Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVenetian Snares › A giant alien force more violent & sick than anything you can imagine

Venetian Snares › A giant alien force more violent & sick than anything you can imagine

1 titres - 15:32 min

  • 1 A Giant Alien Force More Violent & Sick Than Anything You Can Imagine (15:32)

line up

Aaron Funk

remarques

Il s'agit d'un mini CD"3.

chronique

Styles
jungle
noise
Styles personnels
breakcore from outaspace

Bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz... Crouuiiiiikkkkk... tiuuuufshhhh tiufsh tiufshhhhhhh tiufshhhhhhh. En voilà un objet stupéfiant. Un CD 3 pouces enveloppé dans un packaging qui a tout l’air d’être tombé de l’espace. Mais ne nous emballons pas. Tout d’abord il convient de dire que derrière ses atours impressionnants, il ne s’agit nullement de la chose la plus abrasive en la matière. Rien d’éprouvant pour l’oreille en tout cas. Ici, ce qui prévaut, c’est l’ambiance : On ne sait pas si c’est cartoonesque ou bien si c’est vraiment la fin des temps. Comment décrire … Vous savez, cette capsule envoyée à dériver dans l’espace, avec des morceaux de Beethoven, Chuck Berry et Blind Willie Johnson dedans, destinée à donner un aperçu de l’humanité à d’éventuels extra-terrestres ??? Hé bien, on vous a caché que les E.T. eux-mêmes ont eu la même idée que nous ! Ils ont compilé un aperçu de leur musique barge et l’ont envoyé dans une sonde jetée dans l’espace… Et ce sont nous, les humains, qui l’avons récupérée ! Oui, on vous cache des choses !! Et cette musique est même sortie, sous la couverture douteuse d’un prétendu artiste de breakcore canadien ! Mais ILS ne trompent personne. Nul doute à l’écoute de ce prétendu « disque » qu’il s’agit bien du contenu de la fameuse sonde extra-terrestre, dérivant depuis des siècles dans l’outre espace, finalement atterrie par hasard sur notre planète bleue… Et vous voulez savoir la mauvaise nouvelle ? A l’écoute de cette chose, il apparaît clair que leurs intentions soient tout sauf pacifistes. On commence par une divagation vaguement ambient, rappelant encore un peu certaines œuvres terrestres (voire même souterraines puisqu’il s’agit d’Aphex Twin), puis c’est l’heure des bruits organiques de succions suraigus sur fond de cymbales qui trépignent d’impatience, avant le grand rush-n’importe quoi, on passe de l’organique au cyberpunk, bruits robotiques en pagailles, dans ce qui semble être globalement une montée en puissance vers l’inéluctable. Mais attention, la machine fonctionne mal, elle s’emballe, déraille, crache de la fumée, tressaute, et repars de plus belle. Ça blaste, ça breakbeat, ça explose. Puis vers 8 minutes, quelque chose se produit. La machine se reconstruit petit à petit. Blessée, elle est rafistolée par des dizaines d’Aliens qui tournoient autour d’elle en des mouvements répétitifs. Ce n’est que la préparation pour l’assaut final… La fin recèle un tir de barrage insensé d’une violence inouïe, à l’écoute duquel on se figure les aliens faisant feu à volonté sur notre misérable planète bleue, annihilant toute forme de vie en ce qui semble être un dernier cri de rage, brûlant les dernières réserves de fioul de cet album en un feu bleu purificateur. Il suffit d’écouter la dernière minute de ce manifeste en pensant très fort à sa prof de musique de quatrième, celle qui pensait que le rock c’était du bruit et que les jeux videos devraient être confisqués aux jeunes : Resistance is futile, Madame Biscaldi, you will be assimilated. DIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIEEEE !!!!

note       Publiée le mardi 5 septembre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A giant alien force more violent & sick than anything you can imagine".

notes

Note moyenne        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A giant alien force more violent & sick than anything you can imagine".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A giant alien force more violent & sick than anything you can imagine".

lolokth › mercredi 7 novembre 2012 - 18:49 Envoyez un message privé àlolokth

Et voilà... dans le temps on aurait appelé ça du "experimental speedcore" en fait, ça avoine bien mais ça me rend nostalgique :'(

lolokth › mercredi 7 novembre 2012 - 18:31 Envoyez un message privé àlolokth

Pour la peine je vais me l'envoyer, ça fait longtemps (et j'ai des bières).

Wotzenknecht › mercredi 7 novembre 2012 - 00:35 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Le pillonage final se mérite, mais alors quand il tombe... misère

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › dimanche 3 janvier 2010 - 16:47 Envoyez un message privé àE. Jumbo

En effet, chro excellente, ça fait vraiment alien ce bidule, avec le canon géant à protons qui zigouille l'humanité à la fins, raaah trop bon !

Note donnée au disque :       
empreznor › jeudi 2 octobre 2008 - 13:27 Envoyez un message privé àempreznor

super chro, on dirait presque du Desproges le debut avec les aliens.

Note donnée au disque :