Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFBrigitte Fontaine › Rue Saint Louis en l'Ile

Brigitte Fontaine › Rue Saint Louis en l'Ile

  • 2004 • Virgin 72434732362 1 • 1 CD

14 titres - 50:09 min

  • 1/ Betty Boop en Août (3:13)
  • 2/ Sous 200 watts (2:31)
  • 3/ Rue Saint Louis en l'Ile (4:26)
  • 4/ La veuve Clicquot (3:37)
  • 5/ Fréhel (3:47)
  • 6/ Le voile à l'école (2:31)
  • 7/ Mado (2:45)
  • 8/ La chanson de Simone (3:21)
  • 9/ Le nougat (3:31)
  • 10/ Et caetera (4:05)
  • 11/ Eloge de l'hiver (4:23)
  • 12/ Le grand jamais (4:05)
  • 13/ Folie (5:12)
  • 14/ L'homme à la moto (2:12)

enregistrement

Home-studio Maligou et studios de la Seine, Paris, France ; sauf "Rue Saint Louis en l'Ile", Substudios, Paris, France, 2004.

line up

Jean-philippe Audin (violoncelle), Patrick Baudin (batterie), Jean-eflam Bavouzet (claviers et piano), Areski Belkacem (percussions), Areski Belkacem (banjo), Frédéric Deville (violoncelle), Jean-paul Flores (guitare), Tox Geromini (Tox) (guitare), Bobby Jocky (basse), Didier Malherbe (ocarina, doudouk, saxophone soprano), Dondieu Divin, Rémy Sanchez (programmations), String Machine, Gustavo Beytelman (arrangements de cordes), Dondieu Divin, Rémy Sanchez (claviers et piano), M, Manu Vigouroux, Serge Lopez (guitares), Julien Talavera (basse), Gérard Tempia, Christophe Guiot, Arnaud Nuvulone (violon), Noëlle Santos (alto), Tony Marcos (percussions), Daniel Mille, Rémy Sanchez (accordéon), Nini Flores (bandonéon)

remarques

chronique

Styles
chanson
electro
pop
Styles personnels
chanson française

Ce qui reste commun à tous les albums de Brigitte Fontaine, c'est sa voix (un peu remodelée par la cigarette au fil du temps, il est vrai), son chant, sa manière de s'exprimer qui alterne le vrai grand lyrisme avec un ton effronté de petite fille gâtée. Rien que cela fait qu'on ne peut rester indifférent à cette artiste. La pochette de ce dernier opus, sorti en 2004, pourrait carrément nous faire croire à un retour en enfance ; c'est pourtant, là encore, un disque assez hétéroclite, moins riche en collaborations diverses que "Kékéland", et pour cette raison à la fois moins varié et un beaucoup plus ennuyeux. Brigitte Fontaine, c'est sûr, ne cherche plus à innover, à inventer. Elle se contente de rentabiliser le succès que lui a valu son précédent disque, mais elle le fait plutôt mal. Dominé par des arrangements électro-pop assez passe-partout, le disque n'est pas non plus remarquable par ses textes, pour la plupart très anodins, anecdotiques et même pas drôles. Seules se détachent la chanson éponyme, évocation du quartier de Paris hanté depuis des lustres par la chanteuse (peut-être en vous y promenant aurez-vous la chance de la rencontrer ?) et dont la douce nostalgie est véhiculée par l'électro-tango lounge de Gotan Project (enfin pour ma part, et au risque d'être taxé de vieux ringard, j'ai quand même toujours préféré entendre Astor Piazzola interprété par Richard Galliano à l'accordéon) ; ainsi que "Folle", chanson belle et dépouillée (accompagnement au piano seul) dans laquelle Brigitte Fontaine se livre à une noire et moqueuse introspection. Pour le reste, je ne vois pas grand-chose à sauver, ni les sonorités arabo-andalouses d'Areski sur "Le voile à l'école", dont les paroles tombent comme un cheveu sur la soupe, ni le duo avec Mouss et Hakim de Zebda dans "Le nougat", et encore moins l'inutile reprise de "L'homme à la moto" qui conclut le disque. Un dernier album bien triste, donc... la Fontaine est-elle tarie ?

note       Publiée le jeudi 7 juillet 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Rue Saint Louis en l'Ile".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rue Saint Louis en l'Ile".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rue Saint Louis en l'Ile".

vieille fessée › jeudi 23 juillet 2015 - 19:39  message privé !

Vous êtes dur avec Brigitte et pourtant il ni y a pas de quoi...

Note donnée au disque :       
prowler › mercredi 26 janvier 2011 - 17:34  message privé !

Alors elle c'est pareil que Bjork , je peux pas la blairer.Ca fait pas avancer le schmilblick mais ça soulage...

Arno › jeudi 8 octobre 2009 - 22:35  message privé !

Le suivant est beaucoup plus homogène... Libido... qu'il s'appelle... Mais c'est pas la joie non... Apparemment, elle a sorti un nouveau y a pas longtemps... "Prohibition"...

Note donnée au disque :       
Jacques Capelovici › vendredi 11 septembre 2009 - 13:51  message privé !

Björk a pris un méchant coup de vieux

guehlyn › lundi 16 octobre 2006 - 14:22  message privé !
Ouh là ! Effectivement elle navigue sur son succès. Sa voix a toujours été limite mais son originalité a toujours fait le reste... Là, c'est en continuité et pas super original par-rapport à ce qu'elle a fait avant... On est loin du chef d'oeuvre qu'était "Comme à La Radio"
Note donnée au disque :