Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPearl Jam › Live at the Garden

Pearl Jam › Live at the Garden

36 titres - 205:00 min

  • 1/ Love Boat Captain - 2/ Last Exit - 3/ Save You - 4/ Green Disease - 5/ In My Tree - 6/ Cropduster - 7/ Even Flow - 8/ Gimme Some Truth - 9/ I Am Mine - 10/ Low Light - 11/ Faithful - 12/ Wishlist - 13/ Lukin - 14/ Grievance - 15/ 1/2 Full - 16/ Black - 17/ Spin the Black Circle - 18/ Rearviewmirror - 19/ You Are - 20/ Thumbing My Way - 21/ Daughter - 22/ Crown of Thorns - 23/ Breath - 24/ Betterman - 25/ Do The Evolution - 26/ Crazy Mary - 27/ Indifference - 28/ Sonic Reducer - 29/ Baba O'Riley - 30/ Yellow Ledbetter - 31/ Throw Your Arms around Me - 32/ Dead Man - 33/ Bushleaguer - 34/ Fortunate Son - 35/ Down - 36/ All Those Yesterdays

enregistrement

Madison Square Garden, New York City, USA, 8 juillet 2003

line up

Jeff Ament (basse), Boom Gaspar (fender rhodes, hammond B3), Matt Cameron (batterie), Steve Diggle (guitare sur 29), Stone Gossard (guitare), Ben Harper (chant, guitare), Mike Mccready (guitare), Eddie Vedder (chant, guitare), Tony Barber (basse), Mark Seymour (chant)

chronique

Styles
rock
Styles personnels
grunge

Pearl Jam n'est plus ce qu'ils étaient. Et puis les temps changent. Les modes passent. Y en a aussi qui s'en foutent ; demandez aux Stones. Quel sens faut-il donner à tout cela quand on devient un phénomène de mode, un phénomène de foire ? Une espèce de relique vivante qu'on s'efforce de vous convaincre d'aller admirer toujours pour la dernière fois, avant la prochaine, souvent dans des conditions calamiteuses à un tarif, lui, proprement scandaleux... Tout ça pour quoi ? Pour pouvoir dire un jour à nos petits enfants qu'on les a vu - ça leur fera une belle jambe, eux qui auront déjà fait deux séjours sur la Lune - ou serait-ce plutôt pour permettre de renflouer le compte en banque de coquilles vides qui trimballent leur carcasse en attendant que la grande faucheuse vienne les surprendre au beau milieu de la nuit, en souvenir des deux ou trois minutes de frisson qu'une de leur chanson nous avait procuré à l'époque, aujourd'hui déclinée en musique publicitaire vantant les mérites d'une poudre à lessiver ré-vo-lu-tion-naire ? C'est le grand cirque du rock'n'roll. Pearl Jam y a longtemps résisté. De sa longue bataille contre le géant américain Ticketmaster, le groupe de Seattle en est ressorti meurtri. Vaste ironie de savoir que la quantité non négligeable de live officiels qui circulent les concernant stigmatisent tous une époque où le groupe n'avait déjà plus grand chose à dire. "Live at the Garden" nous permet de joindre l'image au son, et parfois on se dit qu'ils auraient mieux fait de s'abstenir (mais qu'est-il donc arrivé à Mike McReady ?). Ce double DVD revient essentiellement sur le répertoire de "Binaural" et "Riot Act", deux purs produits formattés Pearl Jam, mais vidés de ce qui autrefois était encore leur âme. Les quelques titres qui s'aventurent dans leur glorieux passé enflamment le Madison Square Garden sans que l'on puisse sentir Pearl Jam vraiment s'émoustiller. Pourtant, je crois dur comme fer qu'Eddie Vedder et ses comparses sont des gens sincères. C'est bien ce qui me chagrine le plus dans toute cette affaire.

note       Publiée le mercredi 10 août 2005

partagez 'Live at the Garden' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live at the Garden"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live at the Garden".

ajoutez une note sur : "Live at the Garden"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live at the Garden".

ajoutez un commentaire sur : "Live at the Garden"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live at the Garden".

NevrOp4th › mardi 9 mai 2006 - 08:53  message privé !
Très bon live et très bonne presence scénique, moi personellement pearl jam ne me déçoit pas sur ce DvD. Au Contraire, j'ai trouvé que les titres s'enchainé vraiment bien, il y a une entente au sein du groupe que beaucoup de groupe ( croyez moi) envie beaucoup. Pratiquement tout les tubes sont joué, Veder est toujours aussi bon au Chant. Un Concert honnête, je dirais chaleureux, ou le publique s'amuse avec le groupe et vice versa
Note donnée au disque :       
Dun23 › samedi 7 janvier 2006 - 16:03  message privé !
Pearl Jam reussit ici, et c'est pas un mince exploit, à me faire franchement apprecier les titres de No Code, Yield ou même Vitalogy (bien que cet album , malgré son côté remplissage, soit supérieur aux 2 autres). Le résulat: un groupe mature, mené de front par Vedder, un certain détachement vis à vis du public mais une générosité à ne pas mettre en doute (Vous en connaissez beaucoup des groupes ricains qui dépassent l'heure vingt rappels compris). Bref, comme le dit Progmonster, un groupe auquel manque sans aucun doute la magie des premiers instants mais il lui en reste l'illusion.
Note donnée au disque :