Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Thief

Tangerine Dream › Thief

8 titres - 39:07 min

  • 1. Beach Theme (3:44)
  • 2. Dr. Destructo (3:21)
  • 3. Diamond Diary (10:51)
  • 4. Burning Bar (3:14)
  • 5. Beach Scene (6:48)
  • 6. Scrap Yard (4:42)
  • 7. Trap Feeling (3:00)
  • 8. Igneous (4:48)

enregistrement

Enregistré au Polygon Studios, à Berlin, en 1980

line up

Christopher Franke (keyboards, synthétiseurs, séquenceur et percussions), Edgar Froese (keyboards, synthétiseur, mellotron & guitares), Johannes Schmoelling : Keyboards, synthétiseur & piano

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique berlin school

C’est peu après avoir terminé Tangram que TD embarquait dans le projet de trame sonore du film de Michael Mann, Thief, ou Le Solitaire. Contrairement à Sorcerer, cette musique sera écrite alors que le film est en boîte, facilitant la vision que les membres du Rêve Mandarin pouvaient bien en avoir. Et, comme le film, la musique est corsée. Plus rock qu’électronique, la guitare d’Edgar prédomine sur les strates synthétiques qui surplombent constamment les structures musicales. Chris Franke expérimente son séquenceur en y introduisant des lignes de percussions rotatives, qui déboulent à fond de train et nuancent les rythmes d’une façon irréaliste, comme sur Diamond Diary. Qui ne se souvient pas de Beach Theme? Un titre lourd, sensuel et lancinant qui déambule avec désinvolture sur un synthé déchirant qui mélange ses sonorités avec la six-cordes à Froese. La guitare y est superbe, faisant de Beach Theme un hymne à l’amour. Hymne qui est repris avec une guitare plus vicieuse sur Beach Scene. Dr. Destructo est à l’image des scènes d’action du film. Un bon rythme accéléré sur de bon riffs et solos de guitare. Diamond Diary est un pur bijou…séquentiel. Sur une intro atmosphérique et des notes de synthé en suspension, on entend au loin une ligne basse qui semble rouler. En fait, elle déboule comme un chemin de fer. Le rythme est animé par un séquenceur qui dévale ses percussions roulantes sur les grosses riffs de guitares de Froese. L’ambiance est endiablée, survoltée. C’est la première ébauche de Silver Scale et on a l’impression de courir dans du yaourt, tant les rythmes croisent des moments atoniques, qui semblent bouger. En fait, le rythme ralenti avec de bonnes strates de synthé, mais la ligne séquentielle roule toujours en toile de fond. Il y a un superbe passage atmosphérique où on entend la séquence en mono linéaire, qui prépare son roulement. C’est tout simplement fumant. Un bon moment dans la MÉ, caché sur une trame sonore? Ah…c’est la beauté de la MÉ; l’irréaliste sonore côtoie la plus réaliste des atmosphères. Le séquenceur de Franke, lâché lousse, poursuit ses roulements avec Burning Bar, un titre plus lent, avec un superbe synthé, à la fois symphonique et moqueur, qui rappelle les premières œuvres solos de Peter Baumann. Un beau titre qui a un petit quelque chose de particulier, qui fait accrocheur. Scrap Yard poursuit le rythme séquentiel de Diamond Dary et la guitare démentielle de Froese sur des strates symphoniques très pesantes. Avec Trap Feeling, nous croisons le seul moment vraiment atmosphérique sur Thief. Un synthé mellotronné enveloppant qui remue à peine ses accords. Plus nerveux et plus rond, Igneous virevolte sur des percussions claquantes et vaporeuses dans un univers sombre et lent, avec une teinte de Far West. Surtout avec les louvoiements des loups, à l’affût dans une obscurité métallique. Un titre qui secouera ses cendres jusque sur Exit. Avec une telle trame sonore, on comprend l’engouement des producteurs de l’industrie cinématographique pour la musique de Tangerine Dream. Curieux et passionnés, les membres du Dream sont aussi créatifs. Ils réussissent à donner aux images une structure sonore si réaliste qu’elle se fond, par magie, aux décors et aux histoires.

note       Publiée le dimanche 3 septembre 2006

partagez 'Thief' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Thief"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Thief".

ajoutez une note sur : "Thief"

Note moyenne :        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Thief".

ajoutez un commentaire sur : "Thief"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Thief".

Demonaz Vikernes › mardi 20 décembre 2016 - 16:00  message privé !

Petit plaisir coupable celui là. Pas vu le film mais j'aime ce genre d'ambiances en général. Et Diamond Diary est vraiment excellent. 4,5/6

Note donnée au disque :       
Misquamacus › lundi 13 juillet 2015 - 00:36  message privé !

Encore une excellente BO d'ambiance de TD. Et comme précisé dans un commentaire précédent, le film "Drive" et son compositeur se sont LARGEMENT inspirés de ce petit chef d’œuvre de Mann (et de TD)

cyberghost › mercredi 11 février 2015 - 18:29  message privé !

La classe absolue ! Y a-t-il d'autres bon disque de TD qui se rapprochent plus particulièrement de cette BO ?

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane › mercredi 2 novembre 2011 - 00:21  message privé !

Je viens de voir le film, superbe BO effectivement qui accompagne bien les prises de vues nocturnes de Chicago par Michael Mann. En fait, ce film me fait penser à un autre que j'ai vu il y a quelques semaines, "Drive" de Nicolas Refn : même type de polar, même héro solitaire et la BO de Cliff Martinez renvoit également aux sonorités électroniques 80's d'un certain Tangerine Dream...

Note donnée au disque :       
Coltranophile › jeudi 30 juillet 2009 - 10:53  message privé !

A noter qu'il existe deux versions de la BO: le dernier titre "Igneous" étant remplacé sur la deuxième par le titre "Confrontation" (de Craig Safan et non de TD) qui accompagne la scène finale du film. Acheté et approuvé, belle B.O illuminée par "Diamond Diary".

Note donnée au disque :