Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPearl Jam › Dissident - Live in Atlanta

Pearl Jam › Dissident - Live in Atlanta

23 titres - 110:19 min

  • 1/ Dissident [studio] (3:50) - 2/ Release (4:54) - 3/ Rearviewmirror (5:30) - 4/ Even Flow (5:04) - 5/ Dissident (3:24) - 6/ Why Go (3:49) - 7/ Deep (4:42) - 8/ Jeremy (5:30) - 9/ Glorified G (3:19) - 10/ Daughter (5:07) - 11/ Go (2:57) - 12/ Animal (2:44) - 13/ Garden (6:52) - 14/ State of Love and Trust (3:58) - 15/ Black (5:45) - 16/ Alive (5:08) - 17/ Blood (3:39) - 18/ W.M.A. (6:25) - 19/ Elderly Woman Behind the Counter in a Small Town (3:43) - 20/ Rats (4:37) - 21/ Once (3:21) - 22/ Porch (11:01) - 23/ Indifference (5:00)

enregistrement

The Fox Theater, Atlanta, Georgie, USA, 3 avril 1994

line up

Dave Abruzzezze (batterie), Jeff Ament (basse, voix), Stone Gossard (guitares, voix), Mike Mccready (guitares, slide guitar, voix), Eddie Vedder (chant, guitare)

chronique

A l'orée de son succès interplanétaire, Pearl Jam, en fine équipe avisée, avait déjà compris tout le potentiel qu'ils pouvaient tirer de campagnes promtionnelles à coup d'objets spéciaux à tirage limité. Préfigurant, de loin, l'opération Live que le groupe lancera en 2000 après la tournée "Binaural", nos cinq grungemen profitent de la sortie de leur dernier single en date, "Dissident", pour proposer un produit qui fera date... Un objet collector, un digipack, prévu pour accueillir trois cds, et contenant, d'ores et déjà, le susdit single avec, en plus, six titres en concert ; le but de l'opération étant bien entendu de pousser le consommateur à se procurer les deux autres singles à paraître dans cette série afin de transformer l'objet en un témoignage en concert de haute voltige complètement inédit. Trois disques, et pas moins de 23 titres, illustrant l'heure de gloire de Pearl Jam, c'est à dire ses tous débuts, chose qu'il ne nous est plus possible d'écouter aujourd'hui. C'est la deuxième incarnation du groupe qui s'exprime ici, la même qui vient de sortir "Vs.", confirmant le virevoltant Dave Abbruzzese au poste de batteur officiel du groupe, diablement efficace et précis, mais peut-être un peu trop technique et maniaque du détail sur les bords pour se fondre parfaitement dans leur musique. La prise de son est excellente et la performance en elle même, à peu de choses près l'intégralité du concert d'Atlanta en avril 1994, vaut le détour. Ce sont évidemment les albums "Ten" et "Vs." qui sont représentés, faisant l'impasse uniquement sur l'apaisant "Oceans" du premier album et l'extatique "Leash", du second. Dommage. On a même droit à un inédit en concert, "State of Love and Trust", pas incontournable mais bien sympa tout de même. En clair, ce déguisé "Live in Atlanta" a tout pour concourir au titre du plus symbolique album en concert de Pearl Jam. Continuez à aller fouiller dans les bacs de vos disquaires d'occasion, ça vaut franchement la peine de mettre la main dessus...

note       Publiée le samedi 1 novembre 2003

partagez 'Dissident - Live in Atlanta' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Dissident - Live in Atlanta"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Dissident - Live in Atlanta".

ajoutez une note sur : "Dissident - Live in Atlanta"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dissident - Live in Atlanta".

ajoutez un commentaire sur : "Dissident - Live in Atlanta"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dissident - Live in Atlanta".

Ramon › mercredi 10 juillet 2013 - 10:59  message privé !

la rage des deux premiers disques en live. Depuis le groupe a dépassé Grateful Dead dans la production de ce genre d'albums. Celui-ci n'en est pas moins incontournable.

Note donnée au disque :       
daï › vendredi 12 mars 2010 - 00:14  message privé !

j'ai ce "triple" live et "State of Love and Trust" (tiré de la BO du film "singles") est un des meilleurs titres de PJ, régulièrement joué en live encore aujourd'hui.