Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSiouxsie And The Banshees › Superstition

Siouxsie And The Banshees › Superstition

  • 1991 - Geffen, GEFD 24387 (1 cd)

cd | 11 titres

  • 1 Kiss them for me
  • 2 Fear of the unknown
  • 3 Cry
  • 4 Drifter
  • 5 Little sister
  • 6 Shadowtime
  • 7 Silly thing
  • 8 Go to get up
  • 9 Silver waterfalls
  • 10 Softly
  • 11 The ghost in you

enregistrement

Rak Studio, décembre 90-avril 1991

line up

Budgie (batterie, percussions), Jon Klein (guitares), Martin Mccarrick (claviers, violoncelle, dulcimer), Steven Severin (basse, claviers), Talvin Singh (percussions, tambour, choeurs), Siouxsie (Siouxsie Sioux) (chant)

chronique

Styles
pop

Qu'il vient tardivement celui-là...Forcément, c'est l'album des Banshees que j'apprécie le moins et je viens seulement de l'acquérir pour une bouchée de pain, ce qu'il vaut à mon humble avis. Bon, même un mauvais disque de la Sioux est meilleur que...Oui, mais est-il donc si mauvais ? Non, pas tant que ça en réalité, c'est de la pop et de la bonne d'un point de vue strictement musical. Même une kitscherie comme 'Kiss them for me' a la saveur et les arrangements d'un film made in Bollywood (l'usage des percussions et de la cithare, la touche bhangra des choeurs probablement). Le premier point qui me hérisse un brin, ce sont ces fichus claviers trop légers dans leurs sonorités et leurs mélodies ('Silly thing', 'Fear of the unknown'); ça sonne commercial tout ça et je trouve que le groupe n'y met pas des tonnes de conviction même si Budgie martèle ses peaux comme un dieu, même si la production est impeccable et que Madame Siouxsie chante toujours aussi bien. Où est le frisson alors ? Pas dans le refrain convenu de 'Fear of the unknown', ni le groove luxuriant de 'Kiss them for me', la banalité de 'Shadowtime', ni même dans les belles tentatives post new wave que sont 'Silver waterfalls' ou 'The Ghost in you'. Et pourtant, il n'existe pas de mauvais album de Siouxsie and the Banshees disais-je...Car nous avons la mélancolie délicate et nocturne de 'Drifter', le désespoir effacé de 'Little sister', sans oublier un 'Softly' qui se pose comme un murmure dans les oreilles. A ce jeu-là, Siouxsie s'est toujours montrée imbattable et elle le prouve. D'ailleurs, comment détester la mélodie de 'Silly thing' quand elle est portée par sa voix ? Les Cure ont eu 'Wild mood swing', les Banshees auront eu 'Superstition' qui est mieux. Pas facile de cracher du venin sur une formation pareille. 3,5/6

note       Publiée le mardi 21 juillet 2009

partagez 'Superstition' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Superstition"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Superstition".

ajoutez une note sur : "Superstition"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Superstition".

ajoutez un commentaire sur : "Superstition"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Superstition".

Richard › lundi 30 janvier 2017 - 05:50  message privé !

C'était possible cette situation ? Que la Sioux et ses acolytes proposent un album moyen, voire même quelque peu décevant . Les Anglais ont pourtant toujours su explorer une multitude d'espaces musicaux, le plus souvent avec bonheur et réussite . Mais là, avec " Superstition" les Banshees patinent. Si les titres pop froide et ambiances sensuelles passent aisément, la simili dance sucrée, ça casse. Dommage.Les intentions étaient présentes, le plaisir un peu moins.

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › samedi 16 août 2014 - 19:15  message privé !

J'ai un petit faible pour les artistes post-punk qui embrassent le mainstream (Disintegration de The Cure, Deep de Peter Murphy...). Le beat alt-dance de "Kiss Them for Me" situe direct cet album dans son époque, tandis que "Softly" offre un joli regard en arrière heavenly.

Note donnée au disque :