Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPearl Jam › Riot act

Pearl Jam › Riot act

15 titres - 54:09 min

  • 1/ Cant Keep (3:39)
  • 2/ Save You (3:50)
  • 3/ Love Boat Captain (4:36)
  • 4/ Cropduster (3:51)
  • 5/ Ghost (3:15)
  • 6/ I Am Mine (3:35)
  • 7/ Thumbing My Way (4:10)
  • 8/ You Are (4:30)
  • 9/ Get Right (2:38)
  • 10/ Green Disease (2:41)
  • 11/ Help Help (3:35)
  • 12/ Bu$hleaguer (3:57)
  • 13/ 1/2 Full (4:10)
  • 14/ Arc (1:05)
  • 15/ All or None (4:37)

enregistrement

Studio X, Seattle, USA, 2001-2002

line up

Jeff Ament (basse), Boom Gaspar (fender rhodes, hammond B3), Matt Cameron (batterie, percussions, guitare), Stone Gossard (guitare), Mike Mccready (guitare), Eddie Vedder (chant, guitare), Adam Kasper (piano), George Webb (guitare), Greg Keplinger (batterie)

chronique

Styles
rock
folk
Styles personnels
post grunge

"Riot Act" a des airs de "No Code". C'est d'ailleurs un peu son demi-frère. Introverti comme celui-ci, et recontaminé par ce côté sombre qui avait fait de "Vitalogy" leur album le plus viscéral. Touché de plein fouet par l'après 11 septembre et la gestion catastrophique de la crise (immortalisé sur l'explicite "Bu$hleaguer") et un drame beaucoup plus proche du groupe qui est le décès de neuf de leurs fans lors d'un de leurs concerts au Danemark (relaté dans "Love Boat Captain"), il n'en fallait évidemment pas plus à Stone Gossard et ses amis pour sombrer dans une vision peu réjouissante du monde qui les entoure. Mais là où, jadis, ils choisissaient de se soulager par une poussée d'adrénaline, Pearl Jam intériorise ses blessures et ses souffrances pour les mûrir d'avantage et en faire de formidables exutoires. Par ailleurs, et comme souhaité, la collaboration de Matt Cameron aux compositions du groupe se fait plus active ("Save You", "Cropduster", le très prenant "You Are" et "Wanted to Get Right") et est très certainement un des facteurs de ce changement en profondeur qui permet au groupe de ressurgir la tête haute de ce marasme dans lequel il s'était enlisé dès la seconde moitié des années quatre-vingt dix. Avec le temps, ils ont fini par devenir un peu les Rolling Stones d'une nouvelle génération d'auditeurs qui, tout comme la précédente, semble pouvoir continuer à être bercée éternellement par les mêmes complaintes que chacun croirera leur être adressé à titre personnel. Pearl Jam a grandi en même temps que son public, et l'heure n'est plus à la légerté ou la désinvolture. Le côté Neil Young ne les lâche plus depuis "No Code" et c'est sans surprises que l'on retrouve ici encore quelques unes de ces ballades paresseuses et poussiéreuses d'un autre temps ("Thumbling My Way", "All or None"). Disons-le, "Riot Act" est un album qui ne se laisse pas apprivoiser aussi facilement que "Binaural"; il s'organise autour d'une série de quinze titres qui ont volontairement choisis de dévoiler leurs charmants petits travers en symbiose avec le degré d'implication de l'auditeur.

note       Publiée le samedi 1 novembre 2003

partagez 'Riot act' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Riot act"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Riot act".

ajoutez une note sur : "Riot act"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Riot act".

ajoutez un commentaire sur : "Riot act"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Riot act".

Ramon › mercredi 10 juillet 2013 - 11:21  message privé !

Plus de dix (!) ans de carrière pratiquement sans accroc, c'est déjà un exploit et la qualité reste constante: Love Boat captain, Ghost, I am mine et surtout le splendide All or none que je range personnellement dans la même catégorie que Black, le seul défaut du disque étant qu'il est un peu trop long.

Note donnée au disque :       
enslaver_666 › samedi 6 mars 2010 - 19:03  message privé !

Après le léger « Binaugural », arrive un gros morceaux à assimiler dans cette discographie. « Riot Act », et sa pochette qui rappelle presque celles que l’on voit sur les vieux albums de death metal, poursuit sur le chemin emprunté sur son prédécesseur mais est aussi marqué par un esprit noir et triste, ce qui en fait un album difficile à absorber. Pearl Jam pousse également plus loin son style, faisant de « Riot Act », l’album le plus approfondi et complexe de la discographie. Le groupe ne se gène pas non plus pour expérimenté de nouvelles sonorité, dont une plus grande utilisation qu’à l’habitude du clavier. Par contre, Pearl Jam reste Pearl Jam et leur fidélité à leurs débuts demeure et c’est ce qui fait que malgré cette lourdeur, le groupe continue à nous séduire ici et là, notamment avec les « Can’t Keep », « Love Boat Captain », « Thumbing my Way » et surtout, pour moi, « I Am Mine » (la perle de cet album !). Malgré tout, « Riot Act » ne figure pas dans mes préférés de PJ principalement pour la raison que son écoute devient laborieuse plus l’album avance : Trop long, manque de mordant dans la 2e partie, quelques titres sans réelle valeur, etc. Malgré que l’album mérite une bonne mention, nous sentons que les années fructifiantes de Pearl Jam arrivent à terme bientôt. L’avenir confirmera qu’effectivement, « Riot Act » est le dernier album de groupe qui nous a offert du matériel qui mérite le détour.

Note donnée au disque :       
gr3gou › lundi 18 septembre 2006 - 22:26  message privé !
Honnettement, j'arrive toujours pas à me faire a cette album. J'en retiens rien !
Note donnée au disque :       
Dun23 › samedi 7 janvier 2006 - 15:56  message privé !
J'aime ce Riot Act, pas autant que son prédécesseur mais bon, je l'aime ne serait ce que pour ce titre lumineux All or None. Un très bon cru et je me languis d'un nouvel album et de la tournée qui va avec pour enfin les voir sur scène.
Note donnée au disque :