Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCJohn Carpenter › Lost Themes

John Carpenter › Lost Themes

cd • 9 titres • 47:53 min

  • 1Vortex04:44
  • 2Obsidian08:24
  • 3Fallen04:44
  • 4Domain06:33
  • 5Mystery04:35
  • 6Abyss06:06
  • 7Wraiths04:30
  • 8Purgatory04:38
  • 9Night03:38

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Composé, interprété et enregistré par John Carpenter, Cody Carpenter et Daniel Davies.

line up

John Carpenter, Cody Carpenter, Daniel Davies.

remarques

Il existe plusieurs éditions limitées vinyles de couleurs et textures différentes.
Disponibles sous divers formats numériques.

chronique

Styles
musique de film
musique électronique
progressif
Styles personnels
welcome back john !

Oh joie ! John Carpenter sort de sa retraite ! Bon, pas de scénario ou de réalisation au programme, mais un véritable album, un "fucking full-length" comme on dit en bon français. Encouragé par son fiston Cody, lui-même musicien dans des registres bigarrés Big John s’enthousiasme à l’idée de créer une bande-son imaginaire à sa façon (on peut y ajouter l’influence des jeux vidéos dont Carpenter est très friand) mais sans les contraintes de continuité visuelle et les atermoiements inhérents à la mise en scène pour faire frein. Une liberté créatrice que la technologie courante va épauler, comme un "update" du son Carpenter sans en dénaturer l’essence profonde. Et clairement, "Lost Themes" est une véritable célébration de ce son, émanation des pionniers de la musique électronique, du krautrock et de l’éthique DIY qui caractérise le Carpenter des années 80 et 90. Je renâcle à l’idée de vous présenter la chose comme une bande-son rétro, car même si l’ethos est la même Big John n’est pas seul : la jeune génération représentée par Cody et Daniel Davies est là pour donner de la chair, développer ces idées qui n’était que "cues" de films en véritable œuvres de plusieurs minutes. Territoire familier donc, mais Ô combien jouissif ! Dès "Vortex" on s’imagine croiser Snake Plissken qui nous demande du feu, et chaque titre est un petit trip en terres progressives, synthpop, ambient et j’en passe. Le tout vous l’aurez compris, à la sauce Carpenter que l’on aime. Comment ne pas fondre à l’écoute du mélancolique et catchy (et épique il faut le dire) "Obsidian", au pop "Domain" cheesy en diable mais tellement fun (Jack Burton, man !) ou au sublime "Wraith" ? Oui "Lost Themes" est la matérialisation en album plein et habité d’un artiste / musicien / interprète qui prend son pied à revisiter son univers sonore, tout en ouvrant une porte vers une autre dimension qui en demeure néanmoins familière (vous n’êtes pas à une contradiction près ?). Un petit bonheur qui en plus de durer à le culot de ne marquer que le début d’une superbe renaissance. A ne pas rater.

note       Publiée le mercredi 30 septembre 2020

Dans le même esprit, Marco vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Lost Themes".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lost Themes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lost Themes".

Raven › mardi 6 octobre 2020 - 11:29  message privé !
avatar

"Obsidian" reste encore et toujours la plus saillante. Elle me fait des frissons dans l'occipital comme le générique de Fort Boyard (d'ailleurs ça m'étonnerait pas qu'ils l'utilisent déjà dans Envoyé Spécial).

Note donnée au disque :       
Raven › mercredi 30 septembre 2020 - 21:40  message privé !
avatar

Le second est meilleur. Plus frais.

Note donnée au disque :       
Twilight › mercredi 30 septembre 2020 - 21:31  message privé !
avatar

Oui, très sympa, je le possède aussi. Peut-être pas 5 boules mais 4,5 de sûr. Je doutais un peu, me disant que sans le support d'un film, ces pièces seraient fades mais pas du tout, ce qui démontre le talent musical de Carpenter.

Note donnée au disque :