Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSiouxsie And The Banshees › Voices on the air : the peel sessions

Siouxsie And The Banshees › Voices on the air : the peel sessions

cd | 19 titres | 69:49 min

  • 29/11/77
  • 1 Love In A Void (2:39)
  • 2 Mirage (2:40)
  • 3 Metal Postcard (Mittageisen) (3:34)
  • 4 Suburban Relapse(3:05)
  • 6/2/78
  • 5 5Hong Kong Garden (2:41)
  • 6 Overground (3:10)
  • 7 Carcass (3:42)
  • 8 Helter Skelter (3:30)
  • 9/4/79
  • 9 Placebo Effect (4:23)
  • 10 Playground Twist (3:05)
  • 11 Regal Zone (3:53)
  • 12 Poppy Day (2:04)
  • 10/2/81
  • 13 Halloween (3:38)
  • 14 Voodoo Dolly (6:30)
  • 15 But Not Them (3:32)
  • 16 Into The Light (4:21)
  • 21/1/86
  • 17 Candyman (3:46)
  • 18 Cannons (3:19)
  • 19 Lands End (6:18)

enregistrement

BBC Studios, 1977-1983 (voir tracklist) - Produit par Malcolm Brown (1-4), Tony Wilson (5-12), Dale Griffin (13-16), Mike Robinson (17-19) - Ingés-son : Bill Aitken (9-12) , Dave Dale (5-12) , Martyn Parker (9-12) , Mike Robinson (1-4, 13-16) - Masterisé par Simon Murphy

line up

Budgie (batterie), John Valentine Carruthers (guitare de la 17 à la 19), John Mcgeoch (guitare sur les 13, 14, 16), John Mckay (guitare de la 1 à la 12), Kenny Morris (basse de la 1 à la 12), Steven Severin (basse), Siouxsie (Siouxsie Sioux) (chant)

chronique

Les peel sessions, j’ai toujours trouvé ça intéressant à plus d’un titre. Les écouter à la suite permet de comparer ce que vaut un groupe dans des conditions live avec une qualité d’enregistrement excellente (la réputation des studios de la BBC n’est plus à faire), ce qui met tous les groupes au même niveau, quel que soit leur style, époque ou formation… Les groupes s’y révèlent souvent sous leur vrai jour, à la lumière de cet exercice unique au monde (le ‘live en studio’ n’étant pas une pratique très courante), et les comparaisons sont souvent intéressantes. Surtout que John Peel étant un grand éclectique, tous les genres sont également représentés, du grindcore à la pop écossaise la plus ciselée. Les Banshees de Siouxsie se sont pliés à l’exercice à plusieurs reprises, aussi ce sont pas moins de 19 titres que l’on retrouve sur ce ‘Voices on the air’ (il ne manque que la chanson-titre, justement), à la pochette très classe rappelant plus Joy Division que les habituels artworks du groupe. L’occasion de se rappeler une fois de plus que ce groupe savait se faire sauvage et génial sur scène, en dépit du côté très arrangé de sa musique en studio, du moins à partir de Kaleidoscope. Car les premiers extraits présents ici datent des tout débuts, de ce qu’on pourrait encore appeler la « période punk » du groupe. Si Hong Kong Garden - tube pop et typique de la new wave naissante – n’en sort pas tout à fait grandi, on ne peut pas en dire autant, heureusement, des titres les plus punky du quatuor, qu’il s’agisse des virulents Carcass et Helter Skelter (totalement appropriée par le groupe), judicieusement placé côte à côte, ou d’un Love in a Void exécuté avec une ardeur communicative. Un peu plus loin, les extraits de Juju nous sautent à la gueule avec une véhémence païenne, seulement interrompus par une étonnante apparition des Creatures (qui pourrait bien être la première de leur histoire si je ne m'abuse)...Un Voodoo Dolly toujours aussi terminal, un Halloween sépulcral, aux guitares punk plus acérées que jamais (« trick or treat, trick or treat / the bitter and the swee-heeet ! »), et pour finir un Into the Light dantesque, où les percussions perdent tout leur côté synthétique, dans un état de transe primale survolé par une Siouxsie en mode pythie dédaigneuse. Ces gens avaient le feu sacré, savaient comment replonger dans un état animal en quelques rythmiques bien placées… Et toujours cette constante, sur chaque titre : le chant de la Sioux est parfait, d’une justesse égalant voire dépassant ( !!) les versions studio (écoutez les 2 derniers titres… c’est époustouflant, surtout Land’s End, morceau de bravoure mélancolique et somptueux). Siouxsie Sioux… Plus grande chanteuse des années 80 ? Avec Kate Bush et une mine poignée d’autres, oui, sans doute. Un indispensable pour les amateurs du groupe, ainsi que tout ceux qui croient encore que « punk » et « richesse musicale » sont deux notions inconciliables.

note       Publiée le lundi 17 août 2009

partagez 'Voices on the air : the peel sessions' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Voices on the air : the peel sessions"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Voices on the air : the peel sessions".

ajoutez une note sur : "Voices on the air : the peel sessions"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Voices on the air : the peel sessions".

ajoutez un commentaire sur : "Voices on the air : the peel sessions"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Voices on the air : the peel sessions".

born to gulo › samedi 5 mai 2018 - 09:42  message privé !

"Guerre froide", mais c'est tellement ça ! Merci pour le tuyau, bangster, du coup.

bangster › vendredi 4 mai 2018 - 19:06  message privé !

Bah oui, et Barney Sumner, Hooky et Curtis connaissaient forcément cette pochette, tout comme Martin Hannett car ils s'intéressaient tous à la trajectoire des Banshees. Peter Hook a récemment dit à "Q" magazine que oui << Siouxsie and the Banshees avaient été une de nos grosses influences, ... pour la manière inhabituelle de jouer de la guitare et de la batterie sur leur premier album>>. https://www.qthemusic.com/articles/playlists/playlist-peter-hooks-field-recordings-favourite-live-tracks-stooges-rolling-stones/

dariev stands › jeudi 3 mai 2018 - 21:33  message privé !
avatar

ouh ! bravo !

bangster › mardi 1 mai 2018 - 19:37  message privé !

La pochette ne rappelLe pas le Unknown Pleasures (1979) de Joy Division puisque ce artwork-ci est sorti un an avant ! C'est une reproduction à l'identique du verso de la pochette du single "Hong Kong Garden" paru en 1978. C'était pour illustrer la b-side "Voices" (Oh The Air)... On met 5 boules pour cette excellent compil', les versions cold guerre froide des 4 chansons de Join Hands, sont d'une radicalité post-punk phénoménale (Elles proviennent d'une session de Février 1979, oui la chronologie est importante): 'Poppy Day' (on retire le chant et on a un instru de Joy Division justement), 'Placebo Effect' est un autre sommet. Cette compil' est aussi indispensable pour la version de 'Overground', qui comporte ici un orgue Hammond très cool pour le coup

https://img.discogs.com/RzeUzdWSlbbw7q4nuo1nsdMU6yM=/fit-in/300x300/filters:strip_icc():format(jpeg):mode_rgb():quality(40)/discogs-images/R-1633645-1233509468.jpeg.jpg

Twilight › mardi 25 août 2009 - 11:21  message privé !
avatar

Pour Siouxsie and the Banshees, il vient de sortir un coffret/livre avec 3 cds + un DVD des enregistrements pour la BBC je crois...

Note donnée au disque :