)

chronique

Styles
metal

Avec ce nouvel album, Marilyn Manson abandonne en grande partie le côté glam présent sur l'album précédent et revient avec des ambiances beaucoup plus sombres et proches de celles d'"Antichrist superstar". Sans être mauvais, l'album est composé, surtout au début, de titres assez courts et simples sans réelle recherche et se ressemblant beaucoup, "Disposable teens" étant quant à lui un mélange entre "The beautiful people" et "Rock is dead" les 2 hits des 2 dernier albums. Seulement, l'atmosphère dégagée tout au long de l'écoute de l'album est géniale, on se croirait dans une sorte de western moderne, vraiment excellent. De plus, à partir du 7-8ème titre, le niveau des compos augmente avec des morceaux tels que "The nobodies", "The death song" et autres "Valentine's day" sans oublier le final absolument fantastique "The fall of Adam", "King kill 33°" et "Count to six and die" et son extraordinaire piano envoûtant. On se retrouve donc avec un bon album qui prend son temps pour se mettre en place.

note       Publiée le mardi 1 mai 2001

chronique

Styles
metal

Attention, contre toute attente Marilyn Manson a encore quelque chose à dire et le prouve de belle manière avec ce magnifique "Holy wood". Les errances du précédent disque sont oubliées et le révérend nous a pondu ici des compositions envoûtantes et accrocheuses. Jamais le groupe n'a à mon sens aussi bien maîtrisé son sujet : la musique est moins froide et clinique que sur "Antichrist superstar" et nettement plus prenante que sur "Mechanical animal". Mais le hic, comme le fait remarquer Nicko, c'est que le décollage ne s'opère vraiment qu'à partir de "In the shadow of the valley of death", soit le septième titre de l'album qui en comporte dix-neuf au total. Ce n'est qu'alors que "Holy wood" démontre de réelles capacités de composition, où on peut apprécier tout le travail réalisé tant au niveau de l'élaboration des lignes mélodiques (superbes pour la plupart), que de la conception des ambiances sombres et envoûtantes. Parmi les meilleurs titres du disque, on peut citer les excellents "In the shadow of the valley of death", "The nobodies", "Lamb of god" et "Valentine's day", ainsi que le le magistral morceau final au piano "Count to six and die" qui ne manquera pas de vous filer un petit coup de chair de poule ! Je ne suis pas en temps normal grand fan de Marilyn Manson, mais là, je dois reconnaître que le révérend vient de nous livrer un de ces disques qui dégagent une atmosphère très spéciale et que l'on oublie pas facilement. Manson très bien... euh... mention très bien !

note       Publiée le mardi 1 mai 2001

partagez 'Holy wood' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Holy wood"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Holy wood".

ajoutez une note sur : "Holy wood"

Note moyenne :        85 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Holy wood".

ajoutez un commentaire sur : "Holy wood"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Holy wood".

E. Jumbo › lundi 6 mai 2019 - 23:16  message privé !

Je l'ai toujours vu comme une redite moins inspirée d'Antichrist Superstar, et pas sûr que ça change vraiment, mais dix ans plus tard je finis par l'apprécier un peu plus. Ou tout simplement à entrer dedans, alors qu'avant il ne me faisait guère d'impression. C'est clairement trop long, avec des morceaux trop basiques qui se ressemblent trop, mais ça finit tout de même par fonctionner.

Note donnée au disque :       
fallon › jeudi 2 juillet 2015 - 14:24  message privé !

très dense ce "Hollywood"...il semble ne jamais avoir de fin. "In the shadow of the valley of death" est une tuerie, quelle noirceur. trop de remplissage par contre mais ce "Hollywood" est le dernier disque respectable du révérend car après......

Note donnée au disque :       
Lord Sébastyén › jeudi 27 janvier 2011 - 17:16  message privé !

Son dernier grand album... Et qui, surtout, rattrape le précédent. les suivants seront soit sympas soit mauvais...

Note donnée au disque :       
julius_manes › lundi 13 décembre 2010 - 11:03  message privé !

Il est très bien celui-là. Le dernier qui vaille le coup, après, c'est cuit...

Note donnée au disque :       
Dun23 › samedi 29 août 2009 - 16:00  message privé !

Laisse Lennon où il est, il y est bien et ne supputes pas ce qu'il y fait!