Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVenetian Snares › Filth

Venetian Snares › Filth

cd | 10 titres

  • 1 Deep Dicking [5:49]
  • 2 Crashing The Yogurt Truck [5:37]
  • 3 Labia [3:03]
  • 4 Mongoloid Alien [6:26]
  • 5 Chainsaw Fellatio [4:40]
  • 6 Kimberly Clark [6:57]
  • 7 Calvin Kleining [3:49]
  • 8 Kakarookee Hates Me [4:14]
  • 9 Splooj Guzzlers [4:35]
  • 10 Pussy Skull [6:26]

line up

Aaron Funk

chronique

Styles
electro
jungle
Styles personnels
acid

En voilà une chronique qui aura mis du temps à me sortir de la rondelle. Non pas que Filth soit plus indigeste qu'un autre Venetian Snares, mais il est simplement moins évident aux premières écoutes que le Detrimentalist auquel il succède. Si ce dernier prenait racine dans un mélange de rave 90's et de jeux d'arcade, celui-ci pousse le bouchon encore plus loin dans l'acid reprenant là où Aphex Twin l'avait laissé en 1993 et lui injectant une bonne dose de jungle. L'artwork intérieur du livret résume bien le truc, avec une TB-303 et deux de ses clones en train de mariner dans des jarres de je-ne-sais-quoi. Les titres, eux, annoncent par leurs jeux de mots pourris la teneur des samples, obscènes jusqu'à la moëlle, avec un petit côté Windowlicker jusque dans le son, pour enfoncer le clou de ma comparaison antérieure. Et comme toujours avec Venetian Snares, l'album coule naturellement, d'une seule traite, même s'il n'est pas évident de séparer un titre d'un autre (ce qui me posait problême à la base, mais ce n'est pas comme si c'était pas déjà le cas avec l'acid en général). En plus ce n'est même pas vrai, 'Chainsaw Fellatio' balise plutôt bien le point de non-retour, avec son roucoulement de lowrider des plus outrageux. L'autre point de tension c'est 'Kararookee Hates Me' qui nous emporte dans les tréfonds des vieilles compiles The Sound of Acid Core en s'excusant nullement. À écouter avant ou après le légendaire 'Innovation In The Dynamics Of Acid' d'Universal Indicator, en se souvenant que Richard James, avant d'être Mozart (sic), c'était surtout un producteur acid hors pair. Et Aaron Funk, volontairement ou non, lui rend ici un hommage efficace et corrosif.

note       Publiée le samedi 22 décembre 2012

partagez 'Filth' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Filth"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Filth".

ajoutez une note sur : "Filth"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Filth".

ajoutez un commentaire sur : "Filth"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Filth".

Klarinetthor › dimanche 4 août 2013 - 14:15  message privé !

en concert au Glazart avec Igorrr; mardi 10 septembre

p2h › dimanche 23 décembre 2012 - 19:35  message privé !

je trouve que VS se fout de la gueule du monde depuis Rossz Csillag Alatt Született... 2 périodes bien distinctes chez lui: 1998 à 2005 et 2006 à aujourd'hui. Qd on a gouté à la première periode le reste devient vite indigeste

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › samedi 22 décembre 2012 - 19:00  message privé !

"les vieilles compli Sound of acid core...dans le mille emil...j'étais fan de cette serie de compile étant ado. disons que c'est la version " j'ai pris de la bouteille" sans mauvais jeu de mots... Un très bon cru de VS pour moi!

Note donnée au disque :       
taliesin › samedi 22 décembre 2012 - 09:43  message privé !

4,5 boules ! D'accord avec Wotz, après le génialissime Detrimentalist - sans doute plus "direct", celui-ci est un peu plus difficile à amadouer !

Note donnée au disque :