Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPearl Jam › Live on two legs

Pearl Jam › Live on two legs

16 titres - 71:11 min

  • 1/ Corduroy (5:05) - 2/ Given to Fly (3:53) -3/ Hail, Hail (3:43) - 4/ Daughter (6:47) - 5/ Elderly Woman Behind the Counter in a Small Town (3:49) - 6/ Untitled (2:02) - 7/ MFC (2:28) - 8/ Go (2:41) - 9/ Red Mosquito (4:02) - 10/ Even Flow (5:17) - 11/ Off He Goes (5:42) - 12/ Nothingman (4:38) - 13/ Do the Evolution (3:45) - 14/ Betterman (4:06) - 15/ Black (6:55) - 16/ F*ckin' Up (6:17)

enregistrement

USA, tournée 1998

line up

Jeff Ament (basse), Matt Cameron (batterie), Stone Gossard (guitare), Mike Mccready (guitare), Eddie Vedder (chant, guitare)

chronique

Styles
rock
Styles personnels
grunge

Soutenu par un appui public massif et confiant quant au résultat au regard du poids financier qu'ils incarnent, Pearl Jam était convaincu que leurs voix seraient entendues dans la cause qui les opposait au géant américain Ticketmaster. Seulement, le vent tourne. Même pour Pearl Jam. Leur boycott des grandes salles chapeautées par l'organisateur a en grande partie miné leur impact sur le grand public, ayant comme fâcheuse répercussion une baisse considérable de leurs chiffres de vente, entraînant du coup la disparition de ce poids qu'ils pensaient encore incarner. Mauvais concours de circonstance, les ventes de "Yield" étaient encore plus mauvaises que celles de "No Code" alors que Pearl Jam essaya précisement de recoller au succès par l'entremise de ce disque. Mauvais calcul. Au final, Pearl Jam n'obtint pas gain de cause et le quintette pouvait regagner les planches et parcourir les States de haut en bas, et de gauche à droite, pour reconquérir ce public qu'il s'était mis progressivement à dos, aveuglés par leur détermination. "Live on Two Legs" a été publié dans l'urgence, huit mois après la publication de leur dernier disque studio. Aidé par une playlist exemplaire qui revisite parmi les meilleurs titres issus du répertoire de chacun de leurs albums (ils sont tous là, de "Ten" à "Yield"), Pearl Jam profite de l'occasion pour nous présenter son nouveau batteur, leur quatrième, Matt Cameron, rescapé de Soundgarden. Un excellent choix s'il en est. Et une collaboration qui, on l'espère, se prolongera au delà de l'exercice en concert. Si l'interprétation est honnête, elle ne regorge pas de cette vitalité débordante qui illuminait le packaging spécial du "Live in Atlanta". Et Pearl Jam a beau "être en vie sur ses deux jambes", le groupe paraît quand même ici un peu mou du genou. Bon, et quant à tous ceux qui seraient tentés de me demander si je compte m'atteler prochainement à la rédaction des chroniques de leurs cinquantaine de bootlegs officiels, je leur dirais non. Faut pas pousser tout de même...

note       Publiée le samedi 1 novembre 2003

partagez 'Live on two legs' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live on two legs"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live on two legs".

ajoutez une note sur : "Live on two legs"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live on two legs".

ajoutez un commentaire sur : "Live on two legs"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live on two legs".

Ramon › mercredi 10 juillet 2013 - 11:12  message privé !

Franchement ce live monté avec des titres enregistrés lors de différents shows manque de cohésion, quand on sait ce que donne un concert du groupe de visu, on ne peut être que frustré.

Note donnée au disque :       
COLDSTAR › samedi 1 novembre 2003 - 22:14  message privé !
Ce CD je l'ai depuis plus de 4 ans et j'ai dû me l'infliger 3 fois en entier en tout et pour tout. Pourtant, c'est pas franchement mal: c'est même assez sympa les 20 premières minutes, mais non seulement ce n'est pas mon style de prédilection, mais en plus c'est bien mou du genou comme dit Proggy. Je ne saurai jamais si ce groupe mérite sa bonne réputation parce que je ne suis pas prêt d'acheter leurs autres disques. 3/6 et par politesse et encore
Note donnée au disque :